Boinvilliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boinvilliers (homonymie).
Boinvilliers
Mairie.
Mairie.
Blason de Boinvilliers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Bonnières-sur-Seine
Intercommunalité Communauté de communes du pays Houdanais
Maire
Mandat
Giselle Aubel
2014-2020
Code postal 78200
Code commune 78072
Démographie
Population
municipale
282 hab. (2014)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 07″ nord, 1° 39′ 40″ est
Altitude Min. 75 m – Max. 151 m
Superficie 3,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Boinvilliers

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Boinvilliers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boinvilliers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boinvilliers

Boinvilliers est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Boinvilliérois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Position de Boinvilliers dans les Yvelines.
Locator Dot.png

La commune de Boinvilliers se situe sur le plateau du Mantois à une quinzaine de kilomètres au sud de Mantes-la-Jolie, sur la gauche de la vallée de la Vaucouleurs. Le territoire, très peu boisé, en faible pente vers l'est, de 145 à 120 mètres d'altitude, est presque entièrement consacré à la grande culture céréalière.

Les communes limitrophes sont Rosay et Villette à l'est, Courgent et Montchauvet au sud, Dammartin-en-Serve et Flacourt à l'ouest et Vert au nord.

Elle est desservie par des routes départementales qui la relient aux communes voisines.

La commune est desservie par la ligne SMTS de la société de transport Transdev Houdan.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Boinvillare vers 1250, Bonvillare en 1351[2].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -villier(s), variante de -viller(s), appellatif issu du gallo-roman VILLARE, terme désignant une partie du domaine de la VILLA « domaine rural » (> -ville)[3].

Le premier élément Boin- représente un anthroponyme d'origine germanique, peut-être Bova[4] au cas régime Bovan. Albert Dauzat et Charles Rostaing comparent avec Boinville-en-Mantois (Yvelines, Bovani villa IXe siècle)[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village fut fondé au XIVe siècle, par l'installation d'un monastère d'un ordre catholique dans les collines avoisinantes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Gisèle Aubel[6]    
mars 2008 2014 Gisèle Aubel[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Boinvilliers appartient au canton de Guerville et est rattachée à la communauté de communes du pays Houdanais.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines, dont le député est Jean-Marie Tétart (UMP).

Au plan judiciaire, Boinvilliers fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[7],[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 282 habitants, en augmentation de 5,62 % par rapport à 2009 (Yvelines : 0,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
253 254 308 247 253 256 250 244 231
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
230 239 223 222 198 174 163 175 181
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
183 143 131 115 145 139 125 106 128
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
109 95 159 195 234 280 262 268 282
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,6 %, 15 à 29 ans = 19,7 %, 30 à 44 ans = 21,2 %, 45 à 59 ans = 22,6 %, plus de 60 ans = 13,9 %) ;
  • 47,7 % de femmes (0 à 14 ans = 18,4 %, 15 à 29 ans = 13,6 %, 30 à 44 ans = 24,8 %, 45 à 59 ans = 26,4 %, plus de 60 ans = 16,8 %).
Pyramide des âges à Boinvilliers en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
5,1 
75 à 89 ans
4,0 
8,8 
60 à 74 ans
12,8 
22,6 
45 à 59 ans
26,4 
21,2 
30 à 44 ans
24,8 
19,7 
15 à 29 ans
13,6 
22,6 
0 à 14 ans
18,4 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[14]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Économie[modifier | modifier le code]

Commune rurale.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Clément-et-Jean-Baptiste : église en pierre datant du XVe siècle, remaniée au XVIe siècle, est bâtie selon un plan cruciforme peu courant. Le clocher en forme de tour carrée massive, à couverture d'ardoise, flanque l'entrée sur sa gauche.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Boinvilliers

Les armes de Boinvilliers se blasonnent ainsi : d'azur au sautoir d'or accompagné de quatre roses d'argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Boinvilliers », Union des maires des Yvelines (consulté le 18 avril 2011).
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 2, Librairie Droz, Genève, 1994, p. 981
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 715b
  4. Ibid., p. 91b.
  5. ibidem
  6. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  7. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  8. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « Évolution et structure de la population à Boinvilliers en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  14. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)