Monastère de Pirkovac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Pirkovac
Présentation
Nom local Манастир Пирковац
Manastir Pirkovac
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Niš
Début de la construction XVe-XVIe siècles
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Nišava
Municipalité Svrljig
Localité Pirkovac
Coordonnées 43° 29′ 01″ nord, 21° 57′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère de Pirkovac

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Pirkovac

Le monastère de Pirkovac (en serbe cyrillique : Манастир Пирковац ; en serbe latin : Manastir Pirkovac) est un monastère orthodoxe serbe situé à Pirkovac, dans le district de Nišava et dans la municipalité de Svrljig en Serbie.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le monastère, dédié à l'Archange saint Gabriel, est construit à la limite des monts Raila et Ljubovnik[1], à environ 20 km de Svrljig[2].

Selon la tradition, il remonte à la dynastie des Nemanjić et a été fondé par les frères Vuja et Gruja de Rudnik près de Milanovac, là où ces deux frères autrefois séparés se sont un jour retrouvés[1]. Le monastère est mentionné dans des « defters » (recensements) ottomans des XVe et XVIe siècles et est alors associé au village voisin de Rašinac, aujourd'hui disparu[1],[2].

Le monastère a été plusieurs fois détruit. Sa reconstruction est mentionnée en 1518, 1857, 1863, 1890 et 1896. Lors de la reconstruction de 1863, la façade occidentale a été démolie pour permettre l'agrandissement de l'édifice et l'ancienne iconostase en pierre a été remplacée par une nouvelle iconostase en bois[1],[2].

L'ensemble monastique comprend l'église, un clocher-tour, une maison paroissiale et des dépendances utilisées à des fins économiques. À l'ouest se trouve une vieille école remontant à 1883 et, au nord, un mur de pierre, vestige d'un ancien porche[1].

Outre la nef, l'église est constituée d'une abside orientale et de deux absides latérales étroites ; elle est formée de cinq travées dont trois remontent à l'édifice originel ; elle est surmontée d'une coupole reposant sur une base octogonale. L'iconostase a été peinte en 1896 par Lazar Krdžalić de Belgrade. Les fresques actuelles ont été réalisées en 1941 et recouvrent des peintures plus anciennes[1].

Laissé à l'abandon, le monastère a retrouvé sa vocation d'origine en 2002[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (sr) « Manastir Pirkovac », sur http://eparhijaniska.rs, Site de l'éparchie de Niš (consulté le 14 juillet 2016)
  2. a b et c (sr) « Čudo u selu Prikovac : Zbog ove lekovite vode u manastir dolaze i oni koji nisu vernici ! », sur http://www.kurir.rs, Kurir, (consulté le 14 juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]