Monastère de Poganovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Poganovo
Image illustrative de l’article Monastère de Poganovo
L'église du monastère de Poganovo
Présentation
Nom local Манастир Поганово
Manastir Poganovo
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Niš
Début de la construction 1395
Style dominant École moravienne
Protection Monument culturel de grande importance
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Pirot
Municipalité Dimitrovgrad
Localité Poganovo
Coordonnées 42° 58′ 47″ nord, 22° 38′ 14″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère de Poganovo

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Poganovo

Le monastère de Poganovo (en serbe cyrillique : Манастир Поганово ; en serbe latin : Manastir Poganovo) est un monastère orthodoxe serbe situé à Poganovo, dans le district de Pirot et dans la municipalité de Dimitrovgrad en Serbie. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels de grande importance de la République de Serbie (identifiant no SK 222)[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le monastère, dédié à saint Jean le Théologien, se trouve sur la gorge de la rivière Jerma[1],[2].

La rivière Jerma à Poganovo

Historique[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, le monastère serait lié à l'empereur Constantin et à sa mère Hélène. Le père Teodor Titov, quant à lui, mentionne un parchemin indiquant que le monastère aurait été fondé par les Serbes avant 1130 ; il allègue aussi la présence d'une vieille icône dans la chapelle de la proscomidie sur laquelle serait inscrit le nom des souverains serbes les plus anciens. En revanche, l'historiographie récente a permis de dater l'établissement de façon plus rigoureuse[2]. En fait, le monastère a été fondé en 1395 par le noble serbe Constantin Dragaš et par sa femme Hélène, dont les noms figurent sur des pierres sur côté est de l'église. Après la mort de Constantin Dragaš à la bataille de Rovine en 1395, les travaux de construction ont été poursuivis par sa fille Hélène, la femme de l'empereur byzantin Manuel II Paléologue[2]. En raison de son emplacement qui le rend particulièrement difficile d'accès, le monastère n'a jamais été dévasté et, de ce fait, a préservé son apparence d'origine[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jean s'inscrit dans un plan tréflé ramassé ; l'édifice est surmonté d'un dôme reposant sur un tambour hexagonal. Au-dessus du narthex s'élève un étage surmonté d'un clocher carré. Les façades sont rythmées par un jeu de pierres et de briques caractéristique de l'école moravienne, même si certaines décorations secondaires ne relèvent pas de ce style. En 1866, un porche doté de trois portes a été ajouté à la façade occidentale[1],[2].

Autre vue de l'église

Icônes et fresques[modifier | modifier le code]

L'église a été peinte seulement en 1499 par un maître qui, par son style, pourrait venir du nord de la Grèce[1],[2] ; le narthex, en revanche, est dépourvu de peintures[1].

Autrefois, l'église possédait une iconostase remontant à 1622 et abritant notamment une icône à double face représentant La Mère de Dieu et saint Jean réalisée au XIVe siècle et offerte au monastère par l'impératrice Hélène en mémoire de son père. L'iconostase et l'icône se trouvent aujourd'hui à Sofia[1],[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Autres[modifier | modifier le code]

Le konak du monastère

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (sr) « Manastir Poganovo, Poganovo », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 13 juillet 2016)
  2. a b c d e f et g (sr) « Manastir Poganovo », sur http://eparhijaniska.rs, Site de l'éparchie de Niš (consulté le 15 juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]