Monastère de Ljubostinja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Ljubostinja
Image illustrative de l’article Monastère de Ljubostinja
L'église du monastère de Ljubostinja
Présentation
Nom local Манастир Љубостиња
Manastir Ljubostinja
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Kruševac
Début de la construction 1388
Fin des travaux 1389
Style dominant École moravienne (église)
Protection Monument culturel d'importance exceptionnelle
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Rasina
Municipalité Trstenik
Localité Prnjavor
Coordonnées 43° 39′ 06″ nord, 20° 59′ 52″ est

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Ljubostinja

Le monastère de Ljubostinja (en serbe cyrillique : Манастир Љубостиња ; en serbe latin : Manastir Ljubostinja) est un monastère orthodoxe serbe situé à Prnjavor, dans le district de Rasina et dans la municipalité de Trstenik en Serbie. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la République de Serbie (identifiant no SK 183)[1].

Ljubostinja signifie « l'amour de la vie au désert ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Monastère a été fondé en 1388 par le prince Lazar Hrebeljanović, juste avant la bataille de Kosovo Polje. D’après la légende, il a été construit à l’emplacement même où le prince Lazar avait rencontré pour la première fois la princesse Milica, qui allait devenir sa femme.

Pendant la bataille, le prince a été tué et Milica, entrée dans les ordres, s'est retirée à Ljubostinja avec les veuves des soldats serbes morts au combat. Elle en a fait sa dernière demeure et le monastère abrite encore sa tombe.

La première poétesse serbe, Jefimija (Jelena), compagne de Milica, y a également fini ses jours (après 1405). Elle y avait confectionné l'Ode au prince Lazar, tissée dans la soie. L'ouvrage est désormais conservé à Saint-Pétersbourg.

Au XVIIe siècle, Ljubostinja est devenu un centre culturel où l'on copiait des livres et où l'on peignait des miniatures extrêmement réputées.

L’église et ses fresques[modifier | modifier le code]

Détail de la décoration

L’église est dédiée à la Dormition de la Sainte-Mère-de-Dieu. Par son plan en forme de trèfle et son dôme reposant sur quatre piliers, elle est typique de l’école de la Morava. La décoration extérieure est très riche, avec des rosaces qui constituent une véritable dentelle de pierre.

À l’intérieur, quelques fresques d’origine ont survécu aux aléas de l’histoire. On y trouve représentés les prophètes de l’Ancien Testament.

En 1403, la princesse Milica invita le peintre Makarije de Zrze à embellir l’édifice. La famille du prince Lazar est représentée sur le mur occidental du narthex. On peut y voir le prince et Milica, avec le despote Stefan et son frère Vuk. Dans la nef, est peinte une Annonciation. On y trouve également des scènes représentant les miracles du Christ.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]