Monastère de Tuman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Tuman
Image illustrative de l’article Monastère de Tuman
Présentation
Nom local Манастир Туман
Manastir Tuman
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Braničevo
Fin des travaux XIVe siècle
Site web http://manastirtumane.org
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Braničevo
Municipalité Golubac
Localité Près de Golubac
Coordonnées 44° 35′ 29″ nord, 21° 38′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère de Tuman

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Tuman

Le monastère de Tuman (en serbe cyrillique : Манастир Туман ; en serbe latin : Manastir Tuman) est un monastère orthodoxe serbe situé près de Golubac, dans l'éparchie de Braničevo en Serbie.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le monastère de Tuman est situé dans la vallée de la Golubac (en serbe : Golubačka dolina), sur les bords mêmes de la rivière, à 12 km de la ville de Golubac.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tradition associe le monastère de Tuman au souvenir de Miloš Obilić, un des héros de la bataille de Kosovo Polje. Obilić possédait un château près du village de Dvorište. Lors d'une chasse sur ses terres, il blessa involontairement l'ermite Zosim Sinajit, qui vivait dans une grotte voisine. Alors que le saint homme était en train de mourir, le soldat lui aurait dit « Tu mani », c'est-à-dire : « Il n'y a pas de remède ». Pour expier sa faute et abriter la dépouille de Zosim, Obilić aurait alors fondé le monastère qui, en souvenir de l'expression Tu mani, aurait pris le nom de Tuman.

Sur le plan historique, on ignore la date exacte de la construction du monastère. Il est mentionné pour la première fois dans un recensement ottoman datant des années 1572-1573 ; ce recensement, qui remonte au temps du sultan Murad III, évoque un monastère « près du village de Tuman ». Dans la seconde moitié du XVIe siècle, un ouvrage connu sous le nom de Répertoire apocryphe de Tuman fut rédigé dans le monastère. Lors de la révolte de la krajina de Koča, en 1788, le monastère de Tuman fut partiellement brûlé par les Ottomans ; il fut restauré en 1797. En 1879, le monastère fut complètement détruit par un tremblement de terre et reconstruit en 1883.

En 1910, l'église du monastère fut de nouveau détruite et les Guerres des Balkans (1912-1913) ajournèrent la construction d'un nouvel édifice. De fait, l'église actuelle ne fut construite qu'en 1924 ; caractéristique du style serbo-byzantin, elle est dédiée à l'archange Saint Gabriel. En 1934, des moines roumains venus du monastère de Miljkovo vinrent s'établir à Tuman.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Depuis 1966, le monastère de Tuman est habité par des religieuses. Dans la nef de l'église se trouvent encore les reliques de saint Zosim Sinajit. Autour de l'église se trouvent le grand et le petit bâtiment des moines. On y trouve aussi un ermitage, avec une chapelle dédicacée à Zosim Sinajit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Radmila Novaković Kostić, Regionalna privredna komora Požarevac, 2005