Monastère de Planinica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Planinica
Image illustrative de l’article Monastère de Planinica
L'église du monastère.
Présentation
Nom local Манастир Планиница
Manastir Planinica
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Niš
Début de la construction XIVe siècle ?
Protection Monument culturel protégé
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Pirot
Municipalité Pirot
Localité Planinica
Coordonnées 43° 00′ 34″ nord, 22° 40′ 26″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère de Planinica

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Planinica

Le monastère de Planinica (en serbe cyrillique : Манастир Планиница ; en serbe latin : Manastir Planinica) est un monastère orthodoxe serbe situé à Planinica, dans le district de Pirot et dans la municipalité de Pirot en Serbie. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels protégés de la République de Serbie (identifiant no SK 297)[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le monastère se trouve à proximité de la frontière entre la Bulgarie et la Serbie, sur la rive droite de la rivière Jerma[2].

Selon la tradition, il aurait été fondé par le roi serbe Stefan Milutin au XIVe siècle) [réf. nécessaire] et dédié à la Nativité de la Mère de Dieu. Une inscription au-dessus du portail d'entrée de l'église indique que l'édifice, désormais dédié à Saint-Nicolas, a été orné de fresques en 1606.

L'ancien monastère et son église ont été partiellement détruits à la fin du XVIIIe siècle. Jusqu'en 1948, l'église du monastère a servi d'église paroissiale ; cette année-là, l'évêque de l'éparchie de Niš Jovan Ilić l'a rendu à sa vocation monastique en tant que métoque du monastère de Poganovo[2].

Les fresques de l'église, conservées en grande partie, constituent l'un des chefs-d'œuvre de la peinture du XVIIe siècle[2]. On croit que les fresques sont l'œuvre de St. Pimen Zografski de Sofia et ses étudiants, qui ont travaillé à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle[3].

En plus de l'église, l'ensemble monastique comprend un petit konak et des bâtiments qui servent à l'intendance des biens du monastère[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]