Monastère de Miljkovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Miljkovo
Image illustrative de l’article Monastère de Miljkovo
L'église du monastère de Miljkovo.
Présentation
Nom local Манастир Миљково
Manastir Miljkovo
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Braničevo
Début de la construction XIVe siècle
Protection Monument culturel protégé
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Pomoravlje
Municipalité Svilajnac
Localité Gložane
Coordonnées 44° 09′ 49″ nord, 21° 08′ 48″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère de Miljkovo

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Miljkovo

Le monastère de Miljkovo (en serbe cyrillique : Манастир Миљково ; en serbe latin : Manastir Miljkovo) est un monastère orthodoxe serbe situé à Gložane, dans le district de Pomoravlje et dans la municipalité de Svilajnac en Serbie. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels protégés de la République de Serbie (identifiant no SK 148)[1]. Il fait partie des six monastères de la « Resavska Sveta gora », l'« Athos de la Resava »[2].

Le monastère abrite aujourd'hui une communauté de religieuses[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'intérieur de l'église.

Autrefois, le monastère portait le nom de « monastère de Bukovica ». La date de sa fondation est inconnue mais il est mentionné pour la première fois en 1374 lorsque le prince Lazare en a fait don au monastère de Ravanica. En 1420, un atelier de copistes y a ouvert ses portes[3].

Le monastère a été démoli et brûlé par les Ottomans et refondé en 1787 par Miljko Tomić auquel il doit son nom actuel de « Miljkovo ». Miljko Tomić est aujourd'hui enterré dans la cour du monastère[3]. L'histoire du monastère est ensuite liée à la révolte de la Krajina de Koča et du Premier soulèvement serbe contre les Turcs ; des réunions s'y sont tenues, où des plans d'attaque ont été élaborés[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Nepokretna kulturna dobra » [xls], sur http://www.heritage.gov.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la République de Serbie (consulté le 16 janvier 2018)
  2. (sr) « Manastiri premereni koracima », sur http://www.politika.rs, Politika (consulté le 16 janvier 2018)
  3. a b c et d (sr) « Manastir Miljkovo », sur http://www.manastiri.rs, Manastiri (consulté le 16 janvier 2018)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (sr) Notice sur le site de l'Institut pour la protection du patrimoine de Kragujevac