Monastère Saint-Onuphre-le-Grand (Bazovik)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère Saint-Onuphre-le-Grand (Bazovik)
Présentation
Nom local Манастир Светог Онуфрија
Manastir Svetog Onufrija
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Niš
Début de la construction XVIe siècle
Autres campagnes de travaux Plusieurs fois reconstruit
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Pirot
Municipalité Pirot
Localité Bazovik
Coordonnées 43° 18′ 01″ nord, 22° 26′ 58″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère Saint-Onuphre-le-Grand (Bazovik)

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère Saint-Onuphre-le-Grand (Bazovik)

Le monastère Saint-Onuphre-le-Grand (en serbe cyrillique : Манастир Светог Онуфрија ; en serbe latin : Manastir Svetog Onufrija) est un monastère orthodoxe serbe situé à Bazovik, dans le district de Pirot et dans la municipalité de Pirot en Serbie.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le monastère, dédié à saint Onuphre l'Anachorète, également connu sous le nom d'« Onuphre le Grand », se trouve à proximité de la ville de Pirot[1].

La date de sa construction est inconnue mais il est mentionné pour la première fois en 1576 dans une note manuscrite en marge d'un psautier aujourd'hui conservé à la bibliothèque de Plovdiv. Plusieurs détruit et reconstruit, il pourrait remonter au XIIIe siècle mais a été reconstruit entièrement en 1868[1]. Avant la Seconde Guerre mondiale, un seul moine, Nikola Kitanović, vivait dans le konak du monastère et, après sa mort, les lieux sont restés déserts[1].

En 2003, avec l'aide de l'État, la reconstruction du monastère a été entreprise, avec l'édification d'un nouveau konak et l'érection d'un nouveau clocher. Le , l'évêque de l'éparchie de Niš Irinej (Irénée), qui, par la suite, est devenu Liste des primats de l'Église orthodoxe serbe de l'Église orthodoxe serbe, a reconsacré le monastère permettant ainsi en même temps la restauration officielle de la vie monastique[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (sr) « Manastir Norje », sur http://eparhijaniska.rs, Site de l'éparchie de Niš (consulté le 23 juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]