Monastère de Radovašnica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Radovašnica
Image illustrative de l’article Monastère de Radovašnica
Vue de la « vieille église » du monastère de Radovašnica, reconstruite en 2011
Présentation
Nom local Манастир Радовашница
Manastir Radovašnica
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Šabac
Début de la construction XVe siècle
Protection Monument culturel protégé
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Mačva
Ville Šabac
Localité Radovašnica
Coordonnées 44° 37′ 24″ nord, 19° 29′ 20″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère de Radovašnica

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Radovašnica

Le monastère de Radovašnica (en serbe cyrillique : Манастир Радовашница ; en serbe latin : Manastir Radovašnica) est un monastère orthodoxe serbe situé à Radovašnica, dans le district de Mačva et sur le territoire de la Ville de Šabac en Serbie. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels protégés de la République de Serbie (identifiant no SK 2042)[1].

Le monastère, dédié à saint Michel et à saint Gabriel, abrite une communauté de moines[2],[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le monastère se trouve sur les pentes septentrionales du mont Cer à environ 23 km de Šabac, au milieu d'une forêt de chênes[2],[3].

Selon le résultat des fouilles archéologiques conduites sur le site, il aurait été fondé avant l'arrivée des Ottomans au début du XVe siècle[4] ou même, pour certains, à l'époque du roi serbe Stefan Dragutin (XIVe siècle)[2],[3].

L'église, dédiée à saint Michel et à saint Gabriel[4], ou, selon d'autres sources, au Linceul (Protection) de la Mère de Dieu[3], est mentionnée pour la première fois en 1541[3]. Au cours de son histoire, le monastère a été brûlé plusieurs fois par les Turcs et encore une fois lors de la Première Guerre mondiale. Il a été restauré en 1929 puis a été dynamité par les nazis en octobre 1941 dans le cadre d'une opération punitive[3].

Autre vue de l'ancienne église

Des fouilles archéologiques ont été menées en 1991. De la « vieille église », il ne restait que des murs s'élevant de 0,5 m à 1,5 m du sol. L'édifice était construit en pierres et en briques et s'inscrivait dans un plan tréflé ; la nef était prolongée par une abside demi-circulaire et elle était surmonté d'un dôme. De la décoration plastique, il ne restait que des fragments. En revanche, les recherches ont permis de montrer que l'édifice datait de la première moitié du XVe siècle[3] et que, sur le plan architectural, elle était caractéristique de l'école moravienne[4]. La reconstruction de la « vieille église » a été entreprise en avril 2011, sous le contrôle de l'Institut pour la protection du patrimoine de Valjevo et selon un projet de l'architecte Nada Jovičić[3].

Dans l'enceinte du monastère se trouve également une chapelle dédiée au Linceul de la Mère de Dieu, construite en 1948 et restaurée en 1987-1988[5].

La chapelle du Linceul-de-la-Mère-de-Dieu

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Nepokretna kulturna dobra » [xls], sur http://www.heritage.gov.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la République de Serbie (consulté le 15 novembre 2017)
  2. a b et c (sr) « Manastir Radovašnica », sur http://www.manastiri.rs, Site de Manastiri (consulté le 5 août 2016)
  3. a b c d e f g et h (sr) « Manastir Radovašnica », sur http://sabacturizam.org, Site de l'Office du tourisme de Šabac (consulté le 15 novembre 2017)
  4. a b et c (sr) « Manastir Radovašnica », sur http://www.vaza.co.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de Valjevo (consulté le 15 novembre 2017)
  5. (sr) « Manastir Radovašnica », sur http://www.eparhija-sabacka.com, Site de l'éparchie de Šabac (consulté le 15 novembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :