Monastère de Voljavča

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Voljavča
Image illustrative de l’article Monastère de Voljavča
L'église du monastère de Voljavča
Présentation
Nom local Манастир Вољавча
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Šumadija
Fin des travaux Début du XVe siècle
Style dominant École moravienne
Protection Monument culturel de grande importance
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Šumadija
Ville Kragujevac
Localité Stragari
Coordonnées 44° 07′ 32″ nord, 20° 38′ 03″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère de Voljavča

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Voljavča

Le monastère de Voljavča (en serbe : Манастир Вољавча et Manastir Voljavča) est un monastère orthodoxe serbe situé sur le territoire de la municipalité de Stragari, près de Kragujevac, dans l'éparchie de Šumadija. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels de grande importance de la République de Serbie (identifiant no SK 143)[1].

Encore aujourd'hui, le monastère abrite une communauté religieuse[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le monastère de Voljavča, dédié aux saints archanges Michel et Gabriel, est situé à 7 km de Stragari, au bord du ruisseau Voljavča, sur les pentes nord-est du mont Rudnik. Il a été construit sur les vestiges d'une église construite vers 1050.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère a été fondé au début du XVe siècle par Mihailo Končinović, un puissant seigneur féodal vassal de Stefan Lazarević, le fils du prince Lazar[3].

Les recensements ottomans, ou defters, du sandjak de Smederevo donnent quelques renseignements factuels sur le monastère au XVIe siècle. En 1516, Voljavča possède une bonne situation financière ; le monastère paie un impôt de 4 714 akçe soit cinq fois plus que le monastère voisin de l'Annonciation ; à la fin du siècle, les recensements turcs mentionnent la présence de deux moines payant des taxes pour un montant de 500 akçe.

Au XVIIIe siècle, Voljavča ressentit en partie le contre-coup des conflits entre Turcs et Autrichiens. En 1759, le monastère fut fermé pendant trois ans et dut payer une lourde taxe aux Ottomans mais, en 1765, l'higoumène Aleksije (Alexis) fit construire un nouveau konak et put acquérir des livres sacrés et des icônes. En 1786, le prieur Hadži-Ruvim, également connu sous le nom de Rafailo Nenadović, réunit au monastère de nombreux jeunes gens qu'il exerça dans les lettres et dans la peinture ; il constitua également une force d'opposition contre la présence ottomane. Le , au cours de la guerre autro-turque de 1788-1791, Voljavča fut brulé et pillé par les Ottomans en représailles contre cette opposition[3].

Le monastère joua un rôle important au moment du Premier soulèvement serbe contre les Turcs. Dans les jours précédant le début de la révolte, Karađorđe (Karageorges), le chef de cette première rébellion, trouva plusieurs fois refuge à Voljavča, profitant aussi de la protection des forêts alentour. En 1805 y eut lieu la première réunion du Praviteljstvujušči sovjet serbski, le premier gouvernement serbe de Karageorges, dirigé par le prêtre Mateja Nenadović. Pour célébrer le 200e anniversaire de cet événement, une collection permanente a été installée au rez-de-chaussée du konak du monastère, collection dépendant du Musée national de Kragujevac[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le chevet de l'église et un konak du monastère.

L'église du monastère, construite selon un plan trèflé avec abside rayonnante, est caractéristique de l'école de la Morava. Le konak, quant à lui, est caractéristique de l'architecture balkanique, avec une forte influence de l'architecture résidentielle et civile de l'Empire ottoman.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Manastir Voljavča, Stragari », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 20 décembre 2017)
  2. (sr) « Manastir Voljavča », sur http://www.manastiri.rs, Site de Manastiri (consulté le 20 décembre 2017)
  3. a et b (sr) « Manastiri », sur http://www.stragari.co.rs, Site de la municipalité de Stragari (consulté le 20 décembre 2017)
  4. (sr) « Exposition ethnologique permanente du konak du monastère de Voljavča », sur http://www.muzej.org.rs, Site du Musée national de Kragujevac (consulté le 20 décembre 2017)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :