Monastère de Sinjac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Monastère de Sinjac
Présentation
Nom local Манастир Сињац
Manastir Sinjac
Culte Orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement Éparchie de Niš
Début de la construction Avant 1618
Protection Monument culturel protégé
Géographie
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Pirot
Municipalité Bela Palanka
Localité Sinjac
Coordonnées 43° 14′ 38″ nord, 22° 25′ 31″ est

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Monastère de Sinjac

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Sinjac

Le monastère de Sinjac (en serbe cyrillique : Манастир Сињац ; en serbe latin : Manastir Sinjac) est un monastère orthodoxe serbe situé à Sinjac, dans le district de Pirot et dans la municipalité de Bela Palanka en Serbie. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels protégés de la République de Serbie (identifiant no SK 946)[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le monastère, dédié à saint Nicolas et à saint Jean de Rila, est situé dans le vieux village de Sinjac et sur la rive gauche de la rivière Nišava[2].

Les archéologues Mihailo Valtrović et Dragutin Milutinović ont visité le site immédiatement après l'indépendance de la Principauté de Serbie en 1878 ; ils ont pu dresser le pan de l'église du monastère en ruine et, se fondant une inscription datant les fresques de 1618, ils ont pu en conclure que l'édifice avait été construit avant cette date et qu'il avait été détruit lors de la guerre russo-serbo-turque de 1876[2].

L'église actuelle s'inscrit dans un plan tréflé ; la nef est surmontée en son centre par une coupole aveugle ; elle est prolongée par des absides demi-circulaires et précédée d'un narthex[2].

Elle abrite des fresques caractéristiques du XVIIe siècle, sans doute réalisées juste après la construction de l'édifice et considérées par les historiens de l'art comme figurant parmi les plus belles de l'est de la Serbie[2]. Dans l'abside de l'autel est représenté un archiprêtre conduisant une processus et une peinture avec la Mère de Dieu et le Christ. Dans la coupole est figuré un Christ Pantocrator avec les Évangélistes et les Prophètes. Le cycle des Saintes Fêtes et de la Passion du Christ n'est que partiellement conservé[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]