The Social Network

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Social Network
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film qui pastiche celui de Facebook.
Titre québécois Le Réseau social
Réalisation David Fincher
Scénario Aaron Sorkin
Musique Trent Reznor
Atticus Ross
Acteurs principaux
Sociétés de production Michael De Luca Productions
Scott Rudin Productions
Trigger Street Productions
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame biographique
Durée 120 minutes
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Social Network ou Le Réseau social au Québec[1] est un film américain réalisé par David Fincher et sorti en 2010.

Il s'agit de l'adaptation de l'essai The Accidental Billionaires: The Founding Of Facebook, A Tale of Sex, Money, Genius, and Betrayal de Ben Mezrich, publié en 2009, dont le livre est traduit chez Max Milo Éditions, en , sous le titre La Revanche d'un solitaire : la Véritable Histoire du fondateur de Facebook[2]. Le film raconte, selon une structure non linéaire en plusieurs flashbacks, la conception de Facebook jusqu'au cap du million d'abonnés atteint et alterne au présent les deux procès simultanés lancés contre Mark Zuckerberg par d'anciens camarades de l'université Harvard, l'un par les frères Winklevoss et l'autre par Eduardo Saverin.

Le film remporte trois trophées lors de la 83e cérémonie des Oscars.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2003, Mark Zuckerberg est étudiant à l'université Harvard. Durant une soirée, il se fait larguer par sa copine Erica Albright. Il revient ivre à sa résidence d'étudiants et rédige un blog pour la discréditer. Cela lui donne l'idée de créer un site interactif nommé Facemash qui permettra aux utilisateurs du campus d'élire l'étudiante la plus jolie par le biais de leurs photos piratées sur les trombinoscopes des différentes résidences. Pour obtenir un classement unique de toutes les étudiantes à partir des comparaisons deux à deux de leur attractivité, il s'inspire du classement Elo, utilisé pour les joueurs d'échecs. L'idée fonctionne, le succès est immédiat et conduit au crash du réseau local du campus au milieu de la nuit.

La popularité de Facemash ainsi que Mark attirent l'attention de Cameron et Tyler Winklevoss par ailleurs rameurs olympiques dans l'équipe d'aviron des États-Unis, et leur partenaire Divya Narendra. Les jumeaux Winklevoss invitent Mark à leur club où Mark accepte un travail en tant que programmeur pour un projet de site de rencontres nommé Harvard Connection. Mark voit son ami Eduardo Saverin et lui parle de son idée d'un projet qu'il nomme The Facebook, un site Internet de réseau social exclusivement réservé aux étudiants de l'université Harvard. Il explique que le projet pourrait relancer la popularité de FaceMash. Eduardo accepte d'aider Mark, et réussit à regrouper 1 000 dollars pour aider à la fondation du site. Le site lancé, les jumeaux Winklevoss et Narendra sont persuadés que Zuckerberg a volé leur idée, l'accusant d'avoir été baladés. Les jumeaux et Diyva désirent poursuivre Mark en justice, après les tentatives infructueuses d'une injonction judiciaire ou d'un entretien avec le directeur d'Harvard.

Le réseau s'étend sur plusieurs continents. Saverin et Zuckerberg souhaitent rencontrer le créateur de Napster, Sean Parker, ce dernier voit dans le réseau une idée de génie et prometteuse. Il donne plusieurs conseils comme celui de renommer The Facebook en Facebook et de s'installer en Californie. Tous s'y installent sauf Saverin qui reste à New-York pour rechercher des annonceurs et investisseurs. Saverin est en froid avec Sean Parker et s'oppose à Marc Zuckerberg sur la politique de monétisation du site. Il va même jusqu'à bloquer les comptes pour lancer l'alerte sur la rentabilisation. Sean Parker et Zuckerberg convainquent Peter Thiel d'investir 500 000 dollars, Facebook dispose de locaux professionnels. Eduardo Savarin découvre que dans les contrats signés pour l'augmentation de capital, il n'est plus crédité comme fondateur et que ses actions ont été diluées jusqu'à une part négligeable, la part des fondateurs et de Parker n'étant pas changée. Il se brouille avec Zuckerberg, dont il se considérait comme le seul ami, et le menace d'une attaque en justice. Sean Parker est ensuite impliqué dans une fête qui dégénère avec de la présence de drogues et de mineures.

Finalement, lors d'une discussion avec Zuckerberg, sa conseillère juridique Marilyn Delpy apprend que Sean Parker possède toujours une part de l'actionnariat. Face à un jury peu clément, elle conseille à Zuckerberg de payer les Winklevoss avec une clause de non-divulgation, l'amende étant insignifiante pour la trésorerie de Facebook. Après avoir traité Zuckerberg de « sale con », le même qualificatif qu'employa Erica Albright, il demande à son ancienne copine d'être amie avec lui sur Facebook. En même temps qu'il rafraichit la page, avec en fond sonore la chanson des Beatles Baby You're a Rich Man, un carton résume les accords à l'amiable conclus avec Saverin, réinstallé comme cofondateur de Facebook, et les Winklevoss, l'extension mondiale de Facebook et sur le fait que Zuckerberg est le plus jeune milliardaire du monde.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[5], Voxofilm[6] et Allodoublage[7]
 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[8]

Production[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

La distribution des rôles commence en , et ouvre des auditions dans plusieurs États. Jesse Eisenberg est tenu au courant du tournage du film à partir de [9]. Quelques jours plus tard, Justin Timberlake et Andrew Garfield obtiennent les rôles de Sean Parker et d'Eduardo Saverin, respectivement. En , Brenda Song, Rooney Mara, Armie Hammer, Shelby Young et Josh Pence sont embauchés[10]. Max Minghella et Dakota Johnson sont également confirmés pour le tournage du film[10].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en à Cambridge (Massachusetts)[réf. nécessaire]. Les scènes ont été filmées dans deux campus du Massachusetts Phillips Academy et Milton Academy[11]. De nombreuses scènes sont également filmées au Wheelock College[12]. La première scène du film, durant laquelle Zuckerberg est en compagnie de sa copine, est tourné en 99 prises[13]. Le film a été tourné sur caméra digitale Red One en résolution 4K[14]. Des scènes ont également été tournées à l'université Johns-Hopkins de Baltimore dans le Maryland[15].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique du film, outre la musique composée pour le film par Trent Reznor et Atticus Ross, comprend notamment :

La musique présente dans la bande-annonce du film est une reprise de Creep de Radiohead interprétée par Scala & Kolacny Brothers. Dans une autre bande-annonce, on peut entendre Power de Kanye West[16].

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

The Social Network est très bien accueilli par l'ensemble des critiques. Le site Rotten Tomatoes rapporte que 96 % des critiques ont donné une note positive sur 272 revues, avec une moyenne générale de 9 sur 10 et d'un consensus critique. Il obtient un 100 % parmi les "top critiques"[17]. Le film détient également une note de 95 basée sur 42 revues sur Metacritic, et le classant comme étant l'un des films les mieux notés du site[18]. Il est nommé 8e dans la liste des dix meilleurs films de l'année des Cahiers du cinéma[19].

Box-office[modifier | modifier le code]

Sorti sur 2 771 écrans, The Social Network prend directement la première position du box-office américain avec 22 445,653 de dollars de recettes, pour une moyenne de 8 100 de dollars par salle, lors de son premier week-end d'exploitation[20]. Il garde sa première place le week-end suivant avec 15 451 991 de dollars de recettes engrangées, pour un ratio de 5,576 de dollars par salle, soit une évolution en baisse de 31,2%[20]. Le cumul des recettes après deux weekends à l'affiche est de 46 021 161 de dollars[20]. Le film parvient à atteindre le seuil maximal des 2,921 salles en quatrième semaine – avant de perdre des salles – et connaît une baisse de bénéfices assez stable, sauf en septième week-end, où il connait une baisse de 48,3 % avec 1 770 077 de dollars (pour une moyenne 1,627 $ par salle), mais pour autant, le total des recettes est de 87 807 502 de dollars[20]. Resté vingt-deux semaines en salles, The Social Network totalise 96 962 694 de dollars de recettes, ce qui est un succès commercial, permettant d'être rentable au vu de son budget de production. Il se positionne en 32e place du box-office de 2010 aux États-Unis[21].

Mais c'est à l'étranger que The Social Network rencontre un énorme succès commercial avec 127 957 621 de dollars de recettes, les meilleures étant au Japon (16 985 483 de dollars) et au Royaume-Uni (16 876 647 $)[22] et portant le total du box-office mondial à 224 920 315 de dollars.

Distribué en France dans 342 salles la semaine de sa sortie, The Social Network fait un démarrage correct en prenant la seconde position du box-office avec 484 432 entrées[23]. Au fil des semaines, voyant sa diffusion augmenter à 391 salles, le long métrage perd peu d'entrées, parvenant à atteindre le million d'entrées, mais connaît une forte chute à partir de la quatrième semaine. Après quatorze semaines resté en salles, The Social Network totalise 1 494 682 entrées, se classant à la 31e place du box-office de 2010 en France[23].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 96 647 996 $[24] 22 semaines
Drapeau de la France France 1 441 988 22 semaines
Alt=Image de la Terre Mondial 220 801 348 $ 22 semaines

Distinctions[modifier | modifier le code]

Les acteurs Jesse Eisenberg (à gauche), Justin Timberlake et Andrew Garfield (à droite), à la première espagnole du film, à Madrid le 6 octobre 2010.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le réseau social sur Cinoche (consulté le 25 juillet 2010).
  2. Maxmilo.com.
  3. Boxofficemojo.com.
  4. Josh Pence est la doublure physique d'Armie Hammer, jouant les deux jumeaux. Cependant, il apparaît également dans un rôle en caméo lors de la scène dans la salle de bain avec Zuckerberg et Saverin
  5. Fiche du doublage français sur RS Doublage.
  6. Fiche du doublage français sur Voxofilm.
  7. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=139_the+social+network
  8. Fiche du doublage québécois sur Doublage.qc.ca.
  9. (en) "Facebook Cast Confirmed". theplaylist.blogspot.com. 23 septembre 2009 (consulté le 19 novembre 2009).
  10. a et b 0/20/2009 "Max Minghella, Rooney Mara, Dakota Johnson & More Join David Fincher's 'Social Network'". theplaylist.blogspot.com. 20 octobre 2009 (consulté le 19 novembre 2009).
  11. (en) "Facebook Movie Shoots on Campus". andover.edu. 2009 (consulté le 3 novembre 2009).
  12. (en) "Major motion picture filmed at Wheelock". wheelock.edu. 19 octobre 2009 (consulté le 20 mars 2010).
  13. (en) Harris, Mark. "Inventing Facebook". nymag.com. 17 septembre 2010 (consulté le 3 mars 2012).
  14. (en) O'Neill Justin, « "The Social Network" Shot on RED – Royal Galactic Cinema », sur camerarentalz.com, (consulté le ).
  15. (en) The Social Network sur l’Internet Movie Database (consulté le 23 septembre 2010).
  16. metacafe.com.
  17. (en) « The Social Network », sur rottentomatoes.com (consulté le ).
  18. (en) « The Social Network », sur metacritic.com (consulté le )
  19. Cahiers du cinéma no 662, décembre 2010.
  20. a b c et d http://boxofficemojo.com/movies/?page=weekly&id=socialnetwork.htm.
  21. http://www.boxofficemojo.com/yearly/chart/?yr=2010&p=.htm.
  22. http://boxofficemojo.com/movies/?page=intl&id=socialnetwork.htm
  23. a et b http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=11149&affich=france.
  24. Box-office
  25. http://awfj.org/eda-awards-2/2009-eda-award-winners/

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]