À l'Ouest, rien de nouveau (film, 2022)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
À l'Ouest, rien de nouveau
Description de l'image À l'Ouest, rien de nouveau (film, 2022).png.
Titre original Im Westen nichts Neues
Réalisation Edward Berger (de)
Scénario Edward Berger
Lesley Paterson
Ian Stokell
Musique Volker Bertelmann
Acteurs principaux
Sociétés de production Amusement Park
Pays de production Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Guerre
Durée 149 minutes
Sortie 2022

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

À l'Ouest, rien de nouveau (Im Westen nichts Neues) est un film germano-américano-britannique réalisé par Edward Berger (de), sorti en 2022.

Il s'agit de l'adaptation du roman du même nom d'Erich Maria Remarque, publié en 1929[1], et de la troisième adaptation du roman de l'auteur, après celle de Lewis Milestone (1930) et le téléfilm de Delbert Mann (1979).

En , le film est présenté par l'Allemagne pour l'Oscar du meilleur film international en prévision de la 95e cérémonie des Oscars[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1917, durant la Première Guerre mondiale, le jeune Paul Bäumer s'engage volontairement dans l'armée allemande. Tout comme ses amis Albert Kropp et Frantz Müller qui l'accompagnent, Paul est plein d'enthousiasme et de patriotisme. Quand ils arrivent sur le front de l'Ouest, près de La Malmaison, les jeunes Allemands vont découvrir l'horreur qui règne dans les tranchées.

Paul va se lier d'amitié avec Stanislaus Katczinsky, un soldat plus âgé et expérimenté qui va lui transmettre des connaissances utiles pour survivre dans les tranchées.

En , Paul a survécu et se trouve sur le front de Champagne. Lui et ses camarades ont faim et vont parfois voler des volailles chez un fermier voisin. L'état-major et une partie de la classe politique allemande savent que la guerre est perdue. Une délégation comprenant Matthias Erzberger, un homme politique centriste, se rend à Compiègne pour négocier un armistice avec le maréchal Foch. Les Français refusent tout compromis et imposent un armistice à leurs conditions sans aucune négociation.

Avec l'aval de Paul von Hindenburg, le chef d'état-major allemand, Erzberger et les autres négociateurs signent l'armistice, qui entrera en vigueur le à 11 heures. Au matin du , Paul et son ami Katczinsky se réjouissent et font des projets pour l'après-guerre. Mais après une ultime incursion dans la ferme pour voler de la nourriture, Katczinsky est tué par le fils du fermier. Paul est quant à lui tué au moment même de l'armistice, dans une ultime offensive inutile ordonnée par le général Friedrichs qui refuse d'admettre la défaite.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

En , le film est annoncé, avec Edward Berger (en) à la réalisation, et Daniel Brühl en tant qu'acteur principal[7].

Le tournage débute le à Prague, en Tchéquie[1],[8], dont les studios Barrandov pour quelques scènes telles que le train où Matthias Erzberger (Daniel Brühl) discute sur l'armistice avec le maréchal Ferdinand Foch (Thibault de Montalembert), ainsi qu'à Milovice, pour transformer l'ancienne base de l'Armée soviétique en front de l'Ouest, et quelques villes dans la région Bohême comme celles de Točník, Sychrov et Chotěšov pour les décors intérieurs et extérieurs du manoir du général Friedrichs (Devid Striesow)[9]. Il a également lieu en Belgique et en Allemagne jusqu'au de la même année[10],[11].

Accueil[modifier | modifier le code]

Festival et sortie[modifier | modifier le code]

À l'Ouest, rien de nouveau est présenté en avant-première au festival de Toronto, le [1], avant une diffusion mondiale sur Netflix à partir du .

Critiques[modifier | modifier le code]

Sur le site Rotten Tomatoes, le film obtient un Tomatometer de 94 %, basé sur 71 critiques[12]. Sur le site ecranlarge.com, Arnold Petit donne une note de 45 et estime qu'« en voulant trop en faire, Edward Berger finit par surcharger son récit, mais cette nouvelle adaptation en allemand du roman d'Erich Maria Remarque est aussi aboutie techniquement qu'elle est puissante »[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Naman Ramachandran, « Netflix's All Quiet On The Western Front Shoot Underway in Prague, New Cast Members Join », sur Variety, (version du 4 mai 2021 sur l'Internet Archive).
  2. (en) Scott Roxborough, « Oscars: Germany Picks ‘’All Quiet on the Western Front for 2023 Race », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database.
  4. (en) Parents Guide sur l’Internet Movie Database.
  5. (de) « Freigabebescheinigung », sur spio-fsk.de (consulté le )
  6. (en) « First Look Photos and Cast Revealed for Netflix’s German Film ‘’All Quiet on the Western Front », sur nerdsandbeyond.com, (version du 4 mai 2021 sur l'Internet Archive).
  7. (en) Andreas Wiseman, « ’'All Quiet On The Western Front: Timely German-Language Version Of WWI Classic Heads To EFM With Edward Berger, Daniel Bruhl & Rocket Science », sur deadline.com, (version du 15 février 2020 sur l'Internet Archive).
  8. (en) « All Quiet on the Western Front: Shooting for German Netflix Film Directed by Edward Berger Has Begun », sur Netflix (version du 4 mai 2021 sur l'Internet Archive).
  9. (en) Alex Keenan, « Where Was All Quiet On The Western Front Filmed? Locations Explained », sur Screenrant, (consulté le ).
  10. (en + de) « Im Westen nichts Neues », sur filmportal.de (consulté le ).
  11. (en) Filming & Production sur l’Internet Movie Database.
  12. (en) « All Quiet on the Western Front », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  13. « À l'Ouest rien de nouveau : critique dans l'enfer des tranchées sur Netflix », sur ecranlarge.com (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]