Hans Zimmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans Zimmer
Description de cette image, également commentée ci-après

Hans Zimmer à la réception de son étoile au Walk of Fame à Hollywood en 2010.

Nom de naissance Hans Florian Zimmer
Naissance (58 ans)
Francfort, Allemagne
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Drapeau : États-Unis Américain
Pays de résidence Drapeau : États-Unis Los Angeles, États-Unis
Profession
Activité principale
Autres activités
Musicien
Producteur de cinéma
Conseiller musical

Compléments

Hans Zimmer est un compositeur de musique de film né le à Francfort, en Allemagne. Naturalisé américain, il vit désormais à Los Angeles[1]. Il est actuellement reconnu comme étant l'un des plus grands compositeurs de musique de film au monde[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de trois ans, Hans Zimmer se met à étudier le piano mais l'expérience ne dure que deux semaines. Il n'étudie donc pas le solfège et apprend la musique de manière autodidacte[3]. Son père, ingénieur, décède alors qu'il n'a que six ans, le jeune garçon se réfugie alors dans la musique qui devient sa passion. En 1971, il quitte l'Allemagne avec sa mère pour s'installer en Angleterre. Il s'intéresse de plus en plus à la musique électronique, alors naissante, et est l'un des premiers à faire de la musique avec le synthétiseur polyphonique[3]. Il intègre le groupe The Buggles, lancé par Trevor Horn et Geoff Downes, mondialement célèbre pour le titre Video Killed the Radio Star (Hans Zimmer fait d'ailleurs une apparition à la fin du clip vidéo, derrière un clavier)[4].

Débuts[modifier | modifier le code]

Hans Zimmer fait connaissance en 1980 avec Stanley Myers, compositeur de musique de film. D'abord simple assistant, il devient vite cocompositeur. C'est le début d'une longue collaboration entre les deux hommes sur plusieurs films dont My Beautiful Laundrette de Stephen Frears en 1985. Il compose seul pour le film Meurtre dans l'objectif de Nico Mastorakis en 1987. Cette même année il produit le score du film Le Dernier Empereur qui remporte l'Oscar de la meilleure musique originale. Sa composition sur le film Un monde à part de Chris Menges en 1988 attire l'attention de Barry Levinson qui l'engage pour son film Rain Man. Il quitte donc l'Angleterre pour travailler pour la première fois à Hollywood[3]. Premier coup réussi, Rain Man révèle sa musique au grand public et marque l'entrée tonitruante du compositeur sur le sol américain avec une nomination aux Oscars.

Ascension[modifier | modifier le code]

Fort de ce succès, Hans Zimmer - très convoité - decide de s’installer définitivement à Los Angeles. Marqué par son expérience avec Stanley Myers, il décide à son tour d'aider à lancer des jeunes compositeurs de talent. Ainsi en 1989, avec son ami Jay Rifkin, il fonde à Santa Monica un studio qui révolutionnera les méthodes de composition de la musique de film : Media Ventures[5]. Son objectif est de permettre à de nouveaux compositeurs d'avoir accès à un matériel de haute qualité pour pouvoir percer dans la musique de film. Hans Zimmer veut offrir la même chance aux inconnus que celle que Barry Levinson lui a offerte avec Rain Man.

Il compose alors la musique du film à succès Miss Daisy et son chauffeur (1989) puis s'attaque à un style qu'il n'avait pas eu l'occasion d'expérimenter en Angleterre : le film d'action. Il débute sur le film Black Rain (1989) de Ridley Scott suivit de Jours de tonnerre (1990) de Tony Scott (frère du précédent) puis Backdraft (1991) de Ron Howard. En 1991, on lui demande de réécrire (en seulement 16 jours) la musique de Croc-Blanc pour remplacer celle de Basil Poledouris. Finalement peu convaincus, les producteurs vont sélectionner les meilleures pistes composées par les deux musiciens. Cette même année, Franc Roddam (en) lui demande egalement de recomposer plusieurs passages de la partition de Chaz Jankel pour son film K2 mais à cause des nombreuses modifications, elle n'est finalement utilisée que dans la version européenne du film.

La consécration[modifier | modifier le code]

La composition de son premier film d'animation en 1994 marque un tournant dans sa carrière. En effet pour Le Roi lion de Walt Disney Pictures, il remporte son premier et unique Oscar à ce jour, mais aussi un Golden Globe et un Grammy Award. En plus d'être sa bande originale la plus récompensée, Le Roi lion est aussi la plus vendue (plus de 26 millions de disques)[6]. En 1995 il compose pour Tony Scott la bande originale de USS Alabama, qui fera date dans l'histoire des films d'action hollywoodiens pour son alliance entre musique électronique, orchestrale, et l'utilisation impressionnante des chœurs. Cette composition a, par ailleurs, énormément plu à Steven Spielberg[7] qui lui a ensuite confié la tête du département musical de son nouveau studio DreamWorks SKG. Il compose d'ailleurs le premier film de ce studio : Le Pacificateur de Mimi Leder, en 1997.

Lisa Gerrard a travaillé avec Hans Zimmer notamment sur Gladiator et Mission : Impossible 2.

Grâce à son prope studio : Media Ventures, Hans Zimmer permet à ses collaborateurs de composer pour de grosses productions. Il laisse ainsi sa place à Jeff Rona pour Lame de fond (1996) de Ridley Scott mais surtout il lance John Powell, fraîchement débarqué d'Angleterre à , sur le blockbuster de John Woo Volte-face (1997).

Entre-temps il est nommé pour l'Oscar de la meilleure musique de film trois années de suite ; d'abord pour La Femme du pasteur (1996) de Penny Marshall puis pour Pour le pire et pour le meilleur (1997) de James L. Brooks et enfin pour le dessin animé de DreamWorks Le Prince d'Égypte (1998) ainsi que pour La Ligne rouge (1998) de Terrence Malick, l'une de ses pièces maîtresses, pour lequel il compose plusieurs heures de musiques[8].

En 2000 il s'associe avec la chanteuse australienne Lisa Gerrard du groupe Dead Can Dance pour Gladiator de Ridley Scott. Plusieurs fois primés, le film est nommé pour sa musique aux BAFTA et aux Oscars et remportera le Golden Globe de la meilleure musique de film.

Remote control[modifier | modifier le code]

Après des différends judiciaires entre Hans Zimmer et Jay Rifkin (en), Media Ventures devient Remote Control Productions.[Quand ?]

En 2002 il compose Le Cercle de Gore Verbinski. C'est le début d'une longue collaboration entre les deux hommes puisqu'il composera, dès lors, sur tous les films du réalisateur, notamment la trilogie Pirates des Caraïbes. Il en sera de même avec Christopher Nolan avec qui il travaille depuis Batman Begins (2005). D'ailleurs après sa nomination aux Oscars pour Sherlock Holmes (2009) de Guy Ritchie, il est nommé à l'Oscar de la meilleure musique de film pour les films de Christopher Nolan : Inception (2010) et Interstellar (2014).

L'étoile de Hans Zimmer au Boulevard des stars à Berlin.

En 2009 il participe au jeu vidéo à gros projet, Call of Duty: Modern Warfare 2 dont il compose les thèmes principaux. Il renouvelle l'expérience en 2011 dans les jeux vidéo Crysis 2 et Skylanders: Spyro's Adventure.

Le 8 décembre 2010 il reçoit son étoile au Hollywood Walk of Fame[9]. Même chose le 12 avril 2011 au Boulevard des stars (Berlin) (son équivalent allemand)[10].

En 2014, à l'occasion de l'édition anniversaire du festival, Hans Zimmer compose l'hymne du Tomorrowland[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Hans Zimmer et James Newton Howard à la première du film The Dark Knight en 2008.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Producteur de la musique[modifier | modifier le code]

Ludographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :