Let It Be (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Let It Be.
Let It Be
Titre original Get Back
Réalisation Michael Lindsay-Hogg
Acteurs principaux
Sociétés de production Apple Corps
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Documentaire
Durée 81 min.
Sortie 1970

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Let It Be est un film de 1970, réalisé par Michael Lindsay-Hogg, montrant les Beatles lors de répétitions et d'enregistrements de chansons en pour l’album du même nom.

À l’origine, l’objet de ce film est de montrer les Beatles jouant en direct en studio, en train de créer leur prochain disque, le tout s'achevant par un concert. Toutefois, au moment du tournage, le groupe commence déjà à se disloquer, et ce document filmé est le témoignage d’une partie des événements qui ont mené à sa séparation. Sorti au cinéma en 1970 puis commercialisé au format VHS au début des années 1980, ce film est depuis lors, et pour plusieurs raisons, non-disponible dans le commerce.

Histoire[modifier | modifier le code]

En décembre 1968, le réalisateur Michael Lindsay-Hogg tourne The Rock and Roll Circus, un évènement musical organisé par les Rolling Stones auquel participent notamment John Lennon et Yoko Ono[1]. Aussitôt terminé, le réalisateur se voit offrir, par Paul McCartney, l'opportunité de tourner un documentaire sur l'enregistrement du prochain album des Beatles. Le groupe se réunit à partir du dans les studios de cinéma de Twickenham, accompagnés par l’équipe de tournage, et commence à enregistrer. Yoko Ono est présente aussi, assise à côté de John Lennon. L'ambiance est tendue, des désaccords apparaissent, sans compter le fait que les membres du groupe n’apprécient pas les conditions dans lesquelles ils répètent dans cet endroit particulier, sous l'œil de deux caméras tournant en continu. Chaque jour, ils commencent à travailler tôt le matin, ce qui les change profondément de leurs séances nocturnes habituelles aux studios Abbey Road. Ils jouent de tout et de rien, beaucoup (près de 100 titres seront abordés), font le « bœuf » (jamming), souvent mal, faux et sans conviction[2].

George Harrison, excédé, quitte ses camarades durant une dizaine de jours, ce qui n’apparaît pas dans le film[2]. Le groupe finit par abandonner Twickenham pour se rabattre sur son propre studio, dans le sous-sol du bâtiment de leur compagnie Apple, au 3, Saville Row. Harrison revient avec Billy Preston qui accompagnera le groupe au piano électrique et à l’orgue[3].

Le film inclut des versions complètes de Two of Us, The Long and Winding Road, Let It Be, Get Back, Don't Let Me Down, I've Got a Feeling, One After 909 (originalement enregistrée en 1963 mais jamais publiée) et Dig a Pony.

Le groupe y interprète également You've Really Got a Hold on Me, standard présent sur l'album With The Beatles et montre qu'il retrouve à volonté le son de cette époque. On entend aussi un autre standard, Besame Mucho, que le groupe chantait à l'époque sur les scènes du Cavern Club et d'Hambourg et qu'ils ont enregistrés dans les studios de Decca et d'EMI en 1962. Ce dernier enregistrement est aujourd'hui disponible sur Anthology 1 et un enregistrement pirate est disponible sur Live! at the Star-Club in Hamburg, Germany; 1962. Entendues lors du film, ces deux chansons ne figurent pas sur l'album Let It Be.

Concert sur le toit[modifier | modifier le code]

D'après son concept original, le film est censé s’achever par un concert, ce qui constituerait la première prestation publique du groupe depuis la fin de leur dernière tournée, le , au Candlestick Park de San Francisco. Cependant, le groupe a du mal à s'accorder sur un format. McCartney suggère d’aller jouer dans un petit club, comme les Beatles le faisaient au début de leur carrière. Lennon pense de son côté le faire le plus loin possible, comme en Afrique. On l’entend aussi dire sarcastiquement qu’ils devraient jouer dans un asile. Ringo Starr veut rester en Angleterre, tandis qu'Harrison se montre réticent à toute performance publique.

N’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur quelque lieu que ce soit, les membres du groupe optent finalement pour un concert « privé » sur le toit de l’immeuble Apple, à Londres. Les Beatles se produisent donc à cet endroit en compagnie de Billy Preston le 30 janvier 1969. Le film montre également des passants surpris par le bruit émanant du haut du bâtiment vers lequel ils lèvent la tête.

Durant ce concert, les Beatles jouent cinq titres différents sur le toit de l’immeuble : Get Back (trois fois), Don't Let Me Down (deux fois), I've Got a Feeling (deux fois), One After 909, Dig a Pony, une brève version du God Save the Queen, et abordent rapidement I Want You (She's So Heavy), que l’on retrouve sur l’album Abbey Road, et qui ne sera pas enregistré ce jour-là, le second ingénieur du son Alan Parsons étant en train de changer de bande. Après la dernière chanson, on entend McCartney dire : « Thanks Mo’! » (« merci Mo' ! »), saluant ainsi les applaudissements enthousiastes et les encouragements de Maureen Starkey, la femme de Ringo. Lennon conclut avec sa célèbre remarque : « I'd like to say 'thank you' on behalf of the group and ourselves, and I hope we passed the audition! » (« Je voudrais vous remercier au nom du groupe et de nous-mêmes, et j’espère que nous avons réussi l’audition ! »)[4].

Le rooftop concert (« concert sur le toit ») et le film s’achèvent lorsque la police intervient pour mettre fin à cette prestation publique, qui est considérée comme la toute dernière des Beatles hors des studios. Elle aura duré 42 minutes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Chansons interprétées par les Beatles dans le film[modifier | modifier le code]

Toutes sont signées Lennon/McCartney, sauf indication contraire.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sorties[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Première du film et récompenses[modifier | modifier le code]

La première du film a lieu au Liverpool Gaumont le 20 mai 1970, peu après leur séparation. Aucun Beatle n'y assiste. Il remporte l’Oscar dans la catégorie « Music (Original Song Score) » (meilleure chanson originale) et un Grammy Award la même année.

Disponibilité[modifier | modifier le code]

Le film n’est plus en circulation depuis sa sortie en VHS (et sur d’autres supports aujourd’hui obsolètes) au début des années 1980. Ces copies sont d'une qualité nettement moindre que l’original sorti au cinéma. Les DVD pirates du film sont en général issus de la copie VHS.

Dans une interview donnée en février 2007, Neil Aspinall, patron d’Apple, s’exprime sur l’éventualité d’une remasterisation du film pour une sortie officielle en DVD : « Le film était très controversé au moment de sa sortie. Quand nous sommes arrivés à mi-chemin de sa restauration, et que nous avons vu le résultat, nous avons réalisé que ce matériel restait polémique, et que beaucoup de vieux problèmes y refaisaient surface »[5]. Une réédition de Let It Be en DVD ne semble donc pas à l'ordre du jour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]