Jojo Rabbit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jojo Rabbit
Titre québécois Jojo
Réalisation Taika Waititi
Scénario Taika Waititi
Acteurs principaux
Sociétés de production Fox Searchlight Pictures
Czech Anglo Productions
Piki Films
Defender Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre comédie noire
Durée 108 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jojo Rabbit ou Jojo au Québec[1] est un film américano-allemand réalisé par Taika Waititi, sorti en 2019. C'est une adaptation du roman Le Ciel en cage (Caging Skies), de Christine Leunens.

Présenté au Festival international du film de Toronto 2019, il obtient le prix du public. Il obtient l'oscar du meilleur scénario adapté 2020.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Allemagne, durant les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, Johannes « Jojo » Betzler, âgé de 10 ans, est maltraité par ses camarades alors qu'il participe à un camp des jeunesses hitlériennes (Deutsches Jungvolk). Incapable de tuer un lapin (rabbit en anglais), il est traité de lâche et surnommé Jojo Rabbit. Il se console avec son ami imaginaire, Adolf Hitler. Amoureux de la « nation » et grand partisan du Führer, il voit sa vie remise en cause lorsqu'il découvre que sa mère, Rosie, cache dans le grenier de leur maison une jeune fille juive nommée Elsa[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Jojo Rabbit
  • Titre québécois : Jojo
  • Réalisation : Taika Waititi
  • Scénario : Taika Waititi, d'après le roman Le Ciel en cage de Christine Leunens
  • Direction artistique : Ondrej Lipensky
  • Décors : Ra Vincent
  • Costumes : Cynthia Bergstrom et Mayes C. Rubeo
  • Photographie : Mihai Mălaimare Jr.
  • Montage : Tom Eagles
  • Musique : Michael Giacchino
  • Production : Carthew Neal, Taika Waititi et Chelsea Winstanley
Producteur délégué : Kevan Van Thompson

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[4]

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [5]. Il a lieu en République tchèque, notamment à Prague, Úštěk, Chcebuz et Žatec[6]. Des reshoots ont ensuite lieu en [7].

Musique[modifier | modifier le code]

Original Score[modifier | modifier le code]

Jojo Rabbit
Original Score

Bande originale de Michael Giacchino
Sortie
Genre musique de film
Label Hollywood

La musique du film est composée par Michael Giacchino.

Liste des titres
  1. Jojo's March (1:01)
  2. Rabbit Got Your Tongue (1:20)
  3. How Jojo Got His Name (0:30)
  4. Adolf Einleitung in Cheek (1:02)
  5. Catch the Antelopers (0:33)
  6. Grenade and Bear It (0:45)
  7. Jojo's Infirmary Period (0:53)
  8. A New Uni-deform (1:12)
  9. From Poster to Postest (0:25)
  10. The Secret Room (5:14)
  11. Pickled Pink (0:44)
  12. Negotiate Your Heart Out (1:05)
  13. Beyond Questions (1:07)
  14. No Weak Jews (0:50)
  15. The Elsa Prophecy (0:20)
  16. A Boy of Letters (0:27)
  17. A Game of Names (0:30)
  18. Mother Joker (1:16)
  19. A Few of My Shiniest Things (1:38)
  20. Eye of the Tiger (String Quartet Version) (2:08)
  21. Get to the Back of the HQ (0:16)
  22. Proving Your Metal (0:49)
  23. Elsa's Art Appreciation (1:55)
  24. Gestapo Making Sense (4:01)
  25. Don't Speech Your Pants (1:01)
  26. A Butterfly's Wings (1:16)
  27. Rosie's Nocturne (2:36)
  28. The Kids Are All Reich (2:39)
  29. Allies Well That Ends Well (0:59)
  30. New World Order (0:57)
  31. A Few Too Germany (1:10)
  32. What Elsa Is New (2:01)
  33. Nathan's Last Letter (0:51)
  34. The Adolf in the Room (0:41)
  35. A World to the Wise (0:46)
  36. Elsa Behaved (0:38)
  37. Jojo's Theme (3:53)

Original Motion Picture Soundtrack[modifier | modifier le code]

Jojo Rabbit
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 40:34
Genre pop rock, musique classique
Label Hollywood

Un autre album est commercialisé, avec les chansons non originales présentes dans le film. On retrouve notamment les Beatles avec la version allemande de I Want to Hold Your Hand[8] ou la version allemande de Heroes de David Bowie en générique de fin.

Liste des titres
No TitreInterprètes Durée
1. Komm, gib mir deine HandThe Beatles 2:27
2. TabúLecuona Cuban Boys 3:11
3. The Dipsy DoodleElla Fitzgerald feat. Chick Webb & His Orchestra 3:10
4. I Don't Wanna Grow UpTom Waits 2:31
5. Everybody's Gotta LiveLove 3:20
6. MamaRoy Orbison 2:46
7. HeldenDavid Bowie 3:39
8. Jojo's ThemeMichael Giacchino 3:54
9. Valse de Faust (Charles Gounod)The Hollywood Bowl Symphony Orchestra & The Roger Wagner Chorale 4:18
10. A Butterfly's WingsMichael Giacchino 1:17
11. Rosie's NocturneMichael Giacchino 2:37
12. Voix du printemps (Johann Strauss II)Vienna Boys Choir, Gerald Wirth & Salonorchester Alt Wien 7:23

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Jojo Rabbit
Score cumulé
SiteNote
Allociné3.1 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
CinéSéries5.0 étoiles sur 5[10]
20 Minutes4.0 étoiles sur 5[11]
Première1.0 étoiles sur 5[12]

Le film reçoit globalement des critiques mitigées de la part de la presse et obtient une moyenne de 3,1/5 sur Allociné[13].

Cahiers du Cinéma : « Écrit à la truelle, jamais drôle ni gracieux malgré son bombardement de signaux de séduction, persuadé que son discours inattaquable et ses références de bon goût suffisent à l’ériger en conte postmoderne, Jojo Rabbit ne suscite finalement que l’embarras ».

CinéSéries a adoré ce film : « Taika Waititi réussi [sic] le pari de raconter l'Allemagne nazie avec pertinence, en alignant les thèmes universels avec ses qualités de magicien de la comédie. Une fable osée et réjouissante ! »[14]

20 Minutes l'a trouvé très réussi : « Dans Jojo Rabbit, Hitler fait rire mais aussi pleurer ce qui rend les moments comiques d’autant plus puissants. « L’équilibre était dur à trouver dans ma façon de l’interpréter » dit Taika Waititi. Sa réussite n’en est que plus remarquable »[15].

Première n'a pas du tout aimé le film : « C’est triste à dire, mais Jojo Rabbit, alternant facilités et banalités, fonce vers le mélo et se repose trop sur son high concept (« Hitler est mon ami imaginaire rigolo et flippant ») pour dire quoi que ce soit d’intéressant, ou de drôle »[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « JOJO (2019) » (consulté le 26 janvier 2020)
  2. « Teaser Jojo Rabbit : Adolf Hitler et des scouts dans la satire de Taika Waititi », sur Allociné, (consulté le 24 juillet 2019)
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. « Jojo Rabbit », sur RS Doublage (consulté le 6 février 2020)
  5. (en) Amanda N'Duka et Amanda N'Duka, « Taika Waititi’s WWII Pic ‘Jojo Rabbit’ Adds Thomasin McKenzie », sur Deadline.com,
  6. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « Taika Waititi is Finishing 'Jojo Rabbit' Reshoots, Movie Will Be Released This Fall [TCA 2019] », sur /Film,
  8. Jojo Rabbit - Cinézik
  9. (en) Brent Lang, « Taika Waititi’s ‘Jojo Rabbit’ Wins Top Prize at Toronto Film Festival Awards », sur Variety, (consulté le 30 janvier 2020)
  10. « Jojo Rabbit : irrésistible satire de l’Histoire », cineserie.com
  11. « VIDEO. « Jojo Rabbit » : Peut-on faire rire avec Hitler ? Taika Waititi prouve que oui (avec brio) », 20minutes.fr
  12. « Critique : Jojo Rabbit », premiere.fr
  13. AlloCine, « Jojo Rabbit: Les critiques presse » (consulté le 30 janvier 2020)
  14. « Critique de Jojo Rabbit (Film, 2020) », sur CinéSéries, (consulté le 30 janvier 2020)
  15. « VIDEO. Taika Waititi prouve qu’on peut jouer Hitler et en rire », sur www.20minutes.fr (consulté le 30 janvier 2020)
  16. « Critique : Jojo Rabbit », sur Premiere.fr (consulté le 30 janvier 2020)


Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]