Un Américain à Paris (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Un Américain à Paris (Gershwin)
Un Américain à Paris
Description de cette image, également commentée ci-après

Leslie Caron et Gene Kelly

Titre original An American in Paris
Réalisation Vincente Minnelli
Scénario Alan Jay Lerner
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie Musicale
Durée 113 minutes (1 h 53)
Sortie 1951

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

De g. à d. : Georges Guétary, Oscar Levant et Gene Kelly
Georges Guétary dans le numéro I'll Build a Stairway to Paradise
Oscar Levant jouant le concerto en fa de Gershwin
Danse de Leslie Caron et Gene Kelly
Gene Kelly dans le ballet Un Américain à Paris

Un Américain à Paris (An American in Paris) est une comédie musicale américaine réalisé par Vincente Minnelli, sorti en 1951.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Paris, une riche héritière s'éprend de Jerry Mulligan, un jeune peintre américain. Mais celui-ci tombe amoureux de Lise qui est elle-même promise à un autre homme.

Ce film est universellement célèbre pour sa scène finale : Jerry pense qu'il ne pourra jamais être avec Lise et fait un rêve fantastique : apothéose du film. Il rêve qu'il danse avec Lise partout dans les rues de Paris. Le fiancé de la jeune fille et tout un chœur se joignent à eux tout au long d'un ballet magistral qui dure près de dix-huit minutes. La musique du ballet (qui porte le nom du film) est de George Gershwin. Dans les dernières mesures, Henri accepte de renoncer à Lise, qui se précipite dans les bras de Jerry sous la bénédiction d'Henri. Le film s'achève.

Fiche technico-artistique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

  • Love Is Here to Stay
  • By Strauss
  • Tra-la-la (This Time is Really Love)
  • I Got Rhythm (chanté par Gene Kelly)
  • I'll Build a Stairway to Paradise (chanté par Georges Guétary)
  • 'S Wonderful (chanté par Gene Kelly et Georges Guétary, dansé par Gene Kelly)
  • Nice Work If You Can Get It (chanté par Georges Guétary)
  • Embraceable You (dansé par Leslie Caron)
  • An American in Paris Ballet (dansé par Gene Kelly, Leslie Caron et ensemble)
  • Strike Up the Band
  • Concerto en fa pour piano et orchestre (interprété par Oscar Levant et le MGM Symphony Orchestra)

Analyse[modifier | modifier le code]

La séquence An American in Paris Ballet dure 16 minutes et, par ses décors, rend hommage à des peintres français (ou ayant travaillé en France): Dufy, Renoir, Utrillo, Rousseau, Van Gogh et Toulouse-Lautrec[1]. Les couleurs et atmosphères se retrouvent dans chaque décors pour un rendu plus spectaculaire que jamais.

On retrouve aussi dans certains décors les clichés habituels que les étrangers se font sur la France et plus particulièrement, Paris.

Lieu de tournage[modifier | modifier le code]

Le film est tourné en studio mais rappelle, par ses décors, de nombreux lieux de Paris : les quais de Seine, les fontaines de la Concorde, la façade de l'Opéra Garnier ou encore Montmartre.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Oscars[modifier | modifier le code]

Nominations 

Golden Globe Awards[modifier | modifier le code]

Nominations 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Howard Reid, More Movie Musicals, 2006

Lien externe[modifier | modifier le code]