Vangelis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Papathanassíou.
Vangelis
Βαγγέλης
Description de cette image, également commentée ci-après
Vangelis lors de la première du film El Greco
Informations générales
Surnom Vangélis Papathanassíou
(Βαγγέλης Παπαθανασίου)
Nom de naissance Ευάγγελος Οδυσσέας Παπαθανασίου
Evángelos Odysséas Papathanassíou
Naissance (75 ans)
Volos, Drapeau de la Grèce Grèce
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, producteur, arrangeur
Genre musical Musique instrumentale, musique électronique, rock progressif, musique classique, new age
Instruments Piano, synthétiseur, clavier, orgue, basse, batterie, percussions
Années actives Depuis 1961
Labels RCA Records
Atlantic Records
Sony Music
Warner Music
Polydor

Vangelis (Βαγγέλης, diminutif d’Evángelos, à prononcer Vanguélis), Evángelos Odysséas Papathanassíou (en grec : Ευάγγελος Οδυσσέας Παπαθανασίου), né le à Volos en Grèce[1], est un musicien et compositeur connu dans les domaines de la musique new age et électronique.

Ses compositions les plus connues sont la musique du film Les Chariots de feu (qui a reçu l'oscar de la meilleure musique en 1981), la bande originale du film Antarctica, ainsi que la totalité de la bande originale du film Blade Runner et de 1492 : Christophe Colomb. Il a également composé l'hymne de la Coupe du monde de football 2002[2].

Au même titre que le Français Jean-Michel Jarre, que les Belges de Telex et que les Allemands Klaus Schulze, Kraftwerk et Tangerine Dream, Vangelis est reconnu pour avoir été l'un des pionniers de la musique électronique au cours des années 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts (1943-1970)[modifier | modifier le code]

Vangelis naît le 29 mars 1943 à Volos. Il commence à composer à l'âge de 4 ans[3]. C'est un autodidacte, ce qui fait qu'il n'a aucune connaissance du solfège[2].

Début des années 1960, il est un des membres fondateurs[3] du groupe jazz The Forminx qui connaît un grand succès en Grèce. Simultanément aux soulèvements étudiants de mai 1968, il vient à Paris et monte le groupe de rock progressif Aphrodite's Child avec Demis Roussos et Loukas Sideras[1]. Le groupe se sépare en 1972[1] et Vangelis termine seul leur dernier album, intitulé 666.

Débuts de carrière solo (1970-1981)[modifier | modifier le code]

Vangelis a commencé sa carrière solo en composant la bande originale du film Sex Power en 1970[4] réalisé par Henry Chapier puis celles de plusieurs films du réalisateur français Frédéric Rossif en 1973. En 1972, il a sorti l'album-concept Fais que ton rêve soit plus long que la nuit, dont certains éléments ont été enregistrés lors des événements de Mai 68 en France[1].

Son premier album solo officiel, Earth, a été réalisé en 1973 sous le nom de Vangelis O. Papathanassiou. Durant l'été 1974, le groupe de rock progressif Yes lui propose de devenir claviériste après le départ de Rick Wakeman. Vangelis refuse, estimant que cela pourrait nuire à sa créativité et à son style[2]. Il se lie tout de même d'amitié avec le chanteur Jon Anderson avec qui il travaillera ensuite à plusieurs occasions[2].

Après avoir déménagé à Londres, Vangelis monte son propre studio et publie une série d'albums studio, comme Heaven and Hell en 1975, Albedo 0.39 en 1976, Spiral en 1977 et Beaubourg en 1978[1]. L'album Heaven and Hell sera d'ailleurs en 1980 utilisé comme thème de la série télévisée de PBS Cosmos[5], et dans le film de Moïse Maatouk Le Dîner des bustes.

En 1980, il compose deux titres pour la bande originale du documentaire britannique Death of a Princess[4]. La même année, avec Jon Anderson (sous le nom de Jon and Vangelis), il publie Short Stories en 1980 ainsi que The Friends of Mr. Cairo en 1981.

Confirmation du succès (Depuis 1981)[modifier | modifier le code]

En 1981, il travaille avec le réalisateur Hugh Hudson pour composer la bande originale des Chariots de feu[6]. En 1982, il connaît la consécration en emportant l'Oscar de la meilleure musique de film. Il n'est pas présent pour recevoir le prix, puisque c'est le présentateur William Hurt qui récupérera le prix à sa place[7]. C'est durant cette même année qu'il commence à travailler avec le réalisateur Ridley Scott. Il compose alors la musique pour Blade Runner, pour laquelle il est nommé au BAFTA Awards[8], ainsi qu'aux Golden Globes[9] en 1983.

En 1991, il devient membre du jury pour le Festival de Cannes. L'année d'après, il compose la musique de plusieurs documentaires sous-marins du commandant Jacques-Yves Cousteau[4].

En 1992, la France le fait Chevalier de l'Ordre des arts et lettres[1]. C'est cette même année-là qu'il retrouve Ridley Scott pour la musique du film 1492 : Christophe Colomb. Il reçoit à nouveau une nomination aux Golden Globes en 1993[10]. Il compose la musique du film Lunes de fiel de son ami Roman Polanski[11].

Il sort en 2001 Mythodea comme thème des missions vers la planète Mars pour le compte de la NASA[1]. Ce sera l'année suivante qu'il composera l'hymne de la Coupe de monde de football en 2002[2]. En 2004, il revient à la musique de film après plusieurs années d'absence en composant la bande originale du film d'Oliver Stone, Alexandre. Vangelis obtient le World Soundtrack Award, dans la catégorie Public Choice Award, en 2005[12]. En 2007, il compose la bande originale du film El Greco[13].

En 2012, il compose la bande originale du documentaire Trashed de Candida Brady. La même année, Les Chariots de feu apparaît lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 2012[14].

En 2014, il compose la bande originale du film Crépuscule des ombres dont le sujet est la guerre d'Algérie. En 2016 sort l'album Rosetta composé pour la mission de la sonde Rosetta lancée par l'Agence spatiale européenne en 2004 et dont la mission s'est achevée le 30 septembre 2016[1].

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Aphrodite's Child[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1980 : Best of Aphrodite's Child
  • 1994 : Aphrodite's Child's : The Best Of
  • 1995 : Aphrodite's Child's Greatest Hits
  • 1995 : The Singles
  • 1996 : The Complete Collection (Aphrodite's Child)
  • 2002 : Babylon the Great
  • 2003 : The Singles +

Solo[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

  • 1963 : O Adelfos mou o trohonomos
  • 1967 : 5000 psemata

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

  • 1980 : See You Later (Promo LP avec deux inédits Procreation et Neighbours)
  • 1980 : See You Later - Jon Anderson au chant sur Suffocation & See you later.
  • 1980 : My Love / Domestic Logic 1 (single inédit des sessions de See you later)
  • 1980 : Doesn't Matter / Don't be foolish (Peter Marsh & Vangelis single - Session See you later)
  • 1984 : Soil Festivities
  • 1985 : Mask
  • 1985 : Invisible Connection
  • 1986 : Silent Portraits Box Mini LP avec Artbook Photos de Gian Paolo Barbieri
  • 1986 : Rapsodies, avec Irène Papas
  • 1988 : Direct
  • 1989 : Themes - Compilation essentiellement axée sur les musiques de film composées par Vangelis

Années 1990[modifier | modifier le code]

  • 1990 : The city
  • 1995 : Foros Stimis Ston Greko (a tribute to El greco) Box avec CD plus Artbook limité 5000 ex numérotés et signés
  • 1995 : Voices - inclut Ask the Mountains chanté par Stina Nordenstam et Losing Sleep chanté par Paul Young
  • 1996 : Oceanic
  • 1998 : El Greco (avec deux morceaux supplémentaires)

Années 2000[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Mythodea
  • 2002 : World Cup Anthem (single du thème officiel de la coupe du monde de foot 2002)
  • 2003 : Ithaka CD single avec Sean Connery dans un box avec un artbook de Micheline Roquebrune Connery
  • 2008 : Paris May 1968 - CD givaway du journal grec Ta Nea

Années 2010[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Themes
  • 1994 : The Collection
  • 1996 : Portraits
  • 1999 : Reprise 1990 1999
  • 2002 : The Best of Vangelis
  • 2003 : Odyssey (The Definitive Collection)
  • 2012 : The Collection

Jon & Vangelis[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Verve de Frédéric Rossif
  • 2008 : Aeternus d'Ismail Kemal Ciftcioglu (non crédité)
  • 2011 : Shawn's Final Countdown de Shawn Watson
  • 2011 : Susret de Dusan Babic
  • 2013 : The End for Shawn de Shawn Watson

Télévision[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Journaux télévisés[modifier | modifier le code]

  • 1982 : ΕΡΤ ειδήσεις (le journal d'ERT)

Téléfilms[modifier | modifier le code]

  • 1980 : Death of a Princess d'Antony Thomas
  • 1991 : Viaggio in Italia de Gabriella Rosaleva

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « Biographie de Vangelis - Universal Music France », sur Universal Music France (consulté le 1er janvier 2018)
  2. a, b, c, d et e « Vangelis », sur IMDb (consulté le 1er janvier 2018)
  3. a et b « Elsewhere: Introduction », sur elsew.com (consulté le 19 novembre 2016)
  4. a, b et c « Vangelis », sur IMDb (consulté le 1er janvier 2018)
  5. Cosmos (TV Mini-Series 1980) (lire en ligne)
  6. Hugh Hudson, Ian Charleson et Nicholas Farrell, Chariots of Fire, (lire en ligne)
  7. « Vangelis », sur IMDb (consulté le 1er janvier 2018)
  8. « BAFTA Awards (1983) », sur IMDb (consulté le 1er janvier 2018)
  9. « Golden Globes, USA (1983) », sur IMDb (consulté le 1er janvier 2018)
  10. « Golden Globes, USA (1993) », sur IMDb (consulté le 1er janvier 2018)
  11. AlloCine, « Casting de Lunes de fiel » (consulté le 1er janvier 2018)
  12. « World Soundtrack Awards (2005) », sur IMDb (consulté le 1er janvier 2018)
  13. Yannis Smaragdis, Juan Diego Botto et Laia Marull, El Greco, (lire en ligne)
  14. Danny Boyle, Afia Abusham et Sarah Jane Adams, London 2012 Olympic Opening Ceremony: Isles of Wonder, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]