Hugues Saury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saury.

Hugues Saury
Illustration.
Fonctions
Sénateur du Loiret
En fonction depuis le
(1 an, 3 mois et 14 jours)
Élection 24 septembre 2017
Groupe politique LR
Prédécesseur Éric Doligé
Conseiller départemental du Loiret
Élu dans le canton d'Olivet
Président du groupe Union de la Droite
En fonction depuis le
(10 ans, 9 mois et 26 jours)
Élection 16 mars 2001
Prédécesseur Yves Clément
Président du Conseil
départemental du Loiret

(2 ans, 5 mois et 29 jours)
Élection
Prédécesseur Éric Doligé
Successeur Marc Gaudet
Maire d'Olivet

(14 ans et 22 jours)
Élection 11 mars 2001
Prédécesseur Monique Faller
Successeur Matthieu Schlesinger
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Saint-Pryvé-Saint-Mesmin (Loiret)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Diplômé de François-Rabelais de Tours
Paris-1 Panthéon-Sorbonne
Profession Pharmacien
Religion Catholicisme
Présidents du conseil général du Loiret

Hugues Saury est un homme politique français né le à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin dans le Loiret.

Il est élu président du conseil départemental du Loiret en 2015 et a au préalable occupé des fonctions de maire et conseiller général.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le , Hugues Saury est issu d’une famille de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin (agglomération d'Orléans). Il suit les cours de la faculté de pharmacie de Tours à l'Université François-Rabelais et ceux de l'Institut d'administration des entreprises à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Docteur en pharmacie, il s’installe à Olivet en 1987, où il ouvre la même année une officine de pharmacie dont il est toujours titulaire. Élu président du syndicat des pharmaciens du Loiret en 1990, il commence alors un parcours d’engagement au sein de la société civile[1].

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

En 2001, Hugues Saury est élu maire d’Olivet au premier tour. Adhérent de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) en 2002, il est réélu au premier tour en 2008 ainsi qu'en 2014 avec 75 % des voix. Sa fonction de premier magistrat de la ville d’Olivet lui confère des responsabilités au sein de la Communauté d'agglomération Orléans Val de Loire (AgglO) dont il est troisième vice-président, chargé plus particulièrement de la ville, des territoires et du développement durable. Il est en outre président de l'agence départementale d'information sur le logement du Loiret (ADIL)[2] et de l'agence d'urbanisme de l’Agglomération orléanaise[1].

En 2008, il est élu conseiller général du canton d'Olivet en battant le sortant UDF Yves Clément. Il devient l'un des vice-présidents du Conseil général du Loiret et rapporteur du budget.

En 2015, il est le seul candidat à être élu au 1er tour des élections départementales dans le Loiret. Il est élu président du conseil départemental le 2 avril 2015[3]. Son élection à la tête du Département étant incompatible avec une fonction de maire, il abandonne ses mandats de maire d'Olivet et de 3e vice-président de l'AggIO[4].

Depuis 2015, il est membre du Bureau de l'Assemblée des Départements de France.

Candidat à la tête d'une liste indépendante dite d'"union de la droite et du centre", il est élu sénateur lors des élections sénatoriales de 2017 dans le Loiret, en arrivant deuxième avec 25,17% des voix, derrière la liste du sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur (35%) et devant celle du sénateur LR Jean-Noël Cardoux (21%).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Hugues Saury élu avec 35 voix président du Conseil départemental du Loiret », sur http://www.puissance2d.fr, Zedap Média, (consulté le 3 mai 2015)
  2. « Notre équipe », sur http://www.adil45.org, Agence départemental d'information sur le logement du Loiret (consulté le 3 mai 2015)
  3. Anne-Marie Coursimault, « Hugues Saury est élu par une large majorité », La République du Centre, Centre-France, no 21524,‎ , p. 2 (ISSN 0221-1750)
  4. « Hugues Saury, de la pharmacie à la présidence du Loiret », Loiret Mag, no 16,‎ mai-juin 2015, p. 17 (ISSN 2262-1539, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]