Jean-Marc Lalanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Marc Lalanne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
OrthezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Jean-Marc Lalanne (né le à Orthez) est un critique de cinéma français. Il a été directeur de la rédaction des Inrockuptibles de 2019 à octobre 2021[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de littérature et de cinéma, il devient critique, en 1993, au Mensuel du cinéma[3] puis aux Cahiers du cinéma au milieu des années 1990.

Il dirige par la suite les pages Culture du magazine Max et travaille comme critique au journal Libération.

Il devient ensuite rédacteur en chef des Cahiers du cinéma de 2001 à la rentrée 2003 et l'un des principaux artisans d'une période de l'histoire de la revue marquée par un intérêt prononcé de la rédaction pour les nouvelles images (clips, publicité, jeux vidéo, télé-réalité, etc.).

À son départ des Cahiers du cinéma, il rejoint l'hebdomadaire culturel Les Inrockuptibles, également comme rédacteur en chef. Il occupe cette fonction depuis lors, tout en dirigeant les pages cinéma du magazine. Fin , il devient le nouveau directeur de la rédaction du journal après le départ de Pierre Siankowski[4].

Jean-Marc Lalanne s'exprime régulièrement dans les émissions de cinéma Le Masque et la Plume (France Inter), Le Rendez-vous (France Culture), Le Grand Journal (Canal +) et Le Cercle (Canal+ cinéma). En , il est nommé directeur des Inrockuptibles et a pour mission de « renforcer, tant sur le print que sur le numérique, la ligne éditoriale défricheuse des Inrocks, ligne qui fait de ce média la référence en matière de prescription culturelle »[1].

Interrogé sur Europe 1 en juillet 2020, Jean-Marc Lalanne dit regretter la couverture polémique consacrée à Bertrand Cantat et déclare qu'il s'agit d'une « grave erreur »[5].

En juin 2021, en proie à une baisse continue de ses ventes et à une vague de licenciements, Les Inrocks bascule au format mensuel. « Il y avait une usure du modèle de l'hebdo, un long déclin progressif des ventes sur plusieurs années. Et il y avait la nécessité de trouver quelque chose qui relance un peu de désir, vraiment à la fois pour ceux qui lisent et pour ceux qui font le journal », justifie Jean-Marc Lalanne dans un entretien à Europe 1[6]. « Ce numéro s'est fait à l'arrache et on a l'impression que ça va être comme ça tous les mois », indique de son côté un élu du personnel à Libération[7]. Interrogé par l'AFP, un élu syndical déplore quant à lui une « dégradation des conditions de travail »[8].   

En septembre 2021, il est remplacé à son poste de directeur de la rédaction par Joseph Ghosn dans un contexte de chute accrue des ventes[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Lalanne est coauteur d'un ouvrage sur Wong Kar-wai (cosigné avec Ackbar Abbas et David Martinez aux Éditions Dis Voir) et de deux monographies de cinéastes cosignées avec le critique Philippe Azoury : Fantomas style moderne (Éditions du Centre Pompidou, 2002) et Cocteau et le cinéma : Désordre (Éditions des Cahiers du cinéma / Éditions du Centre Pompidou, 2003) – ce dernier ouvrage reçut le prix Philippe-Arnaud des mains de l'actrice Amira Casar.

En collaboration avec le critique, poète et scénariste Stéphane Bouquet, il a publié en 2009 (pour les Éditions des Cahiers du cinéma) le premier ouvrage francophone consacré à l'œuvre du cinéaste Gus Van Sant, dont il est l'un des spécialistes[réf. nécessaire].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Monde avec AFP, « Le journaliste Jean-Marc Lalanne prend la tête des « Inrockuptibles » », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  2. a et b Adrien Franque, « Joseph Ghosn nommé directeur de la rédaction des «Inrockuptibles» », sur liberation.fr, (consulté le ).
  3. Liste des articles de Jean-Marc Lalanne dans le mensuel du cinéma.
  4. Jérôme Lefilliâtre, « Un nouveau directeur pour les Inrocks », Libération, 18 décembre 2018.
  5. Philippe Vandel, « L'invité média de Philippe Vandel : Jean-Marc Lalanne », sur europe1.fr, .
  6. Alexis Patri, « "C'est dans les gènes du journal" : 26 ans après, Les Inrockuptibles redevient un mensuel », sur europe1.fr, .
  7. Adrien Franque, « «Les Inrockuptibles» repassent en mensuel », sur liberation.fr, .
  8. AFP, « Les Inrocks se relancent en mensuel », sur france24.com, .