Stéphane Bouquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Stéphane Bouquet
Stephane Bouquet 20100330 Salon du livre de Paris 2.jpg
Stéphane Bouquet au Salon du livre de Paris en mars 2010.
Biographie
Naissance
(53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Stéphane Bouquet est un écrivain, scénariste et critique de cinéma français né à Paris le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pensionnaire à la villa Médicis en 2002 et 2003[2], Stéphane Bouquet a écrit les textes de (et joué dans) La Traversée, long métrage autobiographique, ainsi que les scénarios de divers films de Sébastien Lifshitz (Les Corps ouverts, Presque rien, Wild Side, Les Terres froides), de Valérie Mréjen (La Défaite du rouge-gorge), de Yann Dedet (Le Pays du chien qui chante) et de Robert Cantarella.

Longtemps critique aux Cahiers du cinéma, il a publié des études sur Gus Van Sant[3], Eisenstein[4] et sur L’Évangile selon saint Matthieu de Pasolini[5].

Il a participé en 2002, en tant que danseur, à la création chorégraphique de Mathilde Monnier, Déroutes et, en tant que danseur-scénariste, à sa pièce Frère & sœur créée au festival d'Avignon 2005[6].

Il a publié des recueils de poésie et un récit chez Champ Vallon ainsi que des traductions de poètes américains : Robert Creeley, Le Sortilège, aux éditions Nous, 2006 ; Paul Blackburn, Villes, chez José Corti, 2011 ; Peter Gizzi, L’Externationale, chez José Corti, 2013.

Il a animé avec Laurent Goumarre l'émission Studio danse sur France Culture et il a été critique littéraire à Libération[7] et collaborateur au Monde.

Publications[modifier | modifier le code]

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

Anthologies[modifier | modifier le code]

Études sur le cinéma[modifier | modifier le code]

Scénarios[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice de personne », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 9 février 2019).
  2. Liste des pensionnaires à la Villa Médicis.
  3. Éd. Cahiers du cinéma, 2009, coécrit avec Jean-Marc Lalanne.
  4. Éd. Cahiers du cinéma, 2008.
  5. Éd. Cahiers du cinéma, 2003.
  6. Profil sur le site web de la maison d'édition, Les Petits Matins.
  7. Profil sur le site Web de la maison d'édition Champ-Vallon.
  8. Jan Baetens, « Stéphane Bouquet, Les Amours suivants ou la création d’une épithète poétique », Les Lettres romanes, 68/1-2, 2014, p. 249-261

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]