Jean Van Hamme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Van Hamme.
Jean Van Hamme
Description de cette image, également commentée ci-après
Fresque Largo Winch sur la place des Sciences de Louvain-la-Neuve.
Naissance (79 ans)
Bruxelles Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale
Distinctions
Trophée d'honneur, Forum international Cinéma et littérature, Monaco 2010.
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Jean Van Hamme, né le à Bruxelles, est un romancier et scénariste belge de bande dessinée et de téléfilms.

Il est surtout connu pour avoir créé et scénarisé les aventures de trois personnages de la bande dessinée belge, Thorgal (1977), XIII (1984) et Largo Winch (1990).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Jean Van Hamme est scout dans sa jeunesse. Il effectue ses études secondaires à l'Athénée d'Uccle puis poursuit des études supérieures à Bruxelles, est diplômé ingénieur commercial de l'École de commerce Solvay, agrégé d'économie politique (des connaissances qu'il utilisera notamment pour Largo Winch). Chaque été, il se métamorphose en routard, un sac sur le dos et le pouce en l'air. « J'ai parcouru quelque 30 000 km en stop, en Europe, aux États-Unis, en Afrique. J'ai été en Norvège, en Suède, en Turquie, en Écosse et en Espagne. Partir de Bruxelles jusqu'en Angola a aussi été un grand voyage ».

Première carrière de directeur administratif[modifier | modifier le code]

Les premiers pas de Jean Van Hamme dans le monde professionnel l'amènent à occuper le poste de directeur administratif d'une petite société de transport et de matériel ferroviaire. Il quitte celle-ci pour devenir consultant au service de l'United States Steel Corporation. Engagé en 1968 par la Manufacture Belge de Lampes Électriques (MBLE), une filiale du groupe Philips, il a pour première mission la prospection de marchés émergents, comme en Afrique par exemple en Sierra Leone, au Proche-Orient ou en Asie du Sud-Est. Il devait parfois traiter avec des administrations corrompues pour les convaincre de travailler avec lui, et devait pour ce faire les soudoyer[1]. Attaché à Philips Belgique, il occupe, après un bref passage à l'administration commerciale, le poste de directeur des appareils ménagers. Son expérience de marketing chez Philips dure jusqu'en 1976, année où il démissionne afin de se consacrer pleinement à l'écriture de romans, notamment la série des Largo Winch.

Carrière dans la bande dessinée[modifier | modifier le code]

Débuts et succès critique et commercial (années 1970-2000)[modifier | modifier le code]

Mais c'est dès 1968 qu'il écrit ses premiers scénarios pour la bande dessinée pour Paul Cuvelier (Corentin, Epoxy[2]). Il collabore ensuite avec de nombreux autres dessinateurs, notamment Dany, Édouard Aidans, André Chéret, Griffo, et devient un scénariste prolifique.

En 1977, il crée la série Thorgal avec Grzegorz Rosinski au dessin, et en 1984 la série XIII, largement inspirée du roman La Mémoire dans la peau de Robert Ludlum, avec William Vance au dessin. Les deux séries s'imposent comme des succès majeurs de la bande dessinée franco-belge, récoltant de nombreux prix et connaissant d'excellentes ventes.

En 1990, il lance sa troisième série à succès, Largo Winch. Il s'agit d'une adaptation des romans publiés par Van Hamme entre 1977 et 1980 aux éditions Mercure de France. Le scénariste choisit Philippe Francq, pour cette bande dessinée publiée aux éditions Dupuis. C'est de nouveau un large succès critique et commercial.

En 1992, il lance une série historique, Les Maîtres de l'orge, dessinée par Francis Vallès. Neuf albums seront publiés jusqu'en 1999, racontant les parcours de plusieurs générations d'une famille de brasseurs belges, les Steenfort. Cette saga mêle une documentation précise sur la tradition du brassage artisanal à un arrière fond historico-économique.

En 1996, il scénarise le premier album de Blake et Mortimer depuis la mort du créateur de la série, Edgar P. Jacobs, L'Affaire Francis Blake s'inspirant de très près du film d'Alfred Hitchcock, Les 39 marches. Cette reprise dessinée par Ted Benoit connait un large succès critique et commercial. Cependant, en raison du temps pris par ce tandem créatif pour livrer un nouvel opus, l'éditeur décide de mettre en place une seconde équipe, qui alternera avec le premier. Yves Sente et André Juillard formeront ce binôme alternatif.

Arrêts successifs (années 2000)[modifier | modifier le code]

En 2007, Jean Van Hamme arrête de scénariser deux de ses trois séries phares : XIII, puis Thorgal. Mais dans les deux cas, l'objectif est de continuer à faire vivre ces marques très rentables.

Ainsi, pour XIII, si en novembre 2007, Van Hamme quitte la série sur un dix-neuvième album en forme de conclusion définitive, bouclant les intrigues des épisodes précédents, et intitulé Le Dernier Round, l'aventure va bien continuer. Dès 2008, une série dérivée est lancée, XIII Mystery, qui connait un certain succès avec un concept simple : chacun des treize tomes est dédié à un personnage secondaire de la série-mère, et est scénarisé et dessiné par des auteurs chaque fois différents. Puis en 2011, la série officielle elle-même est reprise par un nouveau tandem créatif : l'ex-éditeur Yves Sente au scénario et le dessinateur Youri Jigounov, dont le coup de crayon reprend avec fidélité le trait de William Vance.

Quant à Thorgal, Van Hamme quitte la série sur un album moins conclusif : intitulé Le Sacrifice, le tome 29 ressemble davantage à un passage de flambeau du héros éponyme de la série vers son fils, Jolan. Là encore, c'est à Yves Sente qu'est confié le scénario de la suite, tandis que Grzegorz Rosinski officie toujours au dessin. Sorti en octobre 2007, le trentième album, Moi, Jolan, change donc de héros et semble lancer la saga vers une autre direction. Cependant, dès le tome 33, la série revient au patriarche Thorgal, et au tome 35, Sente est remplacé par Xavier Dorison.

Par ailleurs, l'éditeur Le Lombard lance successivement trois séries dérivées : deux centrées sur des personnages secondaires de la série : Louve et Kriss de Valnor, et dont les aventures se déroulent parallèlement à la série-mère. Et enfin, La Jeunesse de Thorgal, préquelle scénarisée par Yann.

Du côté de Blake et Mortimer, le tandem Yves Sente / André Juillard s'avère plus prolifique que l'équipe formée par Van Hamme et Ted Benoît (quatre contre deux albums en 2008). Malgré la défection de Benoît, Van Hamme écrit son premier diptyque pour la série mythique, La Malédiction des trente deniers. Le tome 1 (sorti en 2009) est dessiné par René Sterne et Chantal De Spiegeleer et le tome 2 par Antoine Aubin, publié en 2010. Van Hamme fait ensuite part de son souhait de réaliser une quatrième aventure opposant pour la première fois les deux héros[3].

En 2009, les albums publiés sur un scénario de Jean Van Hamme ont été vendus à 37 millions d'exemplaires[4] pour plus d'une centaine de scénarios écrits pour la bande dessinée.

En 2011, il cède ses droits d'auteur de Thorgal au groupe d'édition Média-participations [5], se désengageant totalement de l'orientation créative de la série, désormais supervisée par le dessinateur Grzegorz Rosinski. Mais pour XIII, il continue à superviser éditorialement la série dérivée XIII Mystery.

Semi-retraite (années 2010)[modifier | modifier le code]

Le temps libre gagné à être libéré de ces deux séries, Van Hamme l'occupe rapidement : il reste non seulement fidèle à Largo Winch - en 2007, il participe à un documentaire consacré à la série, produit par Kanari Films, où le scénariste retrace de A à Z avec Philippe Francq l'élaboration de la bande dessinée - mais lance aussi des nouveaux projets.

En 2009, il crée une nouvelle série, historique cette fois, Rani, pour laquelle il retrouve le dessinateur de Les Maîtres de l'orge, Francis Vallès. Cette bande dessinée est adaptée d'un scénario original écrit par Van Hamme pour une série télévisée produite par France 2, mais sa parution démarre avant que la série télévisée ne soit tournée, puis diffusée en 2011.

De plus, s'il abandonne Thorgal et XIII, il reprend en 2010 le scénario de la série d'action Wayne Shelton après 7 ans d'arrêt. Le 9e album de la série est le 4e tome qu'il scénarise. Enfin, il se tourne vers d'autres créations littéraires [6] telles que le théâtre ou le roman.

En 2014, il abandonne Lady S., série mineure centrée sur une espionne de haut-vol créée dix ans plus tôt, avec Philippe Aymond au dessin. Le dixième tome sera réalisé par ce dernier, seul[7].

Et surtout, en juillet 2015, il annonce dans une interview arrêter sa troisième série majeure, Largo Winch, suite à des dissensions avec le dessinateur Philippe Francq[8]. Francq choisira le romancier et scénariste des aventures de Antoine Marcas pour succéder à Van Hamme.

La même année, à 76 ans, Jean Van Hamme est fait chevalier par le roi Philippe[9].

À la fin de l'année 2017, le scénario de son quatrième Blake & Mortimer est considéré comme prêt. C'est un tandem de nouveaux dessinateurs qui s'attellera à la création de l'album, mais seulement en 2020, après la publication d'un diptyque écrit par Yves Sente[10].

Fin 2018, il publie Kivu, one-shot né d'une nouvelle collaboration avec Christophe Simon, inspiré de la vie du gynécologue congolais Denis Mukwege[11].

Par ailleurs, il revient à l'univers de XIII avec deux albums : tout d'abord, il signe le scénario du treizième et dernier album de la série dérivée XIII Mystery, dont le dessin est confié cette fois à Olivier Grenson. Puis il prépare une suite au tome 13 de la série originale, qui avait vocation à conclure la saga lors de sa sortie en 1999. Il était d'ailleurs intitulé The XIII mystery : L'Enquête. C'est Philippe Xavier qui illustrera ce nouveau tome de la série classique[12].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses séries les plus connues[modifier | modifier le code]

One-shots[modifier | modifier le code]

Autres séries[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Matthias Hofmann, Gestatten: Winch, Largo Winch! Introduction de Largo Winch, Band II, Munich, Alles gute!, , p. 9 « Dabei war er nicht nur passiver Beobachter, sondern er musste so manche Behörde überreden — im Klartext bestechen —damit sie mit ihm zusammenarbeitete. Es war ein Crashkurs in Sachen Chaos und Anarchie in den ehemaligen Kolonien. "Ich verhandelte mit Ministern und Sprechern von Ministern, die man zu schmieren hatte. Man musste mit allen Wassern gewaschen sein. Ich hatte ein großes Unternehmen im Rücken, aber ich musste wendig sein wie ein kleine Firma. Es war großartig" »
  2. Gilles Ratier, « Epoxy de Paul Cuvelier et Jean Van Hamme », bdzoom.com, (consulté le 23 juin 2013)
  3. « Jean Van Hamme & Philippe Francq ("Largo Winch") "Tout rebondissement doit être inattendu et extrêmement plausible !" », sur Actua BD: l'actualité de la bande dessinée, (consulté le 26 décembre 2015)
  4. Article sur Van Hamme dans La Libre Belgique
  5. http://www.actuabd.com/Jean-Van-Hamme-cede-ses-droits-sur
  6. nouveaux projets
  7. Blog de Philippe Aymond
  8. « Jean Van Hamme arrête "Largo Winch": des problèmes avec le dessinateur? », (consulté le 25 juillet 2015)
  9. Comte Herman Van Rompuy, baronne Amélie Nothomb, chevalier Jean Van Hamme: le roi a décerné les nouveaux titres de noblesse sur le site sudinfo.be
  10. http://www.stripspeciaalzaak.be/Interviews/Adriaan-van-Dis-Peter-van-Dongen.pdf
  11. « Kivu, la rentrée-choc de Jean Van Hamme », sur Actua BD, (consulté le 12 août 2018).
  12. https://www.ligneclaire.info/van-hamme-simon-75173.html
  13. Henri Filippini, « Tony Stark, enfant caché de Jean Van Hamme… », bdzoom.com, (consulté le 27 février 2015)
  14. Anthony Roux, « Tony Stark T1 (Van Hamme, Aidans) – Artège Editions », bdencre.com, (consulté le 27 décembre 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Van Hamme (introd. Frédéric Niffle), Van Hamme : itinéraire d'un enfant doué, Niffle, 2002.

Liens externes[modifier | modifier le code]