Éric Giacometti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giacometti.
Éric Giacometti au Salon du livre de Paris en mars 2010

Éric Giacometti, écrivain de thrillers, a été journaliste dans la presse grand public. Auteur avec Jacques Ravenne de la série à succès du commissaire Antoine Marcas (Fleuve noir, Pocket, France loisirs), il est traduit dans dix-sept pays. Il est également membre fondateur de la ligue de l'imaginaire, collectif d'écrivains de thrillers, et il enseigne au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes, à Paris, où il anime, entre autres sessions, des modules sur l'écriture et la publication de livres. En septembre 2015, il a fait partie des trente personnalités signataires de la pétition d'Irène Frachon[1] contre le comportement des laboratoires Servier dans le scandale du Mediator.

Journaliste[modifier | modifier le code]

Éric Giacometti a été chef de service au Parisien dans les rubriques société puis économie/finances jusqu'à la fin 2012. Auparavant, toujours dans le même quotidien, il a été spécialisé dans l'investigation dans les milieux médicaux et pharmaceutiques (1997 à 2002), il a enquêté sur certaines affaires de santé publique, sang contaminé, hormones de croissance, Isoméride, vaccin contre l'hépatite B. Sur ce dernier point, il a publié un livre, La Santé publique en otage (Albin Michel). Éric Giacometti a été auditionné, en 2011, par les missions parlementaires de l'Assemblée nationale et du Sénat[2] sur le Mediator, le 24 février 2011, pour son rôle joué en tant que lanceur d'alerte dans l'affaire de l'Isoméride des laboratoires Servier, avec plusieurs articles parus dans le Parisien/Aujourd’hui en France, entre 1999 et 2006.

Au cours de sa carrière de journaliste, il a travaillé sur les spoliations sous l'Occupation et a publié les archives inédites du ministère des Finances (Le Point) et le premier document sur le rôle de la Sacem sous l'Occupation (Le Parisien)[3]. Il a également enquêté, à la fin des années 1990, sur la franc-maçonnerie, dans le volet des affaires sur la Côte d'Azur[4]. À la rubrique économie du Parisien, il a enquêté sur plusieurs affaires : Eurotunnel, Veolia, en particulier sur le montage des transferts de fonds internationaux, trois milliards d'euros, sur les provisions pour canalisations (2003 à 2011)[5]. Il a aussi travaillé, en 2000, sur l'affaire des timbres de Monaco, instruite par le juge Jean-Pierre Murciano[6].

Écrivain[modifier | modifier le code]

Il a écrit seize ouvrages, thrillers ou essais. Il prolonge son métier de journaliste dans les enquêtes qu'il réalise pour ses thrillers. En juillet 2015, il a participé à une conférence au Thriller Fest[7], rassemblement international des auteurs de thrillers, à New York, à l'hôtel Park Hyatt.

Polars à thème[modifier | modifier le code]

Médical. Pannes de cœur (Fleuve noir, 2004), roman policier qui traite d'une affaire de pacemakers mortels, inspiré librement d'un scandale qu'il avait suivi en tant que journaliste.

Foot. Tu ne marcheras jamais seul (Michel Lafon, 2009), avec Karim Nedjari, ex-directeur adjoint des sports de Canal +. Dopage, business, sexe, etc. La face sombre du foot.

Social. « Délocalisation », nouvelle publiée dans l'ouvrage collectif L'Empreinte sanglante (Fleuve noir)[8] avec les maîtres du thriller, Franck Thilliez, Maxime Chattam, etc. Les ouvriers menacent de faire sauter leur usine pour protester contre une délocalisation, mais rien ne se passe comme prévu.

La série des thrillers Antoine Marcas[modifier | modifier le code]

Avec Jacques Ravenne, écrivain et franc-maçon, il a créé la série à succès des aventures d'Antoine Marcas, commissaire de police, et franc-maçon comme son auteur. La série a été publiée dans les dix-sept pays suivants : Allemagne, Espagne, Italie, Japon, Brésil, Pays-Bas, Belgique, Portugal, Canada, Russie, République tchèque, Danemark, Suède, Slovénie et Pologne[9]. Le premier tome, Le Rituel de l'ombre, est publié aux États-Unis en mars 2005[10]. Le dernier ouvrage, Le Règne des Illuminati, est arrivé à la deuxième place des meilleures ventes de polar/thriller de l'été 2014 (classement de l'hebdomadaire l'Express/Tite Live), juste derrière la Faiseuse d'anges de Camilla Lackberg[11]. Dans Le Règne des Illuminati, Giacometti a enquêté, avec son co-auteur Jacques Ravenne, à la fois sur la réalité historique des Illuminés de Bavière et sur la montée en puissance actuelle des Illuminati dans les théories du complot. Dans le cadre de la publication de ce thriller en juin 2014 (aux éditions Fleuve noir puis, en juin 2015, chez Pocket), ils ont commandé le premier sondage Ipsos sur cette thématique[12]. Un Français sur cinq, dont un jeune sur trois, croit à l'existence de cette société secrète pourtant disparue à la fin du XVIIIe siècle. Éric Giacometti est intervenu dans les médias] pour expliquer ces résultats[13].

  1. In nomine, Paris, Fleuve noir, coll. « Thriller » (no 14350),‎ , 411 p. (ISBN 978-2-266-19830-1, notice BnF no FRBNF42172713). Cet ouvrage est une préquelle à la série, puisque son action se déroule sept ans avant Le Rituel de l'ombre, avant qu'Antoine Marcas ne devienne commissaire de police et franc-maçon.
  2. Le Rituel de l'ombre, Paris, Fleuve noir, coll. « Noirs »,‎ , 384 p. (ISBN 978-2-265-08072-0, notice BnF no FRBNF39977355).
  3. Conjuration Casanova, Paris, Fleuve noir,‎ , 445 p. (ISBN 978-2-265-08328-8, notice BnF no FRBNF40161622).
  4. Le Frère de sang, Paris, Fleuve noir,‎ , 499 p. (ISBN 978-2-265-08540-4, notice BnF no FRBNF41057293).
  5. La Croix des assassins, Paris, Fleuve noir,‎ , 541 p. (ISBN 978-2-265-08602-9, notice BnF no FRBNF41281220).
  6. Apocalypse, Paris, Fleuve noir,‎ , 399 p. (ISBN 978-2-265-08735-4, notice BnF no FRBNF42007308).
  7. Lux Tenebrae, Paris, Fleuve noir,‎ , 411 p. (ISBN 978-2-265-08851-1, notice BnF no FRBNF42211807).
  8. Le Septième Templier, Paris, Fleuve noir, coll. « Thriller »,‎ , 564 p. (ISBN 978-2-2650-8852-8, notice BnF no FRBNF42444419).
  9. Le Temple noir, Paris, Fleuve noir, coll. « Thriller »,‎ , 658 p. (ISBN 978-2-265-09369-0).
  10. Le Règne des Illuminati, Paris, coll. « Thriller »,‎ , 552 p. (ISBN 978-2-265-09370-6).
  11. L’Empire du Graal, Paris, Jean-Claude Lattès, coll. « Thriller »,‎ , 592 p. (ISBN 978-2-7096-5606-1).

Livre décryptage sur la franc-maçonnerie[modifier | modifier le code]

Les deux auteurs ont publié un livre sur la franc-maçonnerie américaine à travers un décryptage consacré au roman de Dan Brown, Le Symbole perdu.

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Éric Giacometti est co-scénariste de l'adaptation en bande dessinée de la série Antoine Marcas aux éditions Delcourt. Les dessins ont été réalisés par Gabriele Parma. Le Rituel de l'ombre est paru en 2013. Le premier tome du Frère de sang, dessiné par Eric Albert, est paru en septembre 2014.

En novembre 2015, les éditions Dupuis annoncent que le nouveau scénariste de la série Largo Winch sera Éric Giacometti[14].

Œuvres en collaboration[modifier | modifier le code]

Collectif d'auteur La Ligue de l'imaginaire[modifier | modifier le code]

Membre fondateur avec les écrivains : Henri Loevenbruck, Bernard Werber, Maxime Chattam, Jacques Ravenne, Franck Thilliez, Olivier Descosse, Erik Wietzel, Laurent Scalese et Patrick Bauwen, rejoints depuis 2013 par Barbara Abel, David S. Khara et Jean Luc Bizien. Chaque année, La Ligue de l'imaginaire organise le prix du Boulevard de l'Imaginaire au cinéma parisien Le Grand Rex. L'originalité de ce prix tient au fait que chaque écrivain de la ligue est représenté par l'un de ses lecteurs au sein du jury. En 2013, le lauréat a été Paul Colize pour Un long moment de silence (La Manufacture des livres).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]