Éric Corbeyran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Éric Corbeyran
Paris - Salon du livre 2012 - Corbeyran - 001.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Éric Corbeyran est un scénariste de bandes dessinées, né à Marseille le . Il est un des scénaristes de bande dessinée les plus prolifiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Corbeyran exerce d'abord dans plusieurs domaines comme la photographie, l'illustration, les contes et la publicité avant de signer des scénarios de bande dessinée : la série Les Griffes du marais (dessin de Patrick Amblevert) paraît à partir de 1990, d'abord publiée chez Vents d'Ouest puis chez Hélyode[1]. Corbeyran exerce ensuite, pour Soleil et collabore avec des auteurs comme Rémi Chayé, Stéphane Tanneur, Laurent Sinoussi, Nicolas Guénet, Christophe Bec, Patrice Garcia[1]. En parallèle, il travaille pour Dargaud avec des bédéastes comme Olivier Berlion, Denis Falque, Richard Guérineau[1]. D'autres ouvrages sont publiés chez Ciel Ether, Casterman, Delcourt, les Humanoïdes associés, collaborant avec Alfred, Skiav (Éric Schiavinato), Andrei Arinouchkine, Cécil[1]. Il coordonne les collectifs Paroles de taulards, Paroles de taule, Paroles de parloirs et Paroles de sourds[1]. Pour Delcourt, il écrit des séries comme Abraxas, Petit Verglas, Kid Korrigan, Le Phalanstère du bout du monde ainsi que des séries dans l'univers du Chant des Stryges[1].

En 2015, il adapte en BD le roman de David Foenkinos consacré à John Lennon, Lennon, paru en 2010 avec Horne Perreard au dessin[2],[3]. En 2019, il co-scénarise avec François de Closets une bande dessinée, servie par le dessin d'Éric Chabbert : Les Guerres d'Albert Einstein, prévue en deux volumes[4],[5].

En 2020, après 30 ans de carrière, Corbeyran signe son 400e album avec L’Homme-Bouc, dessiné par Aurélien Morinière[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

One shots[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

L’univers des Stryges[modifier | modifier le code]

L’univers d’Asphodèle[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Gaumer 2010.
  2. Nicolas Ancion, « La vie de John Lennon en BD : un insatiable besoin d'amour », sur ActuaLitté, .
  3. Jean-Laurent Truc, « Lennon, biographie-confession sur le divan », sur Ligne claire,
  4. Florent D., « De Closets, Corbeyran et Chabbert plongent dans “Les guerres d'Einstein” », sur ActuaLitté, .
  5. Akialam, « Critique de la BD "Les guerres d'Albert Einstein" Tome 1/2 », sur Historiagames, .
  6. « Corbeyran fête son 400e album », sur Tout en BD,
  7. Arnaud Gueur, « Le Saigneur de Tiffauges (Corbeyran, Horne, Césano) », sur BD Encre,
  8. Jean-Laurent Truc, « Alto Plano, couleur café », sur Ligne claire,
  9. Philippe Audoin, « Ils barbent ! », BoDoï, no 6,‎ , p. 39.
  10. a et b « Le Prix Tournesol », sur Sens critique, février 2020 (dernière mod.).
  11. (en) « The 3rd International MANGA Award », sur Ministère japonais des Affaires étrangères (consulté le 26 décembre 2009)
  12. Clément Solym, « Le Tournesol 2010 de la bande-dessinée décerné à la série Climax », sur ActuaLitté, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éric Corbeyran et Frédéric Bosser, « Corbeyran, la trilogie... », dBD, no 20,‎ , p. 86-91.
  • Frédéric Bosser (dir.) et Corbeyran (interviewé), DBD no 21 (cahier no 2) : Corbeyran, , 72 p..
  • Patrick Gaumer, « Corbeyran, Éric », dans Dictionnaire mondial de la BD, Paris, Larousse, (ISBN 9782035843319), p. 202-203.
  • Éric Corbeyran (interviewé) et Frédéric Bosser, « Corbeyran, bon anniversaire », dBD, no 33,‎ , p. 18-20.
  • Marie Moinard, « Une balle dans la tête, t. 1 : guerre d'Irlande », dBD, no 33,‎ , p. 72.
  • Henri Filippini, « Une balle dans la tête, t. 2 : histoires sanglantes », dBD, no 42,‎ , p. 72.
  • Éric Corbeyran (interviewé), « De la danse à la BD, 3 questions à Corbeyran », dBD, no 44,‎ , p. 14-15.
  • Baudouin Eschapasse, « Corbeyran, le plus rock (et touche-à-tout) des scénaristes de BD », sur lepoint.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]