Thomas Van Hamme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Van Hamme.
Thomas Van Hamme
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Université libre de Bruxelles (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Thomas Van Hamme, né le à Bruxelles, est un animateur belge de radio et de télévision. Il est le deuxième fils du scénariste de bande dessinée belge Jean Van Hamme.

Après s'être installé cinq ans à Jauchelette, il s'installe à Bruxelles car c'est plus commode pour les trajets, toutes ses attaches étant bruxelloises[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, formation et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Durant son enfance, il regardait l'émission L’île aux enfants. C'est, selon lui, ce qui lui a donné l'envie de faire de la télévision[1]. En 1992, il obtient sa licence en journalisme de l'Université libre de Bruxelles. Après des débuts dès octobre 1991 sur Radio Contact où il présente les flashs info et des magazines, il passe par la presse écrite en devant rédacteur en chef du magazine culturel bruxellois Kiosque.

Passage par la RTBF[modifier | modifier le code]

En 1994, il devient animateur à la RTBF.

Il commence comme chroniqueur dans le talk show d'après-midi Carlos et les autres avec Carlos Vaquera, qui devient La Bande à Carlos, mais aussi dans Du bout des Ailes avec Marie-Hélène Vanderborght. Il est alors chargé de l'édition de ces différentes émissions.

De 1997 à 2005, il anime en prime time le jeu Bingo Vision avec Maria Del Rio et le jeu interscolaire du samedi après-midi Génies en Herbe en duo avec, successivement, Eve-Marie Vaes, Corinne Boulangier et Maureen Louys).

Il anime de nombreux autres divertissements en prime time : J'ai Pigé durant trois saisons, Les Plus Grands Belges, 10 Chansons pour faire la Fête, mais aussi des événementiels comme Passage à l'an 2000, Passage à l'Euro, Cap48, Spéciale Tsunami, Festival du Cirque de Monte Carlo, des concerts au palais royal, l'Inauguration de la gare des Guillemins, Fête de la Communauté française sur la Grand Place, etc.

Dès janvier 2002, il présente la toute dernière version des débats de l'Écran Témoin, devenu par la suite Chacun son Histoire. Il commente de nombreux événements royaux en direct, dont le mariage de William et Kate en avril 2011 et le Trooping the Colour à plusieurs reprises.

Dès 2005 et jusqu'en 2011, il présente, en duo avec Barbara Louys, le magazine C'est du belge consacré à la monarchie belge et à tout ce qui fait l'excellence de la Belgique.

Dès septembre 2008, en radio, après un passage sur les ondes de Bruxelles Capitale, il anime la matinale de Viva Bruxelles (h - h 30) et le talk show A Vous de Voir (h 40 - h) sur VivaCité.

Après la RTBF[modifier | modifier le code]

Le 3 mai 2011, Thomas Van Hamme décide de quitter la RTBF pour RTL-TVI où il présente depuis septembre 2011 le magazine de vulgarisation Tout s'explique (chaque jeudi à 19 h 45). Il a animé différents prime time événementiels: J'aime mon pays, We love Céline (avec Céline Dion), Le Journal intime de Salvatore Adamo, On s'était dit rendez-vous avec Patrick Bruel, Le Journal intime d'Annie Cordy ou encore Jeune à tout prix (en 2015 avec Julie Taton). Il a aussi été à la barre de différents magazines événementiels : Spéciale Tintin et le Secret de la Licorne, Spéciale Facebook, La fin du monde c'est maintenant (en duo avec Jacques Van den Biggelaer)...

En 2011, il est candidat de la version belge de Pékin Express en Indonésie.

En radio, il est depuis le 19 septembre 2011 à la présentation du Bel RTL Matin avec Barbara Mertens (7h00-8h30) et de La Bel équipe (8h30-9h30) sur Bel RTL. Depuis septembre 2014, il anime seul le Bel RTL Matin (7h00-9h00), première matinale d'info en Communauté française.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 2005, il fait son coming out en choisissant de révéler son homosexualité[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nadia Chater, « Thomas Van Hamme : une question de fidélité », sur L'Avenir.net dans Proximag, (consulté le 14 août 2015)
  2. Thomas Van Hamme fait son coming out, dans La Dernière Heure/Les Sports,