Steve Cuzor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Steve Cuzor
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction
Œuvres principales

Steve Cuzor, né le à Rennes, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Steve Cuzor grandit à Montargis et étudie les arts appliqués[1] à Paris. Il mène une carrière de cow-boy de rodéo sur les bases militaires en Allemagne et il vit au Texas de 1992 à 1994[2].

Il dessine Le Ventre des Ténèbres (1996), sur un scénario de Brice Tarvel, premier volume d'une série intitulée Les mangeurs de foudre qui ne connaît pas de suite[3]. À partir de 1999, Casterman publie Blackjack, dont Cuzor assure scénario, dessin et couleurs qui connaît quatre tomes[3]. Il participe à la série collective BD Blues des Éditions Nocturne en signant le dessin d'un album scénarisé par José-Louis Bocquet : Lead Belly (2006). La même année, pour Dupuis, il dessine avec Giulio De Vita L'Histoire d'Élias Cohen, dans la série Quintett scénarisée par Frank Giroud[4]. À partir de 2009, pour les éditions Dargaud, Cuzor entreprend avec Philippe Thirault puis Stéphane Colman la trilogie O'boys[5], achevée en 2012 ; le récit narre « les déambulations d'un jeune Blanc et d'un Noir dans l'Amérique des années 30 » et reflète l'intérêt de Cuzor pour le blues[2]. Il s'associe à Laurent-Frédéric Bollée (scénario) pour dessiner Billy Stockton, album de la série XIII Mystery (2013). Avec Yves Sente au scénario, Cuzor livre en 2018 Cinq branches de coton noir, bande dessinée historique sur le premier drapeau des États-Unis et sur la lutte des Afro-Américains contre le racisme[6]. L'œuvre remporte le prix Coup de cœur au festival Quai des Bulles[7] ainsi que le prix Diagonale du meilleur album[8].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bande dessinée
  • BD Blues,
8. Lead Belly, scénario de José-Louis Bocquet, Éditions Nocturne, collection BD Blues, 2006 (ISBN 978-2-84907-188-5)
  1. Blue Bell, 1999 (ISBN 2-203-38935-4)[9]
  2. Laura, 2001 (ISBN 2-203-38958-3)
  3. L'As de cœur, 2002 (ISBN 2-2033-8985-0)
  4. Alfonso, 2004 (ISBN 2-203-39118-9)
  1. Le Ventre des Ténèbres, 1996 (ISBN 2-87764-445-6)
  1. Le Sang du Mississippi, 2009 (ISBN 978-2-205-05932-8)
  2. Deux Chats gais sur un train brûlant, 2009 (ISBN 978-2-205-06227-4)
  3. Midnight Crossroad, 2012 (ISBN 978-2-205-06504-6)
3. Histoire d'Elias Cohen, 2006 (ISBN 2-8001-3755-X)
HS. La Colline aux Serments, coscénario de Luc Révillon, dessins de Giancarlo Alessandrini, Jean-Charles Kraehn, TBC, Steve Cuzor, Paul Gillon, Uriel et Cyril Bonin, 2009 (ISBN 978-2-8001-4273-9)
6. Billy Stockton, scénario de Laurent-Frédéric Bollée, Dargaud, 2013

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Steve Cuzor », sur Comiclopedia, .
  2. a et b Steve Cuzor (int.) et Olivier Renault, « O'Boys, fabuleux road movie sur la route du blues », Ouest-France,‎ .
  3. a et b Manuel F. Picaud, « Joyeux anniversaire Steve Cuzor ! », sur bd75011.blogspot.com, .
  4. G.J., « Histoire d'Elias Cohen », Le Progrès,‎ .
  5. Yves-Marie Labé, « Des œuvres marquées au fer », Le Monde des livres,‎ (lire en ligne).
  6. Laurence Le Saux, « La bédéthèque idéale #187 : Steve Cuzor et Yves Sente en quête du premier drapeau américain », Télérama,‎ (lire en ligne).
  7. a et b Mathieu Charrier, « Le dessinateur Steve Cuzor et ses GI’s débarquent », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  8. a et b Daniel Couvreur, « Prix Diagonale Le Soir du meilleur album : Cinq branches de coton noir », Le Soir,‎ (lire en ligne).
  9. Olivier Maltret, « Quatre Garçons dans le vent », BoDoï, no 24,‎ , p. 11.
  10. www.prix-litteraires.net
  11. https://actualitte.com/article/15477/edition/prix-bd-fnac-france-inter-2019-les-cinq-albums-finalistes

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Vidal, « Cuzor au trot et au goulot », BoDoï, no 49,‎ , p. 24.

Liens externes[modifier | modifier le code]