Xavier Dorison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Xavier Dorison
Image dans Infobox.
Xavier Dorison au Festival européen de la bande dessinée à Strasbulles, en 2009.
Biographie
Naissance
(49 ans)
Paris
Nationalité
Formation
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Films notables
Œuvres principales

Xavier Dorison est un scénariste de bande dessinée français, né le à Paris.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé d'une école de commerce, il débute avec la série Le Troisième Testament en 1997, qui est un succès critique et un succès d'édition[réf. nécessaire]. Il scénarise ensuite Prophet pour Mathieu Lauffray en 2000, Sanctuaire pour Christophe Bec en 2001 et W.E.S.T. pour Christian Rossi en 2003.

En 2006, il signe le scénario du film Les Brigades du Tigre. En 2007, il entame une nouvelle série de bande dessinée avec Matthieu Lauffray, Long John Silver qui connaît un succès retentissant[réf. nécessaire].

Depuis 2009, il enseigne également le scénario à l'École Émile-Cohl (Lyon) et chez Gallimard dans le cadre des Ateliers de la NRF. Il intervient comme script doctor sur de nombreux films.

Entre 2012 et 2016, il collabore avec le dessinateur Thomas Allart sur la série « politique-fiction financière » HSE (Human Stock Exchange), qui reçoit un accueil tiède sur Actua BD[1] mais est remarquée dans Le Monde[2], Le Monde diplomatique[3], La Tribune[4], Valeurs actuelles[5], Le Matin[6] et d'autres périodiques[7],[8].

Il écrit aussi le one-shot médiéval Le Maître d'Armes, mis en images par Joël Parnotte.

En , la reprise de l'écriture de la série Thorgal par Dorison est officialisée. Le scénariste remplace alors Yves Sente, responsable créatif de la série et de son univers étendu. Dorison travaille ainsi sur le tome 35 de la série mère, Le Feu écarlate, et sur la série dérivée Kriss de Valnor, dont il signe les scénarios des tomes 6 et 7, en association avec Mathieu Mariolle. En 2016, après donc un total de trois albums pour la saga, il quitte la série soudainement, alors qu'il était supposé conclure différentes intrigues de Thorgal dans un tome 36 attendu. En cause, des conflits scénaristiques avec le dessinateur, Grzegorz Rosiński[réf. souhaitée]. Mariolle conclura donc seul la série dérivée Kriss de Valnor, et c'est Yann, déjà scénariste des deux autres séries dérivées, Louve et La jeunesse de Thorgal, qui conclura le cycle amorcé par Yves Sente et réorienté par Dorison avec un album publié fin 2018.

Après avoir scénarisé le diptyque westerno-fantastique Ulysse 1781 chez Delcourt, il revient à son best-seller Undertaker. Deux tomes sortent en 2017, tandis qu'un autre est prévu pour 2019.

Parallèlement, il lance une série fantastique chez Dargaud, Aristophania[9]. Avec Félix Delep, il lance Le Château des animaux, série animalière inspirée de La Ferme des animaux de George Orwell ; le premier volume paraît en 2018[10].

En 2020, il est recruté parmi la « Red Team », un groupe de 10 auteurs de sciences-fiction chargés de faire de la prospective pour le ministère des Armées, en imaginant « les futures crises géopolitiques et ruptures technologiques impliquant les militaires », afin de défendre la « souveraineté de la France »[11],[12].

En , il annonce la sortie d'un roman graphique sur Goldorak, prévu en  : l'histoire se déroule après la fin de la série animée[13].

Œuvres[modifier | modifier le code]

One shot[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Filmographie en tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Morgan Di Salvia, « Human Stock Exchange T1 - Par X. Dorison & T. Allart - Dargaud », sur Actua BD, (consulté le ).
  2. Anne Rodier, « La nouvelle valeur qui a la cote en Bourse, c'est vous », Le Monde,
  3. Laura Raim, « Devenez actionnaire... d’un individu », Le Monde diplomatique, > août 2014
  4. Fabien Piliu, « Les hommes cotés en Bourse : quand la réalité rejoint la fiction! », La Tribune,‎
  5. La rédaction, « Livre. HSE : l'être humain coté en Bourse », Valeurs actuelles,‎
  6. Camille Destraz, « Le bédéaste Xavier Dorison a fait entrer les humains en bourse », Le Matin,‎
  7. Benoît Bilodeau, « Bulles à lire », La Concorde,‎
  8. P. R, « “HSE1” ET “HSE2” », Entreprise et Carrières,‎
  9. « Aristophania : 1. Le Royaume d'Azur », sur RTBF Culture, (consulté le )
  10. Valentin Paquot, « Le Château des animaux, une relecture pacifiste de la fable d’Orwell », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  11. Lloyd Chéry et Guerric Poncet, « Qui =sont les dix auteurs de SF de la « Red Team » du ministère des Armées ? », sur Le Point, (consulté le ).
  12. « L'armée française dévoile le nom des auteurs de SF de sa "Red Team", chargée d'anticiper les menaces du futur », sur Sciences et Avenir (consulté le ).
  13. « Fulguropoing ! Le prince Actarus et son Goldorak reviennent en bande dessinée grâce à Xavier Dorison », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. Denis Marc, « Remise des Prix Saint-Michel de la BD 2016 », sur RTBF, .
  15. 20 minutes & AFP, « La BD française « Le Maître d'armes » primée au Japon », 20 Minutes,‎ (lire en ligne)
  16. Rédaction Tout en BD, « Le prix international du manga au "Maître d’armes" », sur Tout en BD,
  17. « Undertaker, Prix de la BD Fnac Belgique 2016 », sur éditions Dargaud,
  18. Didier Pasamonik, « Prix BD FNAC, France Info de la BD de reportage, FIBD, Artemisia : la saison des prix », sur Actua BD,
  19. Agathe Auproux, « Les 6 finalistes du Prix de la BD Fnac 2016 », sur livreshebdo.fr, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Interviews
  • Xavier Dorison et Mathieu Lauffray (int. par Aude Ettori et Fabrice Deraedt), « Interview de Xavier Dorison et Mathieu Lauffray », Ekllipse, Semic, no 9,‎ , p. 56-63.
  • Xavier Dorison (int. par Jean-Pierre Fuéri), « Xavier Dorison au son du canon », BoDoï, no 58,‎ , p. 62-67.
  • Xavier Dorison, Mathieu Lauffray et Nicolas Anspach, « Dorison & Lauffray : "Pour Long John Silver, nous avons opté pour un style baroque et déroutant" », sur Actua BD, .
  • Xavier Dorison (interviewé), Enrique Breccia (interviewé) et Nina Stavisky, « Dorison & Breccia : debout, super-poilu », dBD, no 17,‎ , p. 64-67.
  • Xavier Dorison (interviewé) et Frédéric Bosser, « Xavier Dorison : un nouveau cap », dBD, no 137,‎ , p. 34-41.

Liens externes[modifier | modifier le code]