Paul Cuvelier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Cuvelier
Naissance
Lens Drapeau de la Belgique Belgique
Décès
Nationalité Belge
Profession

Paul Cuvelier, né le à Lens et mort le à Mont-sur-Marchienne, est un auteur belge de bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Troisième de sept enfants, Paul est le fils de Charles Cuvelier, médecin de campagne. Il est né à Lens, près de Mons où il passera son enfance. Son premier dessin, représentant Saint-Nicolas et son baudet, est publié dans Le Petit Vingtième en 1930 alors qu'il n'a pas encore sept ans. Dessinateur frénétique, il est remarqué par son habileté par un peintre qui lui offre un palette pour gaucher et, plus tard, fréquente l'atelier du peintre Louis G. Cambier. Il rencontre Hergé en 1945.

En 1946, dans le Journal de Tintin, il a créé son personnage principal Corentin, un héros adolescent courageux et serviable. Très bon dessinateur et peintre (anatomie). Avec son Corentin chez les Peaux-rouges, et ses magnifiques chevaux, Paul Cuvelier est un des pionniers du genre western dans la bande dessinée franco-belge (il crée également Texas Slim qui sera repris par René Follet). Thème que vont suivre des dessinateurs français des années 1970-1980, tels Jean Giraud avec son Blueberry, ou Derib pour Yakari ou Buddy Longway.

Paul Cuvelier crée ensuite la série Line, dont il publie les quatre premiers épisodes de 1963 à 1965, et le dernier en 1971.

Il avait abandonné la BD, souhaitant vivre totalement de la peinture. Paul Cuvelier y est revenu, déçu de son insuccès de peintre; il publie Epoxy[1] en 1968, sur un scénario de Jean Van Hamme.

Séries et albums[modifier | modifier le code]

  • Corentin
  • Line
  • Epoxy
  • Wapi
  • Flamme d'Argent
  • Tom Colby - Le Canyon Mystérieux (scénario Hergé et Edgar P. Jacobs au synopsis), coll. Document no 1, éd. Magic Strip (diffusion Futuropolis), 1979
  • En ce temps-là..., récit complet de 5 pages sur scénario d'Yves Duval, paru en 1953 dans le no 13 du journal Tintin[2]
  • Si L'Iliade m'était conté, Super Tintin Rétro no 21 (25bis de l'hebdo), 1983 (Récit complet de 4 pages sur scénario d'Yves Duval, paru en 1956 dans le no 34 du journal Tintin)
  • La Prodigieuse invention du Professeur Hyx, Journal de Tintin Belge, 1948
  • La Passion de Jésus-Christ dans le no 78 du magazine Samedi-Jeunesse (avril 1964)

Ouvrages sur Cuvelier[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Ratier, « Epoxy de Paul Cuvelier et Jean Van Hamme », bdzoom.com,‎ (consulté le 23 juin 2013)
  2. « Cuvelier dans le journal de Tintin », bdoubliees.com (consulté le 23 juin 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]