Glénat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1969
Dates clés immatriculation société actuelle
Fondée par Jacques Glénat
Fiche d’identité
Forme juridique SA à conseil d'administration

SIREN 302 069 414

Statut Maison d'édition
Siège social Grenoble (France)
Dirigée par Jacques Glénat depuis le 06/08/2015
Spécialités Bande dessinée
Manga
Comics
Livre illustré
Livre jeunesse
Collections Glénat Manga, Glénat Comics, Tchô !, La Loge noire, Flesh and Bones, Vents d'Ouest, MAD Fabrik, Treize étrange
Titres phares Les Sept Vies de l'Épervier, Les Tours de Bois-Maury, Balade au bout du monde, Le Triangle secret, Le Troisième Testament, Il était une fois en France, Joe Bar Team, Titeuf, Lou !, Kid Paddle, Captain Biceps, Dragon Ball, Sasmira, One Piece, Bleach, Akira
Langues de publication Français
Diffuseurs Glénat Diffusion, Hachette, MLP et les NMPP
Effectif 92 en 2018
Site web glenat.com
Données financières
Chiffre d'affaires 57 011 500 € en 2018
Résultat net 4 624 300 € en 2018
Environnement sectoriel
Principaux concurrents Bamboo, Casterman, Delcourt, Pika Édition, Soleil Productions, Kana
Siège des Éditions Glénat à Grenoble.

Glénat Éditions est une maison d'édition française présente dans le domaine de la bande dessinée, du comics, du manga, du beau-livre et du livre jeunesse. Elle a été fondée en 1969 à Grenoble par Jacques Glénat.

Histoire[modifier | modifier le code]

La maison d'édition a été fondée en 1969 à Grenoble par Jacques Glénat[1] sous le nom officiel de « Glénat Éditions »[2].

En , Glénat ouvre Glénat Québec, qui a pour objectif de trouver des auteurs québécois de BD afin de les diffuser sur le marché canadien et peut-être européen. La première apparition publique de cette division dirigée par Christian Chevrier a lieu au Salon international du livre de Québec d'[3].

Depuis l'automne 2009, son siège social est situé dans le bâtiment rénové de l'ancien monastère Sainte-Cécile.

En 2013 est créé le fonds Glénat pour le patrimoine et la création qui organise dans le couvent Sainte-Cécile des expositions et autres évènements culturels. Depuis , le lieu abrite une collection permanente ouverte au public de 72 gravures de Rembrandt[4].

En octobre 2021, Glénat annonce le rachat du groupe d'éditions Hugo Publishing, un autre groupe indépendant créé en 2005 par Hugues de Saint-Vincent et spécialisé dans la new romance, les ouvrages millésimés ou encore les livres de passion, tels le sport, l'automobile ou la musique[5].

Collections[modifier | modifier le code]

Glénat BD[modifier | modifier le code]

Glénat Manga[modifier | modifier le code]

Si les Humanoïdes Associés ont été les premiers à publier un manga papier en France en 1983 avec Gen d'Hiroshima (grand format), ce sont les éditions Glénat qui ont démocratisé le genre en 1990 avec Akira, suivi trois ans plus tard de Dragon Ball. Longtemps leader du marché, il est aujourd'hui concurrencé par Kana, et a dû se conformer au standard d'édition de ses concurrents (traduction, tramage, etc.), plus apprécié des lecteurs.

La collection Glénat Manga édite plusieurs titres majeurs, tels que One Piece, Bleach ou Tokyo Ghoul, qui en font l'une des maisons d'édition principales du secteur.

Comics[modifier | modifier le code]

La collection Comics USA est créée à la fin des années 1980 et publie des traductions de comics américains édités par DC Comics ou Marvel Comics. Elle a été arrêtée à la fin des années 1990.

En 2018, Glénat signe avec l'éditeur américain Archie Comics pour pouvoir publier en France les séries de l'éditeur dont les versions de 2015 des séries Archie, Betty & Veronica, Jughead ou encore l'adaptation en comics de la série télévisée Riverdale[9].

La même année, la maison d'édition est confrontée à une certaine polémique avec la publication de Petit Paul, bande-dessinée de Bastien Vivès accusée de faire l'apologie de la pédophilie. L'ouvrage est finalement retiré de la vente[10].

Glénat Livre[modifier | modifier le code]

  • Beaux livres montagne
  • Beaux livres mer
  • Beaux livres patrimoine
  • Collection verre et assiette

Magazines et revues[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Éditions Glénat. 40 ans de best-sellers », sur lejournaldesentreprises.com (consulté le )
  2. « Chiffre d'affaires, résultat, bilans et identité de Glénat Éditions », sur www.societe.com (consulté le )
  3. L'éditeur de bandes dessinées Glénat s'installe au Québec, journal Le Soleil (Québec), 4 avril 2007, p. A2.
  4. « Ouverture du Cabinet Rembrandt chez Glénat », sur www.connaissancedesarts.com, (consulté le )
  5. « Glénat rachète un autre éditeur indépendant, Hugo Publishing », sur LEFIGARO, (consulté le )
  6. Laurence Houot, « Fabcaro et Munoz inaugurent la nouvelle collection BD GlénAAARG ! : on adopte », sur francetvinfo.fr, (consulté en )
  7. Céline Bertiaux, « Moins qu’hier (plus que demain), une belle entrée en matière pour GlénAAARG », sur Actua BD.com, (consulté en )
  8. Alexandra Ducamp, « AAArg ! n'est pas mort, Pierrick Starsky bouge encore ! », sur La Provence.com, (consulté en )
  9. Graeme McMillan, « Archie Comics (Riverdale) arrive en force chez Glénat Comics : découvrez le programme », sur 9emeart.fr,
  10. « Taxée de pédopornographie, la BD Petit Paul de Bastien Vivès retirée des rayons », sur FIGARO, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Herman, Glénat 30 ans d'édition : le livre d'or 1969-1999, Glénat, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]