Culture du Chili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La culture du Chili, pays de l'Amérique du Sud, désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses habitants (18 000 000, estimation 2017).

La culture chilienne commence à l'époque préhispanique avec l'arrivée des premiers êtres humains venant au Chili continental il y a 13 000 ans. Successivement des peuples colonisent le territoire et les Araucans puis les Incas forment la culture ancestrale que trouvèrent les premiers colons espagnols. Comme vestige de son existence, il reste de nombreuses traces archéologiques, qui font actuellement partie du patrimoine culturel du Chili, de ces premiers habitants descendant les habitants de l'actuel Chili.

L'arrivée des conquistadors espagnols, dès 1536, signifia sans doute le plus important changement culturel survenu au Chili. L'écriture est introduite dans le pays, on passe d'une religion animiste et polythéiste à une religion monothéiste et ce mélange donne forme à une mythologie chilienne ; il y eut un changement dans les échanges économiques, on change le mode d'exploitation de la terre, changement dans les bases alimentaires, on passe du maïs au blé et aux légumes, on introduit les volailles, le porc et le bœuf. L'introduction du cheval et son usage pour toute activité économique, militaire et de loisirs fut la base de la naissance de la culture huasa ou culture créole chilienne. Durant le XIXe siècle, la culture chilienne se voit enrichie par la délimitation actuelle des frontières du territoire national, les aires culturelles huasa, aymara, chilote, mapuche, rapanui et patagonique.

Actuellement la culture chilienne est un mélange de traditions, de valeurs et d'expressions humaines qui donnent une identité au peuple chilien, comme en témoignent les activités très diverses comme les fêtes populaires, la littérature, le cinéma, la conservation de monuments nationaux, etc.

La valorisation et la préservation de la culture chilienne ont été faites le 4 juin 2003 lorsqu'à l'unanimité au Congrès National la loi 19.891 donne naissance au Conseil National de la Culture et des Arts du Chili[1].

Sommaire

Langues et populations[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Populations[modifier | modifier le code]

Tradition[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

Symboles[modifier | modifier le code]

Croyances[modifier | modifier le code]

Thèmes[modifier | modifier le code]

Certaines de ces légendes ont été reprises dans Le Livre des êtres imaginaires (Borges, 1957)

Folklore[modifier | modifier le code]

Pratiques[modifier | modifier le code]

Jours fériés[modifier | modifier le code]

Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier Nouvel An Año nuevo
mars ou avril Semaine sainte (Pâques) Semana Santa
1er mai Fête du Travail Día del Trabajo
21 mai Jour de la marine Día de las fuerzas navales
29 juin Saint Pierre et Saint Paul San Pedro y San Pablo
16 juillet Vierge du Carmen (Sainte Patronne du Chili) Virgen del Carmen
15 août Assomption Asunción de La Virgen
18 septembre Fêtes de la Patrie Fiestas Patrias
19 septembre Jour des gloires de l’armée Día del las glorias del ejército
17 septembre

ou
20 septembre

Férié Legale Día "sandwich" feriado S'ils tombent un lundi ou un vendredi respectivement, ils sont fériés
12 octobre Découverte et exploration de l'Amérique Día de la Raza
1er novembre Toussaint Día de Todos los Santos
8 décembre Immaculée Conception Día de la Inmaculada Concepción
25 décembre Noël Navidad

Fêtes et manifestations collectives[modifier | modifier le code]

Traditions religieuses[modifier | modifier le code]

Ces fêtes ou célébrations servent à maintenir les traditions locales liées aux croyances religieuses :

Carnavals[modifier | modifier le code]

Les carnavals sont des célébrations ou festivités locales qui commémorent les événements d'importance pour la communauté, et ne sont pas nécessairement de connotation religieuse. Au Chili,on les trouve principalement dans la région de Tarapacá et la région d'Antofagasta représentant ainsi 50 % du total du pays, en général elles ont lieu en février précédant ainsi à la célébration du Carême.

Région de Tarapacá
Région d'Antofagasta
Région d'Atacama
Région de Coquimbo
Région de Valparaíso
Région métropolitaine de Santiago
Région du Libertador General Bernardo O'Higgins
Région du Maule
Région du Biobío
Région d'Araucanie
Région des Lacs
Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien

Société[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

État[modifier | modifier le code]

Droit[modifier | modifier le code]

Arts de la table[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Voir :

Santé et sport[modifier | modifier le code]

Sports traditionnels[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Jeux[modifier | modifier le code]

Compétitions multi-sports[modifier | modifier le code]

Arts martiaux[modifier | modifier le code]

  • Boxe, lutte

Média[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • Radio au Chili

Célèbres programmes de radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Célèbres programmes de television[modifier | modifier le code]

Internet (.cl)[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Littérature orale et écrite[modifier | modifier le code]

Selon la tradition populaire, le Chili est le « pays des poètes ». Cela est dû à l'importance durant son histoire d'écrivains de toutes sortes. Des personnes comme Nicanor Parra, Vicente Huidobro, Gonzalo Rojas, Pablo de Rokha et les lauréats du Prix Nobel, Pablo Neruda et Gabriela Mistral. D'autres auteurs importants sont Alberto Blest Gana, Isabel Allende, Jorge Edwards, José Donoso et Marcela Paz, connue pour le personnage de Papelucho.

Poètes[modifier | modifier le code]

Écrivains[modifier | modifier le code]

Non-fiction[modifier | modifier le code]

Artisanats[modifier | modifier le code]

Les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel relèvent (pour partie) du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Mais une grande partie des techniques artisanales ont régressé, ou disparu, dès le début de la colonisation, et plus encore avec la globalisation, sans qu'elles aient été suffisamment recensées et documentées.

Arts graphiques[modifier | modifier le code]

Design[modifier | modifier le code]

Textiles[modifier | modifier le code]

Cuir[modifier | modifier le code]

Papier[modifier | modifier le code]

Bois[modifier | modifier le code]

Vannerie & sparterie[modifier | modifier le code]

Métal[modifier | modifier le code]

Poterie, céramique, faïence[modifier | modifier le code]

Verrerie d'art[modifier | modifier le code]

Joaillerie, bijouterie, orfèvrerie[modifier | modifier le code]

Espace[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Récompenses artistique[modifier | modifier le code]

Dessinateurs[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Peintres[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Sculpteurs[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Architectes[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

La photographie au Chili est en changement et se développe. L'intérêt a augmenté considérablement envers les usagers depuis ces dernières années. Ces ultimes années, surtout, il y a une explosion de centres et instituts qui enseignent la photographie professionnelle, journalistique et la photographie publicitaire pour pouvoir répondre à la demande du marché.

Photographes[modifier | modifier le code]

Arts de scène[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Nicole, une chanteuse du Chili

Musique indigène[modifier | modifier le code]

La musique folklorique est considérée comme caractérisée par le mélange des sons traditionnels des amérindiens et les sonorités et rythmes d'origine espagnole. La danse traditionnelle chilienne est la cueca, dont les caractéristiques précises varient par région.

Les années 1970 marquèrent le retour de l'influence de la musique folklorique grâce au mouvement Nueva Canción Chilena de Víctor Jara, Violeta Parra, Los Jaivas, Illapu, Quilapayún et Inti Illimani.


Musique actuelle[modifier | modifier le code]

L'influence de son d'origine étrangère a augmenté durant les dernières décennies, principalement de rock et pop, permettant la formation de groupes comme Los Prisioneros, Lucybell et La Ley.

Compositeurs[modifier | modifier le code]

Pianistes[modifier | modifier le code]

Violonistes[modifier | modifier le code]

Violoncellistes[modifier | modifier le code]

• Edgar Fischer

Chanteurs lyriques[modifier | modifier le code]

Groupe musical et chanteurs[modifier | modifier le code]

Danse[modifier | modifier le code]

Ballet[modifier | modifier le code]

Chorégraphes[modifier | modifier le code]

Danseuses étoiles[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Le théâtre a suscité depuis l'indépendance un grand nombre de dramaturges, acteurs et directeurs qui génèrent un registre de l'histoire du pays depuis son imaginaire, apporté à l'art scénique occidental.

Des acteurs comme Fray Camilo Henriquez (1820), Juan Rafael Allende (1870), Daniel Caldera (1880), Carlos Bello et Armando Moock (1920), Antonio Acevedo Hernández (1930), Isidora Aguirre (1955), Alberto Heiremans (1965), Jorge Díaz et Egon Wolff (1970), Alejandro Sieveking, Juan Radrigan et Ramon Griffero (Teatro Fin de Siglo) (1980) et des Compagnies comme la ICTUS ; les Théâtres Universitaires, le Gran Circo Teatro de Andres Perez ; le théâtre de la Mémoire de Alfredo Castro ;-le théâtre de la María de Alexis Moreno, La Troppa et beaucoup d'autres acteurs et troupes.


Acteurs[modifier | modifier le code]

Dramaturges[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

Autres scènes : marionnettes, mime, pantomime, prestidigitation[modifier | modifier le code]

Humoristes[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Arts numériques[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Musées et autres institutions[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 16/01/2016) : Liste du patrimoine mondial au Chili.

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 16/01/2016) :

  • 2009 : La sauvegarde du patrimoine culturel immatériel des communautés Aymara de la Bolivie, du Chili et du Pérou[9],
  • 2014 : Le baile chino, confréries de musiciens[10].

Trésors nationaux vivants[3]

Registre international Mémoire du monde[modifier | modifier le code]

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) a inscrit dans son registre international Mémoire du monde (au 15/01/2016) :

  • 2003 : Archives des droits de l'homme du Chili[11],
  • 2003 : Les jésuites d'Amérique[12],
  • 2013 : Recueil de poésies populaires chiliennes - Lyre populaire[13].

Patrimoine et environnement[modifier | modifier le code]

Sans doute le Patrimoine au Chili est d'importance et sa seule définition produit des conflits car pour certains un édifices, pour d'autres les bois du sud du Chili ou le désert d'Atacama. Pour certains les chinchineros, les chants populaires et la chicha en cacho font partie du patrimoine. Pour d'autres les graffitis et notre façon de parler, aimer et mourir. Cependant, il est possible de le définir avec des biens communs, des lieux ou sites qui sont de grandes valeurs pour la communauté, car ils sont considérés comme représentatifs de l'identité, de l'histoire du pays.

De nos jours, il existe au Chili le Jour du Patrimoine, qui est un jour de reconnaissance des valeurs du pays. Durant cette journée le drapeau chilien est mis en place dans les édifices publics, et tous les musées sont gratuits.

Monuments commémoratifs[modifier | modifier le code]

Constructions en hommages et ornementation de diverses caractéristiques, érigés ou reconnus par la communauté et son généralement situés dans des lieux publics.

Monuments nationaux[modifier | modifier le code]

Voir Monuments Nationaux du Chili.

Patrimoine Naturel[modifier | modifier le code]

.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maite de Cea, L'expérience chilienne du gouvernement de la culture : vers une véritable politique culturelle, Université de Grenoble, Grenoble, 2010, 2 vol., 650 p. (thèse de Science politique)
  • (en) Guillermo I. Castillo-Feliú, Culture and Customs of Chile, Greenwood Publishing Group, Westport, Conn., 2000, 168 p. (ISBN 9780313307836)
  • (es) Cristián Gazmuri , 100 años de cultura chilena : 1905-2005, Zig Zag, 2006, 382 p. (ISBN 978-956-121817-8)
  • (es) Jorge Larraín, Identidad chilena, LOM ed., Santiago de Chile, 2001, 274 p. (ISBN 956-282399-7)
  • Thomas Poussard, Vivre le Chili. Le guide pratique de la vie au Chili, Hikari Éditions, Lille, 2014, 335 p. (ISBN 978-2-36774-017-1)
  • (es) Bernardo Subercaseaux (dir.), Historia de las ideas y de la cultura en Chile, Editorial Universitaria, Santiago de Chile, 5 vol. (ISBN 956-11-1306-6), tome I : Sociedad y cultura liberal en el siglo XIX (1997) ; tome II : Fin de siglo: la época de Balmaceda (1997) ; tome III : El centenario y las vanguardias (2004) ; tome IV : Nacionalismo y cultura (2007) ; tome V : Política y cultura (2011) (texte intégral téléchargeable)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Chili, l'envers du décor, Espace culturel Louis Vuitton, Paris, 2010, 2 DVD (34 min, 2 h 35 min)
  • Chili, spicy Chili, film d'Olivier Lemaire, Bonne pioche, Paris, 2010, 54 min (DVD)
  • Femmes du Chili, film de Vincent Habran et Jean-Baptiste Huber, Heure exquise, Mons-en-Bareuil, 2011, 30 min (DVD)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]