Kolla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 05′ 38″ N 9° 03′ 15″ E / 46.09389, 9.05417 () Les Kollas ou Collas sont un peuple amérindien du petit nord Chilien et du Nord-ouest argentin.

Origine[modifier | modifier le code]

Bien que l'origine des Kollas soit inconnue, on note leur existence au moins depuis la fin du XIIe siècle, à l'époque de l'empire Tiahuanaco, autour du lac Titicaca, en Bolivie. Au XVe siècle, le territoire occupé par les Kollas aurait été envahi par l'Empire Inca, ce qui aurait engendré une révolte qui se serait terminée par l'incorporation des Kollas comme soldats pour l'expansion de l'empire vers le sud, puis comme travailleurs dans les nouveaux territoires conquis, et particulièrement dans l'actuel Nord-ouest argentin. Actuellement, les Kollas se reconnaissent comme descendants directs de cette migration forcée[1].

Les Kollas proviennent d'un large métissage de différents groupes ethniques indigènes. À la population d'origine Omaguaca, Diaguita et Atacama, les Incas ajoutèrent des groupes de Mitimaes - principalement Chichas -. Ainsi se fit un métissage intense qui continua avec la pratique espagnole de l'encomienda et les déplacements de populations qu'ils effectuèrent.

À la fin du XIXe siècle, à l'époque de la Guerre du Pacifique, se produisit une migration de Kollas depuis le Nord-ouest argentin (Tinogasta et Fiambalá), vers le territoire de certaines vallées andines chiliennes de la Région d'Atacama. Ces Kollas vinrent se superposer à ceux qui habitaient déjà ces régions depuis l'époque précolombienne[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Les Kollas se trouvent surtout dans le Nord-ouest argentin, dans les provinces de Jujuy et de Salta, ainsi que dans le petit nord chilien, dans la Région d'Atacama, dans les vallées andines des provinces de Chañaral et de Copiapó, au sein des localités de Potrerillos, El Salvador, Diego de Almagro et de la ville de Copiapó.

Démographie[modifier | modifier le code]

D'après les recensements effectués en Argentine (2004) et au Chili (2002), la population d'origine Kolla atteignait 67.046 personnes, dont l'énorme majorité habite en territoire argentin. Dans le Nord-ouest argentin, et plus précisément dans les provinces de Jujuy et de Salta, la population kolla était de 53.019 personnes en 2004, tandis que dans le Grand Buenos Aires, leur nombre se montait à 10.829 personnes. Quant au Chili, les Kollas y étaient au nombre de 3.298 personnes en 2002.

La majorité des personnes revendiquant une identité amérindienne, qui habitent le Nord-ouest argentin, se déclarent membres de l'ethnie Kolla. Celle-ci constitue la seconde ethnie amérindienne la plus nombreuse d'Argentine [3].

Langues parlées[modifier | modifier le code]

Actuellement, les Kollas argentins utilisent en général comme première langue le castillan. Le nombre de ceux qui parlent les langues quechua ou aymara est moindre. Ces deux langues sont utilisées quasi exclusivement par des immigrés boliviens. Beaucoup de Kollas ont émigré vers le Grand Buenos Aires, ainsi que dans bien d'autres villes argentines.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Territorio Kolla: Origen
  2. Territorio Kolla: Pueblo Kolla
  3. Enquête complémentaire des peuples indigènes (Encuesta Complementaria de Pueblos Indígenas) 2004

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Le Qulla Suyu
  • Les Mitimaes, qui sont des populations de l'empire inca transférées dans des régions distantes, afin d'y accomplir certaines tâches.