Bataille de Yungay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Yungay

Informations générales
Date 20 janvier 1839
Lieu Yungay
Pérou
Issue Victoire chilienne
Belligérants
Flag of the Peru-Bolivian Confederation.svg
Confédération péruano-bolivienne
Drapeau du Chili Chili
Commandants
Andrés de Santa CruzManuel Bulnes
Forces en présence
6 000 hommes5 400 hommes
Pertes
3 000 morts et blessés664 morts et blessés

La bataille de Yungay, livrée le 20 janvier 1839 près de Yungay, dans le Nord du Pérou, vit la victoire décisive de l'armée chilienne, commandée par le général Manuel Bulnes, sur les forces de la Confédération péruano-bolivienne, dirigées par Andrés de Santa Cruz, président de la Confédération.

Après six heures de bataille, les Chiliens, renforcés par des opposants péruviens au régime de Santa Cruz, au nombre de 5 400 soldats, triomphèrent de l'armée de la Confédération, forte de 6 000 hommes. La moitié des forces de la Confédération furent tuées ou blessés lors de la bataille contre 664 morts du côté chilien. Cette victoire signa la perte de la Confédération péruano-bolivienne et Andrés de Santa Cruz dut s'exiler en Équateur. Lima fut réoccupée au mois d'avril et le général Agustín Gamarra fut nommé président par le Congrès péruvien, proclamant officiellement la dissolution de la Confédération.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Alfonso Crespo, Santa Cruz El Cóndor indio, Librería y Editorial Juventud, La Paz, Bolivia, 1979.
  • Manuel Reyno et Edmundo González, Historia del Ejército de Chile, Vol. III, Estado Mayor del Ejército de Chile, 1985.