Arts visuels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les arts visuels sont les arts qui produisent des objets perçus essentiellement par l'œil.

Ils englobent les arts plastiques traditionnels (les anciens beaux-arts dégagés de la notion restrictive d'esthétique, comme du « beau »), auxquels s'ajoutent les techniques nouvelles : la photographie, le cinéma, l'art vidéo et l'art numérique, mais aussi les arts appliqués et les arts décoratifs (art textile, design, marqueterie...) et l'architecture. Le mouvement moderne, mais surtout l'art contemporain, l'introduction de collections d'arts non-occidentaux ont nécessité d'élargir le champ de l'art aux nouvelles formes qui ne cessaient d'apparaître à partir des années 1960. La critique de l'usage des termes hérités de la culture occidentale et appliqués indistinctement à l'ensemble de la planète, tous temps confondus, a beaucoup participé à répandre l'usage du concept d'« arts visuels ».

Liste de formes d'art comptées au nombre des arts visuels[modifier | modifier le code]

Pouvant être associés à l'architecture, l'art des jardins est un art visuel. Ici les jardins du château de Vaux-le-Vicomte, chef-d’œuvre d'André Le Nôtre, constitués d'une perspective de plus d'un kilomètre de long pleine d'effets d'optique et de surprises.
Art textile : tapis iranien provenant de Qom, en « Lachak Toranj ». Coton, 4 à 5000 nœuds/dm².
200/250 x 300/350 cm. Après 1930.
Fragment de la grotte Chauvet, vers 37 000 à 33 500 ans AP

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Guelton, Les arts visuels, le web et la fiction, Publications de la Sorbonne, Paris, 2009, 181 pages, 27 cm. (ISBN 2859446362 et 9782859446369)
  • Erwin Panofsky (trad. Marthe et Bernard Teyssèdre), L'oeuvre d'art et ses significations : essais sur les "arts visuels" [« Meaning in the visual arts : the Renaissance artist, scientist, genius »], Gallimard, coll. « Bibliothèque des Sciences Humaines », (réimpr. 2014) (1re éd. 1955), 522 p., 22 cm. (ASIN B07D8SDC9N)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]