Ramón Díaz Eterovic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ramón Díaz Eterovic
Description de cette image, également commentée ci-après

Ramón Díaz Eterovic

Naissance (61 ans)
Punta Arenas, Drapeau du Chili Chili
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Espagnol
Genres

Ramón Díaz Eterovic, né à Punta Arenas le , est un écrivain chilien, auteur de roman policier et de littérature d'enfance et de jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît dans une famille ouvrière et passe son enfance et son adolescence dans sa ville natale de l'extrême sud du pays. En 1974, il s'inscrit à l'Université de Santiago, où il fait des études en sciences politiques et obtient un diplôme d'administration publique. Alors qu'il est étudiant, il milite dans les rangs du Parti communiste chilien. Ses activités politiques et culturelles, au sein d'une revue littéraire, lui valent d'être séquestré par la police de Pinochet en 1977. De 1979 à 1985, il travaille comme administrateur public, mais quitte son emploi pour se joindre à un mouvement politique opposé à Pinochet. Il quitte le Parti communiste en 1989.

À partir de 1985, il est critique de cinéma et critique littéraire pour différents journaux.

Il est connu principalement pour son personnage le détective privé Heredia, héros créé en 1987 et qui apparaît dans plus d'une dizaine de romans policiers. Ses aventures ont fait l'objet d'une adaptation télévisée, Heredia y Asociados, sur la TVN.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Heredia[modifier | modifier le code]

  • La ciudad está triste (1987)
  • Solo en la oscuridad (1992)
  • Nadie sabe más que los muertos (1993)
  • Ángeles y solitarios (1995)
    Publié en français sous le titre La mort se lève tôt, Paris, Métailié, coll. « Bibliothèque hispano-américaine » (2003) (ISBN 2-86424-487-X)
  • Nunca enamores a un forastero (1999)
  • Los siete hijos de Simenon (2000)
    Publié en français sous le titre Les Sept Fils de Simenon, Paris, Métailié, coll. « Bibliothèque hispano-américaine » (2001) (ISBN 2-86424-399-7) ; réédition Métailié, coll. « Suites » no 81 (2003) (ISBN 2-86424-488-8)
  • El ojo del alma (2001)
    Publié en français sous le titre Les Yeux du cœur, Paris, Métailié, coll. « Bibliothèque hispano-américaine » (2007) (ISBN 978-2-86424-604-6)
  • El hombre que pregunta (2002)
  • El color de la piel (2003)
    Publié en français sous le titre La Couleur de la peau, Paris, Métailié, coll. « Bibliothèque hispano-américaine » (2008) (ISBN 978-2-86424-655-8), réédition Métailié, coll. « Suites » no 177 (2013) (ISBN 978-2-86424-915-3)
  • A la sombra del dinero (2005)
  • Muchos gatos para un solo crimen (2005)
  • El segundo deseo, (2006)

Prix Critiques Libres 2016[1] dans la catégorie Policier - thriller

Publié en français sous le titre Le Deuxième Vœu, Paris, Métailié, coll. « Bibliothèque hispano-américaine » (2013) (ISBN 978-2-86424-914-6)
  • La oscura memoria de las armas (2008)
    Publié en français sous le titre L'Obscure Mémoire des armes, Paris, Métailié, coll. « Bibliothèque hispano-américaine » (2011) (ISBN 978-2-86424-768-5)
  • La muerte juega a ganador (2010)
  • El leve aliento de la verdad (2012)
  • La música de la soledad (2014)

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Imágenes en el tiempo (1977)
  • El poeta derribado (1980)
  • Cualquier día (1981)
  • Pasajero de la ausencia (1982)
  • Obsesión de año nuevo y otros cuentos (1982)
  • Atrás sin golpe (1985)
  • Ese viejo cuento de amar (1990) contient :
    • Ese viejo cuento de amar; Por amor a la señorita Blandish; Más cerca de Gabriela; El regreso de Senkovic; Qué buena voz se perdió para el tango; Nunca es tan próxima la felicidad como para tocarla; A1 otro lado de la puerta; Muchacho sin ocupación; Oficios de la época; La noche que Villablanca ganó el título mundial y La cerveza de los hombres solos
  • El minuto feliz de Largo Viñuelas (1996)
  • Correr tras el viento (1997)
  • El secuestro de Benito (2001)
  • R y M investigadores (2002
  • Chumangos, cuentos, El Juglar, 2010)
  • Un viejo taxi en la nieve (2011)

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « critiquesLibres.com : critiques de livres », sur www.critiqueslibres.com (consulté le 21 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]