Fibre textile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les fibres textiles sont classées en trois grandes catégories :

Fibres naturelles[modifier | modifier le code]

Fibres naturelles végétales[modifier | modifier le code]

Fibres naturelles animales[modifier | modifier le code]

Poils[modifier | modifier le code]

À l'étude, les poils de vison et de chat.

Sécrétion[modifier | modifier le code]

Fibres naturelles minérales[modifier | modifier le code]

Fibres chimiques[modifier | modifier le code]

Les fibres chimiques se présentent sous deux catégories : les fibres artificielles et les fibres synthétiques. Les textiles chimiques n’existent pas dans la nature, ils sont créés par l’homme et préparés industriellement.

Fibres artificielles[modifier | modifier le code]

Une fibre textile artificielle est obtenue par le traitement chimique (dissolution puis précipitation) de matières naturelles : les caséines de lait pour le lanital, la cellulose de divers végétaux (écorce de pin, bambou, soja, bouleau) pour la viscose.

Ces traitements chimiques ont pour but d'obtenir un produit filable (capable de passer dans les petits trous d'une filière). À la sortie de la filière, les filaments obtenus sont, soit réunis pour former des fils continus à la manière du fil de soie, soit coupés en fibres discontinues à la manière de la laine.

Elles sont issues d'une ambition : réaliser des tissus proche de la soie et bon marché. Le véritable progrès viendra de l'emploi du cuivre par la firme J.B. Bemberg. Cette soie de cuivre ne sera détrônée qu'en 1910 par l'apparition des viscoses.

Types de fibres artificielles[modifier | modifier le code]

Fibres synthétiques[modifier | modifier le code]

Une fibre textile synthétique est un matériau polymère cristallin obtenu après passage dans une filière. Elle est obtenue par l'extrusion de granulés obtenus par exemple à partir d'hydrocarbures ou récemment d'amidon.

Fibres inorganiques[modifier | modifier le code]

Fibres organiques[modifier | modifier le code]

Les fibres organiques sont à base de carbone et d’hydrogène. Elles peuvent être soit naturelles (ex. : cellulose, soie, lin), soit artificielles (ex. : dérivées de la cellulose : viscose, acétate de cellulose…), soit synthétiques (dérivées de produits pétroliers : polyester, polyéthylène…). Certaines d’entre elles sont mieux connues sous leurs dénominations commerciales (Kevlar, Nylon…).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]