Pica (Chili)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pica.
image illustrant le Chili
Cet article est une ébauche concernant le Chili.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pica
Blason de Pica
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Région de Tarapacá
Province Province du Tamarugal
Maire Iván Infante Chacón
Démographie
Gentilé Piqueño/a
Population 4 194 hab. (2002)
Densité 0,48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 20° 29′ 21″ sud, 69° 19′ 46″ ouest
Superficie 881 000 ha = 8 810 km2
Divers
Fondation vers 1540
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte administrative du Chili
City locator 14.svg
Pica

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte topographique du Chili
City locator 14.svg
Pica
Liens
Site web http://www.pica.cl

Pica, est une commune du Chili située à 1325 m d'altitude dans la région de Tarapacá, dans la province du Tamarugal, . La commune de Pica a une population de 4 194 habitants, selon les données du recensement I.N.E de 2012, dont la quasi totalité habite le bourg de Pica ou celui voisin de Matilla, Mons de 100 personnes habitent sur le reste de la commune qui est désertique.

Le nom de Pica vient du quechua piqai´ signifiant "fleur dans le sable".

Pica est avec sa voisine Matilla (distante de 2 kilomètres) une oasis typique du nord chilien, on y cultive des fruits tels que la goyave et le citron qui sont avec le tourisme les principales ressources de la ville.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Pica est une petite ville agréable à visiter. Le bâtiment principal de la ville est l'église San Andrès qui fut successivement détruite en 1600 et en 1768 par des séismes. Le clocher gauche est penché, trace de petits séismes plus récents. L'architecture des maisons est aussi intéressante, on peut voir dans la rue principale de vieilles maisons entièrement restaurées, ainsi que la maison natale de Remigio Morales Bermúdez.

Visitez aussi le parc Juan Martinez à côté du cimetière.

À l'ouest de la ville visitez la Cocha Resbaladero qui est une piscine thermale alimentée en eau chaude naturelle. Elle est creusée à même la roche et possède une partie qui se trouve être une petite grotte.

À l'entrée ouest de la ville sur la route A-665, vous trouverez deux reproductions de dinosaure.

Au n° 178 de la rue Balmaceda se trouve un bâtiment dont le rez de chaussé est occupé par un petit musée qui expose diverses pièces archéologiques et artisanales et qui relate l'époque des mines de salpêtre. Au 1er étage se trouve la bibliothèque municipale.