Arts graphiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les arts graphiques désignent l’ensemble des processus propres à la conception visuelle et à la mise en scène d’une création artistique, utilisant différentes techniques (écriture, typographie, dessin, peinture, gravure et estampe, photographie, graphisme, …), cette création pouvant être utilisée à des fins uniquement artistiques, industrielles ou commerciales (messages publicitaires, édition, affiches, revues, etc.).

C’est également l’ancienne dénomination de la chaîne de production d’un produit contenant du texte et/ou de l’image, dont la finalité est l’impression pour une diffusion en nombre. Il est plus approprié de nos jours de qualifier cette chaîne d’« industrie graphique ».

Définitions[modifier | modifier le code]

Les arts graphiques correspondent à l'une des catégories traditionnelles de disciplines des beaux-arts[1]. Ils regroupent les arts visuels généralement mis en œuvre sur des surfaces planes tels que la peinture, le dessin, l'estampe, la photographie ou la gravure[1],[2]. Les arts graphiques comprennent également le graphisme (aussi appelé design graphique), la conception de la typographie, mais aussi de plans (en lien avec l'architecture en général et l'architecture d'intérieur) et de motifs destinés aux arts décoratifs (architecture d'intérieur, mobilier, tapisserie, céramique…)[1].

L'expression renvoie également à l'« ensemble des procédés techniques permettant la conception visuelle ou la présentation d'une œuvre artistique »[3]. Différents objectifs peuvent alors présider à la réalisation et l'emploi des arts graphiques, tels que l'art, l'industrie ou le commerce[3].

Historiographie[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne le graphisme, l'histoire de la discipline a commencé à être constituée à partir des années 1980, avec notamment un symposium sur ce sujet au Rochester Institute of Technology, aux États-Unis, et l'ouvrage A History of Graphic Design de Philip Meggs (1983)[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire des arts graphiques est fortement liée à l'histoire de l'art, plus généralement.

Une partie de l'histoire des arts graphiques se lie avec celle du graphisme, qui prend naissance durant la Préhistoire[5]. En ce qui concerne ses éléments relatifs à l'histoire du graphisme, elle comprendra notamment de grands événements tels que l'invention et le développement de l'imprimerie, celui de la typographie, les changements dans la production (notamment en grandes quantités) liés à la Révolution industrielle, ainsi que d'autres liés à la communication visuelle ; le XXe siècle sera notamment marqué par l'importance accrue et le développement du graphisme moderne et du design[5].

Collections d'arts graphiques[modifier | modifier le code]

En Europe, les premières grandes collections d'arts graphiques apparaissent au cours du XVIe siècle ; elles peuvent appartenir à des princes ou à des particuliers[6]. Aux côtés de tableaux, statues et objets d'art antique, elles comprennent alors notamment des dessins, estampes, et gravures, souvent issus de pays européens variés[6]. Elles sont alors vues « comme des témoignages des facultés créatrices des grands artistes »[6], mais peuvent aussi concourir à la « construction d’un savoir scientifique et servir de ressources documentaires »[6], en lien avec un contexte où l'humanisme se développe[6]. Plus tard, des collections seront aussi conservées et exposées au sein de musées.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Différents établissements et organismes de formation existent, publics ou privés.

En France, il existe plusieurs écoles qui dispensent cette formation, telles que l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen, l'École supérieure d'art et de design d'Amiens, l'École professionnelle supérieure d'arts graphiques et d'architecture (EPSAA), l'Ecole de communication visuelle (ECV), l'École supérieure des arts et industries graphiques (ESAIG), l'École supérieure d'arts appliqués d'Aquitaine, l'École supérieure d'arts appliqués de Troyes (Groupe ESC Troyes), SUP'IMAX…

Au Québec, les designers graphiques sont rassemblés sous la Société des designers graphiques du Québec ; la formation est assurée par le Collège Lasalle, l'École de design de l'Université du Québec à Montréal, ainsi que d'autres institutions d'enseignement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) The Editors of Encyclopaedia Britannica, Encyclopaedia Britannica (lire en ligne)
  2. Éditions Larousse, « Définitions : graphique - Dictionnaire de français Larousse », sur www.larousse.fr (consulté le )
  3. a et b L'internaute - dictionnaire français, « Arts graphiques », sur www.linternaute.fr, (consulté le )
  4. Centre Pompidou, École nationale supérieure des arts décoratifs (France), Design graphique, les formes de l'histoire : Programme (programme d'un colloque), Paris, (lire en ligne [PDF])
  5. a et b Musée des arts décoratifs (Paris, France), « Histoire du graphisme », sur madparis.fr (consulté le )
  6. a b c d et e Nastasia Gallian, « Les collections d'arts graphiques en Europe à la Renaissance », dans Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l'Europe [en ligne], (lire en ligne), consulté le 21 mars 2022.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]