Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien
Blason de Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien
Blason
Drapeau de Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien
Drapeau
Noms
Nom espagnol Región de Magallanes y de la Antártica Chilena
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
ISO 3166-2 CL-MA
Capitale Punta Arenas
Provinces 4
Communes 11
Intendant José Fernández Dübrock
Président du Conseil régional Alejandro Kusanovic Glusevic (RN)
Conseillers régionaux 14
Sénateurs 2
Députés 2
Démographie
Population 166 533 hab. (2015[1])
Densité 1,3 hab./km2
Rang démographique 14
Géographie
Coordonnées 53° 09′ 45″ sud, 70° 55′ 21″ ouest
Superficie 132 297,2 km2
Rang 1er
Localisation
Localisation de Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien
Localisation de la région au Chili.
Liens
Site web www.goremagallanes.cl

La région de Magallanes et de l'Antarctique chilien (en espagnol : Región de Magallanes y de la Antártica Chilena) est la région la plus méridionale du Chili. Elle est entourée au nord par la région Aisén del General Carlos Ibáñez del Campo et à l’est par l'Argentine.

La région comprend une partie du territoire de l'Antarctique telle que revendiquée par le gouvernement chilien, mais cette appartenance n'est pas reconnue sur le plan international.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette région fut occupée par des tribus autochtones aujourd'hui disparues ou en voie de disparition (exemple Alakaluf), à cause de différents facteurs liés notamment au génocide britannique[réf. nécessaire]. Le détroit de Magellan fut utilisé, dès le XVIe siècle, pour passer d'un océan à l'autre et atteindre les côtes ouest de l'Amérique du Sud. L'Espagne l'intégra au vice-royaume du Pérou.

Elle devient chilienne après son occupation en 1843.

À la fin du XIXe et au début du XXe siècle, l'immigration croate fut la plus forte. À ce jour, plus d'un tiers de la population de Punta Arenas en est originaire.

Depuis , le Chili revendique une part du territoire antarctique.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région comprend des pics montagneux et des glaciers dans l'extrême nord, y compris des éléments de la calotte glaciaire patagonienne. Plus au sud, on trouve d'autres chaînes de montagnes comme le Cerro Toro et de nombreuses eaux de surface comme le Seno Última Esperanza, le Fiordo Eberhard et le Lago Grey. Les zones protégées comprennent le parc national Torres del Paine et le monument naturel de la grotte de Milodon. Dans cette dernière, des restes du paresseux terrestre éteint ont été découverts, ainsi que des hommes préhistoriques datant d'environ 10 000 ans avant Jésus-Christ.

La topographie peut être divisée en quatre régions : une région archipélagique extérieure (Región Archipielágica) à l'ouest et au sud, une région montagneuse à l'ouest et au sud (Región Cordillerana), une région de plaines (Región de las Plains Orientales) au nord-est et une zone subandine entre les deux dernières zones (Región Subandina Oriental).

Subdivisions territoriales[modifier | modifier le code]

Provinces[modifier | modifier le code]

Province Superficie
en km2
Nombre
d'habitants
Chef-lieu
Province de Magallanes 36 994,7 121 675 Punta Arenas
Province de Última Esperanza 45 830,7 19 855 Puerto Natales
Province de Terre de Feu 29 484,7 6 904 Porvenir
Province de l'Antarctique chilien 14 146,0 2 262 Puerto Williams

Le territoire sur le continent antarctique n'est pas reconnu sur le plan international. Ce territoire est également revendiqué par l'Argentine. Le Chili revendique 1 255 577 km2.[réf. nécessaire]

Communes[modifier | modifier le code]

Divisions administratives de la Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien
Province Capitale Commune Chef-lieu
Antarctique chilien Puerto Williams 1 Antártica Puerto Williams
2 Cabo de Hornos Puerto Williams
Magallanes Punta Arenas 3 Laguna Blanca Villa Tehuelches (en)
4 Punta Arenas Punta Arenas
5 Río Verde Río Verde
6 San Gregorio Punta Delgada
Terre de Feu Porvenir 7 Porvenir Porvenir
8 Primavera Cerro Sombrero
9 Timaukel Villa Cameron
Última Esperanza Puerto Natales 10 Natales Puerto Natales
11 Torres del Paine Villa Cerro Castillo

Agglomérations et habitats dispersés[modifier | modifier le code]

L'administration chilienne subdivise les agglomérations en villes (ciudad) de plus de 5 000 habitants, bourgs (Pueblo) dont la population est comprise entre 1 000 et 5 000 habitants, villages (Aldea) de 300 à 1 000 habitants et hameaux (Caserío) de 3 à 300 habitants.

Agglomérations et habitat dispersé : répartition de la population en 2002[2]
Type agglomération Nombre Population totale Pourcentage
total région
Liste des agglomérations
Villes (ciudad) 2 132 983 88,2% Punta Arenas, Puerto Natales
Bourgs (Pueblo) 2 6 686 4,4 % Puerto Williams, Porvenir
Villages (Aldea) 2 1 629 1,1 % René Schneider, Cerro Sombrero
Hameaux (Caserío) 71 2 435 1,6 %
Habitat dispersé 1 020 7 093 4,7 %

Économie[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La région est accessible, par avion, depuis Santiago, par voie terrestre depuis l'Argentine, ou par voie maritime à travers les canaux fuégiens depuis Puerto Montt.

Activités[modifier | modifier le code]

L'élevage de moutons en Patagonie[3], l'exploitation du pétrole et la pêche sont parmi les principales ressources de la région. Chaque été, le tourisme est source de revenus importants.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Instituto Nacional de Estadísticas (INE), « Prsentación resultados definitivos Censo 2017 » [PDF], (consulté le ).
  2. (es) Nelson Infante Fabrés, Manuel Pino Castillo, « C H I L E : CIUDADES, PUEBLOS, ALDEAS Y CASERÍOS » [PDF], Instituto Nacional de Estadísticas, .
  3. Fernando R. Coronato, « Le rôle de l’élevage ovin dans la construction du territoire de la Patagonie (thèse doctorat) », sur HAL Archives ouvertes, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]