Maître d'art

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec maître artisan en métier d'art.
Les outils du charpentier de marine

Maître d’art est un titre décerné à vie par le ministre de la Culture et de la Communication, distinguant des professionnels des métiers d’arts, pour leur savoir-faire exceptionnel et leurs capacités à transmettre leurs connaissances.


La France compte 107 personnes nommées depuis la création de ce titre, dont 78 sont en activité.

Le titre[modifier | modifier le code]

Le titre de « maître d’art » a été créé par le ministère de la Culture en 1994, afin de préserver et de mettre en valeur des compétences considérées comme étant des composantes fortes du patrimoine, à l'instar des « trésors nationaux vivants » au Japon. Selon la définition du ministère,

« un Maître d’Art est un professionnel d'excellence qui maîtrise des techniques et des savoir-faire exceptionnels. Il est reconnu par ses pairs pour son expérience, son expertise et ses compétences pédagogiques. Il doit être capable de transmettre ses connaissances et son tour de main à un élève afin qu'il les perpétue ».

Ce titre est décerné après un processus de sélection, organisée par l'Institut National des Métiers d'Art, sur demande de postulants ayant au moins quinze ans d'expérience dans leur domaine. Leurs techniques ou leur savoir-faire doivent être « menacés de disparition, ou rares ou exceptionnels[1] ». Les professionnels appartenant à un métier éligible doivent déposer un dossier présentant leurs meilleures œuvres, préciser le cas échéant s'ils ont fait preuve d'innovation, en faisant évoluer les pratiques de leur métier, ou en utilisant de nouveaux matériaux ou de nouvelles technologies. Ils doivent par ailleurs s'engager à former un élève[2] pendant au moins trois ans.

Le dispositif Maîtres d'art - élèves[modifier | modifier le code]

Créé en 1994 par le ministère de la Culture et de la Communication, le Dispositif Maîtres d’art – Élèves est un programme de formation destiné a encadrer la transmission de savoir-faire entre un Maître d’Art et son Élève. En 2012, le ministère de la Culture et de la Communication a confié la gestion de ce Dispositif à l’Institut National des Métiers d’Art.

Métiers éligibles[modifier | modifier le code]

Maîtres d'art[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Maître d'art.

La liste des 89 premiers lauréats, et les détails les concernant, sont accessibles sur le site de l'Association des Ateliers des Maîtres d’Art et de leurs Élèves[3].

La liste des douze lauréats 2010 est accessible sur le site gouvernemental[4].

La liste des six lauréats 2011 a notamment été relayée par la presse[5],[6].

Caractéristiques des métiers retenus[modifier | modifier le code]

Les métiers dont les techniques ou les savoir-faire sont en voie de disparition : en plus des techniques traditionnelles, pouvoir faire évoluer les pratiques du métier avec les sciences et techniques actuelles (nouveaux matériaux…), réaliser des créations contemporaines (partenariat avec des artistes, architectes, designers…).

Enjeux[modifier | modifier le code]

Perpétuer les savoir-faire utiles à la préservation et la réhabilitation du patrimoine, ainsi qu'à la création artistique contemporaine.

Impacts[modifier | modifier le code]

  • Sur les carrières individuelles
  • Sur la notoriété des métiers
  • Sur la préservation/développement des métiers
  • En termes économiques (?)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon les critères inscrits au dossier d'admission.
  2. Les élèves potentiels sont des professionnels ayant un minimum de cinq ans d'expérience.
  3. Maitres d'art
  4. Liste des douze lauréats 2010.
  5. Voir sur le site connaissancedesarts.com.
  6. « François Lesage, brodeur de haute couture, est décédé le 25 novembre 2011, deux jours après avoir été distingué » sur lepoint.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Maîtres d'art, Étienne Vatelot, Martine Bedin, Jean-François Lagier, Béatrice Salmon, illustrations de Frédéric Teschner, 176 pages, Éditeur CNAP, ISBN 286895 - 057- 4 EAN 9782868950574. Présentation sous formes de fiches, des 63 premiers maîtres d'art.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • « Les Maîtres d'Art », Palais Royal, Paris 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]