Osorno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Osorno (homonymie).
Osorno
ville et commune du Chili
Blason de Osornoville et commune du Chili
Héraldique
Drapeau de Osornoville et commune du Chili
Drapeau
Image illustrative de l'article Osorno
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Flag of Los Lagos Region, Chile.svg Les Lacs
Province Osorno
Maire Jaime Bertin Valenzuela
Code postal 52900
Indicatif téléphonique +56 73
Démographie
Gentilé Osornino/a
Population 154 137 hab. (2012en augmentation)
Densité 162 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 34′ 25″ sud, 73° 08′ 24″ ouest
Altitude 35 m
Superficie 95 100 ha = 951 km2
Divers
Fondation
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chili

Géolocalisation sur la carte : Chili

Liens
Site web http://www.municipalidadosorno.cl/

Osorno est une ville et une commune du Chili de 154 137 habitants environ située au sud du pays. Elle est la capitale de la province d'Osorno, elle-même rattachée à la région de Los Lagos (région des Lacs).

Géographie[modifier | modifier le code]

Osorno est située au sud de la Vallée Centrale du Chili. Le cœur historique de la ville est construit au confluent de deux cours d'eau le rio Rahue (ex rio de la Canoas) et le rio de las Damas. Osorno est située à 822 km au sud de Santiago du Chili et à 110 km au nord de Puerto Montt, la capitale de la région de Los Lagos.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période pré hispanique[modifier | modifier le code]

Des traces de présence humaine remontant à environ 12 500 ans ont été découvertes sur le site archéologique de Pilauco Bajo situé sur la territoire de la commune. Ces chasseurs-cueilleurs vivaient à côté d'une mégafaune aujourd'hui disparue. Une culture de potiers, le complexe Pitrén, vit dans la région entre 300 et 2000 après J.-C.

Premier établissement[modifier | modifier le code]

En 1535, les conquistadors espagnols, venus du Pérou et menés par Pedro de Valdivia, pénètrent sur le territoire du Chili actuel. Lors d'une deuxième expédition, Valdivia fonde en 1541 Santiago puis, malgré l'opposition des populations indigènes, plusieurs agglomérations sur des territoires de la vallée centrale situés plus au sud. Valdivia planifie de créer une ville sur l'emplacement d'Osorno mais en 1553, il périt dans les combats. À l'époque, la région est occupée par les huilliches, un groupe ethnique faisant partie de la culture Mapuche. En 1558, le nouveau gouverneur du Chili García Hurtado de Mendoza et Manríquez, à la tête d'une troupe de 150 à 200 soldats, dont Alonso de Ercilla, reprend les plans de Valdivia et crée une agglomération sur l'emplacement de la ville moderne le 27 mars. Il la baptise villa de San Mateo de Osorno en l'honneur de son grand-père le comte de Osorno (Osorno la Mayor en Espagne). L'agglomération est construite selon un plan en damier traditionnel des colonies espagnoles. Elle comprend cinq rues d'est en ouest et six rues du nord au sud se coupant à angle droit en formant des blocs parfaitement carrés. Parmi les bâtiments construits figurent le couvent de San Francisco, la chapelle Notre Dame de Socorro, le couvent de Las Isabelas, l'église de la Vierge mère, un atelier monétaire, un hôpital royal, le siège du gouverneur ainsi que la prison. À la fin du siècle, la population atteint 1 000 personnes dont 400 Espagnols et 600 Mestizos (métis d'Espagnols et d'Amérindiens). Une route qui longe le rio Rahue la relie à Valdivia et l'île de Chiloé. Osorno est l'une des plus grandes et des plus prestigieuses agglomérations du Chili. Mais la grande révolte des huilliches de 1598 met un coup d'arrêt à la colonisation espagnole au sud du fleuve Biobío. L'agglomération est abandonnée par ses habitants, qui se réfugient dans l'île de Chiloé et à Valdivia. Elle est détruite par les indigènes. Au cours des deux siècles suivants, le territoire reste entre les mains des huilliches mais ceux-ci, régulièrement attaqués par des raids espagnols lancés depuis l'île de Chiloé, finissent par réduire leur présence dans la région[1],[2].

Refondation et développement au XIXème siècle[modifier | modifier le code]

En 1792, une expédition de reconnaissance, partie de la ville de Valvidia et menée par Tomás de Figueroa, retrouve les ruines de la ville. Ambrosio O'Higgins (de la famille de Bernardo O'Higgins) lance officiellement sa reconstruction le 13 janvier 1796 en reprenant le plan originel. Dès 1800, l'agglomération, sous l'impulsion du gouverneur Juan Mackenna O'Reilly, est reconstruite et compte plus de 1 000 habitants. L'élevage et l'agriculture sont encouragés. En 1833, la ville d'Osarno devient le chef-lieu du département du même nom rattaché à la région de Valdivia. Les premiers colons allemands arrivent en 1851 et sont à l'origine d'un décollage économique important. Des industries du secteur agro-alimentaire prennent leur essor : meuneries, brasseries… Le recensement de 1865 dénombre 1536 habitants. Les habitants d'origine espagnole habitent principalement au sud-est dans des maisons en adobe recouvertes de tuiles tandis que les colons allemands se concentrent dans le nord-ouest et habitent des grandes maisons en bois à deux étages comprenant des galeries et des grandes fenêtres avec des toits en tôle galvanisée[3].

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer qui atteint la ville en 1895 accélère la croissance. En 1911, la ligne ferroviaire la relie également à Puerto Montt, la grande ville du sud. En 1903, Osorno s'étend au-delà du damier d'origine et de nouveaux quartiers se construisent comme Dahue, Ramas… En 1917, la première foire aux bestiaux est organisée. Dans les années 1920 tels que la loi sur l'alcool et la levée de la réglementation protectionniste sur la tannerie entrainent la disparition du secteur industriel développé par les colons allemands. En 1930, la population du département d'Osorno dépasse 30 000 habitants et il est transformé en province dont Osorno est la capitale. Au milieu du XXe siècle, la construction de la route panaméricaine qui forme la principale artère du pays entraine la construction de nouveaux quartiers vers l'est au plus près de cet axe. Le nouvel axe renforce le rôle de Osorno dans la production de bétail et de blé. En 1976, le gouvernement Pinochet met en application la régionalisation. La province d'Osarno est rattachée à la région de Los Lagos dont la capitale est Puerto Montt[4].

Économie[modifier | modifier le code]

Osorno est au centre d'une région agricole très riche spécialisée dans la production de céréales et l'élevage de bovins. L'industrie locale est liée au secteur agro-alimentaire : transformation de produits agricoles, production de machines agricoles. Une foire aux bestiaux réputée a lieu chaque année et permet de stimuler la qualité des espèces bovines et équines. Des tentatives de diversification sont en cours telles que la culture de bulbes de tulipes. Le tourisme joue un rôle croissant du fait de la proximité de ressources touristiques naturelles.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type océanique (Cfb dans la classification de Köppen) avec une légère influence méditerranéenne en été. 5°C de moyenne en juillet(hiver) et 14°C en janvier (été). Les précipitations sont particulièrement abondantes (1332 mm par an) et étalées sur toute l'année avec une pointe en hiver.

OSORNO (Cañal Bajo) - latitude : 40° 36' S - longitude : 73° 03' W - altitude  : 65 m
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) 15,2 14,5 12,6 10,2 8,7 6,7 6,5 7,1 8,2 10,1 12,3 14,3 10,5
Précipitations (mm) 48,7 60,5 53,2 105,2 199,6 198,8 197,8 173 104,6 80,3 58,7 60,4 1 331,8
Source : (es) « Cartografía interactiva de los climas de Chile » (consulté le 10 mai 2017)


Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la population de la commune s'élevait à 154 137 habitants. La superficie de la commune est de 951 km2 (densité de 162 hab./km2)[5]

Transports[modifier | modifier le code]

Osorno est relié au reste du pays par bus intercités qui partent de quatre stations. La gare de chemin de fer est désaffectée. L'aéroport d'Osorno situé à 7 km à l'est de la ville est doté d'une piste en dur de 2 km et dispose de liaisons régulières avec la capitale Santiago. Le trafic est réduit (moins de 50000 passagers en 2016).

Personnalités nées à Osorno[modifier | modifier le code]


Position de Osorno (en rouge) au sein de la Région des Lacs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Osorno (1558-1950) - Presentacion », sur Memoria Chilena, Biblioteca Nacional de Chile (consulté le 11 mai 2017)
  2. (en) « Osorno (1558-1950) - San Mateo de Osorno », sur Memoria Chilena, Biblioteca Nacional de Chile (consulté le 11 mai 2017)
  3. (en) « Osorno (1558-1950) - Desarrollo urbano », sur Memoria Chilena, Biblioteca Nacional de Chile (consulté le 11 mai 2017)
  4. (en) « Osorno (1558-1950) - Cronologia », sur Memoria Chilena, Biblioteca Nacional de Chile (consulté le 10 mai 2017)
  5. (es) David Bravo, Osvaldo Larrañaga, Isabel Millán, Magda Ruiz, Felipe Zamorano, « Anexos al Informe Final Comisión Externa Revisora del CENSO 2012 », Instituto Nacional de Estadísticas,

Documentation[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Gabriel Peralta Vidal, Historia económica y urbana de Osorno, , 320 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]