Immigration au Chili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'immigration au Chili correspond au déplacement des différentes communautés étrangères dans le pays. La population chilienne a reçu immigrants, principalement d'Amérique latine, l'Europe et le Moyen-Orient au cours des XIXe et XXe siècles. Aujourd'hui, les immigrés sont principalement d'origine américaine (en particulier en provenance des pays voisins) et aussi la nouvelle vague d'immigration en provenance d'Asie. Ces groupes d'immigrants ont origines et motivations diverses. Le dernier rapport de l'Organisation internationale pour les migrations, a enregistré en 2008 à 415 000 étrangers légalisés dans le pays, ce qui représente 2,1 % de la population nationale[1].

La plupart des immigrants au Chili au cours des XIXe et XXe siècles sont venus de l'étranger. Les colons sont venus d'Espagne, Italie, France, Croatie, Autriche, Allemagne, Grande-Bretagne et d'Irlande. Les réfugiés de la guerre civile espagnole sont venus dans les années 1930. Au cours des dernières années, la plupart des immigrants viennent de pays voisins (principalement du Pérou).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le conquistador espagnol Pedro de Valdivia dans la fondation de la ville de Santiago. Il fut le premier gouverneur royal du royaume du Chili, et qui a également fondé plusieurs villes.

Au cours des XVIe et XVIIe siècles, des centaines d'immigrants arrivent, venant principalement d'Espagne (Estrémadure et Castille) à la capitainerie générale du Chili (également connue sous le nom de Nouvelle-Estrémadure). Dès le début, avec les conquistadors arrivent un petit nombre d'esclaves africains, qui ne constituent que 1,5 % de la population nationale au début du XIXe siècle[2]. Par la suite, leurs descendants, appelés "bruns" par les Espagnols, d'une part ont été « absorbés » dans leur intégralité à travers le métissage et d'autre part, beaucoup d'entre eux ayant quitté le pays pour le Pérou avec l'Armée de libération, ils ont presque disparu en tant que groupe ethnique distinct. Au XVIIIe siècle, des Espagnols d'origine basque sont arrivés sur le territoire, et grâce à la contrebande de vêtements et de meubles, certaines familles britanniques et françaises ont commencé à s'installer. L'Indépendance a incité les soldats et commerçants européens qui soutenaient la lutte à s'établir sur le territoire, en particulier les personnes d'origine française, anglaise, irlandaise et italienne.

Au cours du XIXe siècle, il y eut une grande immigration coloniale en provenance d'Europe sponsorisée par le gouvernement local, en particulier des Allemands, des Britanniques, des Croates, des Français, des Néerlandais, des Italiens et Suisse. Aussi le commerce maritime dans les ports a entraîné la mise en place d'immigrants français, anglais et italiens.

En mai 1953, le gouvernement du président Carlos Ibáñez del Campo a créé le Ministère de l'Immigration et a établi des règles en la matière[3],[4].

Chiffres de l'immigration[modifier | modifier le code]

Année Population totale Population immigrante[5]
Total % Européens Américains (continent) D'autres
1865 1 819 223 21 982 1,21 % 53,7 % 41,4 % 4,9 %
1875 2 075 971 25 199 1,21 % 62,3 % 33,0 % 4,7 %
1885 2 057 005 87 077 4,23 % 30,1 % 67,2 % 2,7 %
1907 3 249 279 134 524 4,5 % 53,3 % 42,7 % 4,0 %
1920 3 731 593 114 114 3,06 % 60,0 % 31,2 % 8,9 %
1930 4 287 445 105 463 2,46 % 60,0 % 24,6 % 15,4 %
1940 5 023 539 107 273 2,14 % 67,2 % 21,7 % 11,1 %
1952 5 932 995 103 878 1,75 % 55,9 % 23,4 % 20,7 %
1960 7 374 115 104 853 1,42 % 60,9 % 26,1 % 13,0 %
1970 8 884 768 90 441 1,02 % 53,3 % 34,4 % 12,3 %
1982 11 275 440 84 345 0,75 % 31,8 % 54,5 % 13,7 %
1992 13 348 401 114 597 0,86 % 20,1 % 65,1 % 14,8 %
2002 15 116 435 184 464 1,22 % 17,2 % 71,8 % 11,0 %

Tableaux de données

Les 10 plus grandes communautés en 2012
Pays d'origine Immigrants (2012)[6] pourcentage (%)
Drapeau du Pérou Pérou 103 624 30,53 %
Drapeau de l'Argentine Argentine 57 019 16,79 %
Drapeau de la Colombie Colombie 27 411 8,07 %
Drapeau de la Bolivie Bolivie 25 151 7,41 %
Drapeau de l'Équateur Équateur 16 357 4,82 %
Drapeau de l'Espagne Espagne 11 068 3,26 %
Drapeau des États-Unis États-Unis 11 064 3,26 %
Drapeau du Brésil Brésil 9 806 2,89 %
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 7 384 1,10 %
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 7 278 1,00 %
D'autres 77,667 21,00 %
TOTAL 441,000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.caras.cl/sociedad/santiago-cosmopolita-2/
  2. (es) Rolando Mellafe (1959):"La introducción de la esclavitud negra en Chile. Tráfico y rutas", Universidad de Chile (Departamento Historia Instituto Pedagógico). Santiago
  3. Ministerio de Hacienda de Chile, « DFL 69 de 1953 del Ministerio de Hacienda » [html], (consulté le 12 mars 2011)
  4. (es) Ministerio de Relaciones Exteriores de Chile, « Decreto 521 de 1953 del Ministerio de Relaciones Exteriores » [html], (consulté le 12 mars 2011)
  5. (es) Instituto Nacional de Estadísticas, « Censos digitalizados » (consulté le 1er mars 2013)
  6. « Censo 2012: El 30,5% de los extranjeros residentes son peruanos », La Tercera,‎ 2 de abril de 2013 (lire en ligne),