Audeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Audeville
Image illustrative de l'article Audeville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loiret
Arrondissement Pithiviers
Canton Pithiviers
Intercommunalité Communauté de communes du Plateau Beauceron
Maire
Mandat
Matthieu Chenu
2014-2020
Code postal 45300
Code commune 45012
Démographie
Gentilé Audevillois[1]
Population
municipale
183 hab. (2012)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 44″ N 2° 14′ 20″ E / 48.2788888889, 2.2388888888948° 16′ 44″ Nord 2° 14′ 20″ Est / 48.2788888889, 2.23888888889
Altitude Min. 120 m – Max. 137 m
Superficie 12,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Audeville

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Audeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Audeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Audeville
Map commune FR insee code 45012.png

Audeville est une commune française située dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Audeville et des communes limitrophes

La commune d'Audeville se trouve dans le quadrant nord du département du Loiret, en limite du département de l'Essonne, dans la région agricole de la Beauce riche[2] et l'aire urbaine de Paris[3]. À vol d'oiseau, elle se situe à 48,3 km d'Orléans[4], préfecture du département, à 11,6 km de Pithiviers[5], sous-préfecture, et à 13,0 km de Malesherbes, ancien chef-lieu du canton dont dépendait la commune avant mars 2015. La commune fait partie du bassin de vie de Pithiviers[3].

Les communes les plus proches sont : Intville-la-Guétard (2,7 km), Sermaises (3,3 km), Césarville-Dossainville (3,3 km), Mainvilliers (3,9 km), Blandy (4,2 km, dans l'Essonne), Engenville (4,5 km), Thignonville (4,9 km), Brouy (5,2 km, dans l'Essonne), Rouvres-Saint-Jean (5,3 km) et Morville-en-Beauce (5,8 km)[6].

Rose des vents Sermaises Blandy Mainvilliers Rose des vents
Tignonvilles N Orveau-Bellesauve
O    AUDEVILLE    E
S
Morville-en-Beauce Intville-la-Guétard Césarville-Dossainville

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Les voies de communication desservant Audeville sont les Départementales 921, 111 et 20.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château d'Audeville fut démoli en 1817[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune a appartenu, de 1801 à 1826 à l'arrondissement de Pithiviers et de 1826 à 1942 à l'arrondissement d'Orléans ; elle a réintégré l'arrondissement de Pithiviers en 1942. Au niveau cantonal, la commune a appartenu au canton de Sermaises de 1793 à 1801, et appartient à celui de Malesherbes depuis 1801[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Matthieu Chenu Sans Étiquette Agriculteur
mars 2008 mars 2014 Pascale Paty   Agricultrice
mars 2001 mars 2008 Philippe Clouzeau Sans étiquette Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Élections[modifier | modifier le code]

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune d'Audeville sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales Audeville Maire Matthieu Chenu 2014 2020
Cantonales Malesherbes Conseiller général Michel Guerin 27 mars 2011 2015
Législatives 5e circonscription Députée Marianne Dubois juin 2017
Régionales Centre-Val de Loire Président du conseil régional François Bonneau 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande mai 2017
Autres résultats : Élections à Audeville

Finances[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune disposait d’un budget de 118 000 € dont 101 000 € de fonctionnement et 17 000 € d’investissement[9], en augmentation de 36 % par rapport à 2005[10].

Le budget de fonctionnement était financé à hauteur de 44,5 % par les impôts locaux, 12,1 % par d'autres impôts et taxes et 15,5 % par la dotation globale de fonctionnement. Ces indicateurs étaient cette même année pour les communes de la même strate, de moins de 250 habitants, respectivement de 28,8 %, 8,3 % et 27,5 %. Les taux d’imposition fixés par la commune étaient de 7,3 % pour la taxe d'habitation, de 11,4 % pour la taxe foncière sur le bâti et 25,8 % pour la taxe foncière sur le non-bâti. Les taux de la strate des communes de moins de 250 habitants étaient respectivement de 9,0 % , 13,6 % et 38,6 %[9]. Le taux de la cotisation foncière des entreprises, qui a remplacé la taxe professionnelle en 2010, fixé par l’intercommunalité, était de 16.39 %[11].

La dette cumulée de la commune s’élevait au 31 décembre 2011 à 4 000 €, soit 23 € par habitant, en diminution de -72 % par rapport à 2005. La dette moyenne par habitant de la strate des communes de moins de 250 habitants s'élèvait quant à elle en 2011 à 503 €[9].

Année
Population
Fonctionnement Investissements Autofinancement Endettement Fiscalité
Produits
(en k€)
Charges
(en k€)
Résultat
(en k€)
Ressources
(en k€)
Emplois
(en k€)
CAF
(en k€)
encours
au 31/12
(en k€)
encours
par habitant
(en € par habitant)
TH
TFb TFnb Tpfa Potentiel fiscal
par habitant
Produits
impôts locaux
commune strate
2005[10] 163 86 63 23 1 11 23 14 83 7,3 % 11,4 % 25,8 % 0 % 547 356 48
2006[12] 163 90 74 16 10 10 16 12 75 7,3 % 11,4 % 25,8 % 0 % 497 362 43
2007[13] 163 93 84 8 9 13 8 11 66 7,3 % 11,4 % 25,8 % 0 % 537 379 43
2008[14] 163 98 68 31 3 18 31 9 56 7,3 % 11,4 % 25,8 % 0 % 580 375 45
2009[15] 171 102 82 20 26 19 20 8 44 7,3 % 11,4 % 25,8 % 0 % 638 400 46
2010[16] 173 92 86 6 18 20 6 6 34 7,3 % 11,4 % 25,8 % 0 % 657 412 47
2011[9] 172 101 87 13 17 9 13 4 23 7,3 % 11,4 % 25,8 % 0 % 0 0 53
Notes : CAF = Capacité d'autofinancement nette du remboursement en capital des emprunts, TH = Taux de la taxe d'habitation, TFb = taux de la taxe sur le foncier bâti, TFnb = taux de la taxe sur le foncier non bâti, Tpfa = Taxe professionnelle (fiscalité additionnelle)

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie d'Audeville.

En 2012, la commune comptait 183 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
280 249 270 255 218 249 245 272 249
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
264 267 260 264 288 291 320 286 258
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
278 282 283 253 264 260 244 224 210
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
198 159 132 121 173 161 161 161 177
2012 - - - - - - - -
183 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2004[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Sulpice sur une carte postale ancienne.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes au plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire. Le territoire communal d'Audeville ne comprend pas de ZNIEFF[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé des communes du Loiret
  2. « Zonage en petites régions agricoles », sur http://agreste.agriculture.gouv.fr/ (consulté le 30 juillet 2015)
  3. a et b « Fiche communale », sur http://www.insee.fr/ (consulté le 30 juillet 2015).
  4. « Orthodromie entre "Audeville" et "Orléans" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 30 juillet 2015).
  5. « Orthodromie entre "Audeville" et "Pithiviers" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 30 juillet 2015).
  6. « Villes les plus proches d'Audeville », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 30 juillet 2015).
  7. « Historique d'Audeville sur le site du Quid » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  8. Administration ancienne d'Audeville sur Cassini
  9. a, b, c et d Compte communal détaillé 2011 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 4 mars 2013
  10. a et b Compte communal détaillé 2005 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 4 mars 2013
  11. Taux des impôts locaux de la commune en 2010, sur http://www.taxe.com/, consulté le 4 mars 2013
  12. Compte communal détaillé 2006 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 4 mars 2013
  13. Compte communal détaillé 2007 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 4 mars 2013
  14. Compte communal détaillé 2008 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 4 mars 2013
  15. Compte communal détaillé 2009 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 4 mars 2013
  16. Compte communal détaillé 2010 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 4 mars 2013
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  19. « Église Saint-Sulpice », base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. « Liste des ZNIEFF de la commune d'Audeville », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 août 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]