Canton de Pithiviers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Pithiviers
Situation du canton de Pithiviers dans le département de Loiret.
Situation du canton de Pithiviers dans le département de Loiret.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loiret
Arrondissement(s) Orléans (4)
Pithiviers (31)
Bureau centralisateur Pithiviers
Conseillers
départementaux
Marianne Dubois
Marc Gaudet
2015-2021
Code canton 45 17
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 9 vendémiaire an X[2],[3]
(1 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 32 477 hab. (2014)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Superficie 590,74 km2
Subdivisions
Communes 35

Le canton de Pithiviers est un canton français situé dans le département du Loiret et la région Centre-Val de Loire.

Le canton de Pithiviers était rattaché, depuis 1800 (an VIII), à l'arrondissement de Pithiviers. Le redécoupage des arrondissements intervenu en 1926 a supprimé cet arrondissement et rattaché 3 de ses cantons, dont le canton de Pithiviers, à l'arrondissement d'Orléans. Le nouveau découpage de 1942 a recréé l'arrondissement de Pithiviers dans l'état où il se trouvait avant 1926. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 20 à 35.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Pithiviers dans le département du Loiret avant 2015.

Le canton de Pithiviers, d'une superficie de 338 km2, est composé de vingt communes.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Pithiviers
(chef-lieu)
45252 CC du Pithiverais 9 054 (2014)
Ascoux 45010 CC du Pithiverais 1 052 (2014)
Bondaroy 45038 CC du Pithiverais 413 (2014)
Bouilly-en-Gâtinais 45045 CC du Pithiverais 339 (2014)
Bouzonville-aux-Bois 45047 CC du Pithiverais 443 (2014)
Boynes 45050 CC du Pithiverais 1 324 (2014)
Chilleurs-aux-Bois 45095 CC du Pithiverais 1 961 (2014)
Courcy-aux-Loges 45111 CC du Pithiverais 423 (2014)
Dadonville 45119 CC du Pithiverais 2 466 (2014)
Escrennes 45137 CC du Pithiverais 737 (2014)
Estouy 45139 CC du Pithiverais 524 (2014)
Givraines 45157 CC du Pithiverais 425 (2014)
Guigneville 45162 CC du Pithiverais 537 (2014)
Laas 45177 CC du Pithiverais 229 (2014)
Mareau-aux-Bois 45195 CC du Pithiverais 595 (2014)
Marsainvilliers 45198 CC du Pithiverais 302 (2014)


Pithiviers-le-Vieil 45253 CC du Pithiverais 1 809 (2014)
Santeau 45301 CC du Pithiverais 396 (2014)
Vrigny 45347 CC du Pithiverais 843 (2014)
Yèvre-la-Ville 45348 CC du Pithiverais 714 (2014)

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 25 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[6]. Dans le Loiret, le nombre de cantons passe ainsi de 41 à 21.

Le canton de Pithiviers est maintenu, mais le nombre de communes le composant passe de 20 à 35 : Villereau.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Pithiviers
(bureau centralisateur)
45252 CC du Pithiverais 9 054 (2014)
Andonville 45005 CC de la Plaine du Nord Loiret 212 (2014)
Aschères-le-Marché 45009 CC de la Forêt 1 150 (2014)
Attray 45011 CC de la Plaine du Nord Loiret 213 (2014)
Audeville 45012 CC du Pithiverais 184 (2014)
Autruy-sur-Juine 45015 CC du Pithiverais 691 (2014)
Bazoches-les-Gallerandes 45025 CC de la Plaine du Nord Loiret 1 503 (2014)
Boisseaux 45037 CC de la Plaine du Nord Loiret 472 (2014)
Bougy-lez-Neuville 45044 CC de la Forêt 172 (2014)
Césarville-Dossainville 45065 CC du Pithiverais 247 (2014)
Charmont-en-Beauce 45080 CC de la Plaine du Nord Loiret 391 (2014)
Châtillon-le-Roi 45086 CC de la Plaine du Nord Loiret 275 (2014)
Chaussy 45088 CC de la Plaine du Nord Loiret 330 (2014)
Crottes-en-Pithiverais 45118 CC de la Plaine du Nord Loiret 335 (2014)
Dadonville 45119 CC du Pithiverais 2 466 (2014)
Engenville 45133 CC du Pithiverais 569 (2014)
Erceville 45135 CC de la Plaine du Nord Loiret 331 (2014)
Greneville-en-Beauce 45160 CC de la Plaine du Nord Loiret 665 (2014)
Guigneville 45162 CC du Pithiverais 537 (2014)
Intville-la-Guétard 45170 CC du Pithiverais 133 (2014)
Jouy-en-Pithiverais 45174 CC de la Plaine du Nord Loiret 260 (2014)
Léouville 45181 CC de la Plaine du Nord Loiret 78 (2014)
Montigny 45214 CC de la Forêt 248 (2014)
Morville-en-Beauce 45217 CC du Pithiverais 175 (2014)
Neuville-aux-Bois 45224 CC de la Forêt 4 348 (2014)
Oison 45231 CC de la Plaine du Nord Loiret 135 (2014)
Outarville 45240 CC de la Plaine du Nord Loiret 1 382 (2014)
Pannecières 45246 CC du Pithiverais 125 (2014)


Pithiviers-le-Vieil 45253 CC du Pithiverais 1 809 (2014)
Rouvres-Saint-Jean 45263 CC du Pithiverais 272 (2014)
Saint-Lyé-la-Forêt 45289 CC de la Forêt 1 128 (2014)
Sermaises 45310 CC du Pithiverais 1 588 (2014)
Thignonville 45320 CC du Pithiverais 364 (2014)
Tivernon 45325 CC de la Plaine du Nord Loiret 263 (2014)
Villereau 45342 CC de la Forêt 372 (2014)

Géographie[modifier | modifier le code]

Représentation[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1848 1852 Hippolyte
du Hamel de Fougeroux
de Denainvilliers
  Propriétaire du château de Denainvilliers à Dadonville
1852 1861 Hippolyte Lejeune de Bellecour Majorité
dynastique
Négociant-commissionnaire en laines et safrans
Propriétaire du château de Bellecour à Pithiviers
Député (1837)
1861 1870 Théodore Defiennes   Maire de Pithiviers (1847-1858)
1870 1892 Jacques Charles Hyacinthe Brierre Droite
Bonapartiste
Commerçant en laine et en safran
Député du Loiret (1876-1885)
Maire de Pithiviers (1862-1876)
1892 1914
(décès)
Georges Cochery Républicain Officier puis haut fonctionnaire
Député du Loiret (1885-1914)
Ministre des Finances (1896-1898 ; 1909-1910)
Président du conseil général du Loiret (1900-1914)
1914 1919 siège vacant    
1919 1941
(démission d'office)[7]
Marcel Donon Rad. Directeur départemental des services agricoles
Sénateur du Loiret (1920-1941)
Adjoint au Maire d'Orléans (1912-1919)
Maire de Pithiviers (1925-1941)
Président du conseil général du Loiret (1934-1940)
    Seconde Guerre mondiale    
1945 1948
(décès)
Maurice Criton DVD Maire de Pithiviers (1943-1944)
1948 1973
(décès)
Pierre Charié RPF puis
UNR puis
UDR
Commandant dans la Résistance intérieure française
Député du Loiret (1958-1973)
Conseiller municipal d'Égry
1973 1979 Marcel Piquemal DVD Maire de Pithiviers (1959-1965)
1979 1998 André Saillard UDF-CDS Maire de Pithiviers
1998 2004 Claude Laurent PS Maire de Dadonville
2004 2015 Marc Gaudet PR-UDI Maire d'Ascoux
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats électoraux détaillés[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2004 : Marc Gaudet (Divers) est élu au 2e tour avec 52,47 % des suffrages exprimés, devant Claude Laurent (PS) (47,53 %). Le taux de participation est de 65,71 % (9 888 votants sur 15 048 inscrits)[8].
  • Élections cantonales de 2011 : Marc Gaudet (Divers droite) est élu au 2e tour avec 71,53 % des suffrages exprimés, devant Paul Carre (FN) (28,47 %). Le taux de participation est de 47,14 % (7 357 votants sur 15 607 inscrits)[9].

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Marianne Dubois   LR Députée (depuis 2009)
Maire de Neuville-aux-Bois (de 2001 à 2008)
2015 en cours Marc Gaudet   UDI Conseiller général du canton de Pithiviers (de 2004 à 2015)
Maire d'Ascoux (depuis 2001)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Marianne Dubois et Marc Gaudet (Union de la Droite, 43,15 %) et Jeanne Beaulier et Régis Lecoutre (FN, 33,59 %). Le taux de participation est de 50,42 % (10 576 votants sur 20 975 inscrits)[10] contre 49,98 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12].

Au second tour, Marianne Dubois et Marc Gaudet (Union de la Droite) sont élus avec 62,67 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,31 % (6 047 voix pour 10 554 votants et 20 976 inscrits)[13].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, le canton comptait 24 182 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
16 928 17 975 19 692 20 188 21 211 22 265 22 858 23 908 24 182
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique

Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, du canton de Pithiviers en 2009[16] ainsi que, comparativement, celle du département du Loiret la même année[17] sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population du canton comporte 49,4 % d'hommes et 50,6 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge similaire à celle de la France métropolitaine[Note 1]. Il existe en effet 114 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, soit un indice de jeunesse[Note 2] de 1,14, alors que pour la France cet indice est de 1,06. L'indice de jeunesse du canton est également supérieur à celui du département (1,1) et à celui de la région (0,95)[18].

Pyramide des âges du canton de Pithiviers en 2009 en pourcentage[16].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
7,2 
75 à 89 ans
10,0 
13,7 
60 à 74 ans
14,0 
20,2 
45 à 59 ans
19,1 
20,3 
30 à 44 ans
20,1 
17,5 
15 à 29 ans
16,1 
20,7 
0 à 14 ans
19,7 
Pyramide des âges du département du Loiret en 2009 en pourcentage[19].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,6 
75 à 89 ans
9,5 
13,4 
60 à 74 ans
13,9 
20,1 
45 à 59 ans
20,0 
20,3 
30 à 44 ans
19,5 
19,3 
15 à 29 ans
17,7 
19,9 
0 à 14 ans
18,2 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 32 477 habitants[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'annLes résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.
  2. L'indice de jeunesse est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 162
  2. Notice communale de Pithiviers sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 803.
  4. a et b Décret no 2014-244 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Loiret.
  5. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 24 février 2014)
  6. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  7. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96148721/f7.item.r=canton.zoom
  8. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 8 mai 2013.
  9. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 8 mai 2013.
  10. « Résultats du premier tour pour le canton de Pithiviers », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  11. « Résultats du premier tour pour le département du Loiret », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  13. « Résultats du second tour pour le canton de Pithiviers », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  14. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  16. a et b « Évolution et structure de la population du canton de Pithiviers en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 17 mai 2013).
  17. « Recensement de la population du département du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 17 mai 2013).
  18. « Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko) », sur le site de l'Insee (consulté le 17 mai 2013).
  19. « Résultats du recensement de la population du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 17 mai 2013).
  20. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).