Canton de Malesherbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Malesherbes
Situation du canton de Malesherbes dans le département de Loiret.
Situation du canton de Malesherbes dans le département de Loiret.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loiret
Arrondissement(s) Pithiviers
Bureau centralisateur Le Malesherbois
Conseillers
départementaux
Agnès Chantereau
Michel Guerin
2015-2021
Code canton 45 09
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 9 vendémiaire an X[2],[3]
(1 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 36 823 hab. (2014)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Superficie 692,13 km2
Subdivisions
Communes 49

Le canton de Malesherbes est une division administrative française du département du Loiret en région Centre-Val de Loire. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 17 à 55. On appelle souvent ce nouveau canton celui du Gâtinais Beauceron

Histoire et composition[modifier | modifier le code]

Le canton est créé le 10 février 1790 sous la Révolution française[5]. Il est alors inclus dans le district de Pithiviers.

À la suite de la suppression des districts et de la création des arrondissements qui survient en 1801 (9 vendémiaire, an X) sous le Premier Empire, le canton se voit rattaché à l'arrondissement de Pithiviers[6]. Le redécoupage des arrondissements intervenu en 1926 a supprimé cet arrondissement et rattaché 3 de ses cantons, dont le canton de Malesherbes, à l'arrondissement d'Orléans. Le nouveau découpage de 1942 a recréé l'arrondissement de Pithiviers dans l'état où il se trouvait avant 1926.

Composition de 1801 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Malesherbes dans le département du Loiret avant 2015.

Le canton de Malesherbes, d'une superficie de 210 km2, est composé de dix-sept communes.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Malesherbes
(chef-lieu)
45191 CC du Pithiverais-Gâtinais 6 140 (2013)
Audeville 45012 CC du Pithiverais 184 (2014)
Labrosse 45057 CC du Pithiverais-Gâtinais 82 (2013)
Césarville-Dossainville 45065 CC du Pithiverais 247 (2014)
Coudray 45106 CC du Pithiverais-Gâtinais 384 (2013)
Engenville 45133 CC du Pithiverais 569 (2014)
Intville-la-Guétard 45170 CC du Pithiverais 133 (2014)
Mainvilliers 45190 CC du Pithiverais-Gâtinais 249 (2013)
Manchecourt 45192 CC du Pithiverais-Gâtinais 684 (2013)
Morville-en-Beauce 45217 CC du Pithiverais 175 (2014)
Nangeville 45221 CC du Pithiverais-Gâtinais 113 (2013)
Orveau-Bellesauve 45236 CC du Pithiverais-Gâtinais 462 (2013)
Pannecières 45246 CC du Pithiverais 125 (2014)
Ramoulu 45260 CC du Pithiverais 259 (2014)
Rouvres-Saint-Jean 45263 CC du Pithiverais 272 (2014)
Sermaises 45310 CC du Pithiverais 1 588 (2014)
Thignonville 45320 CC du Pithiverais 364 (2014)

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 25 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[7]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[Note 1]. Dans le Loiret, le nombre de cantons passe ainsi de 41 à 21.

Le canton de Malesherbes est maintenu, mais le nombre de communes le composant passe de 17 à 55.

À la suite de la fusion, au 1er janvier 2016, des communes de Coudray, Labrosse, Mainvilliers, Malesherbes, Manchecourt, Nangeville et Orveau-Bellesauve pour former la commune nouvelle du Malesherbois[8], le canton compte désormais quarante-neuf communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Le Malesherbois
(bureau centralisateur)
45191 8 098 (2014)
Ascoux 45010 CC du Pithiverais 1 052 (2014)
Augerville-la-Rivière 45013 CC du Pithiverais-Gâtinais 233 (2014)
Aulnay-la-Rivière 45014 CC du Pithiverais-Gâtinais 512 (2014)
Auxy 45018 CC du Pithiverais-Gâtinais 958 (2014)
Barville-en-Gâtinais 45021 CC du Pithiverais-Gâtinais 327 (2014)
Batilly-en-Gâtinais 45022 CC du Pithiverais-Gâtinais 434 (2014)
Beaune-la-Rolande 45030 CC du Pithiverais-Gâtinais 1 984 (2014)
Boësses 45033 CC du Pithiverais-Gâtinais 410 (2014)
Boiscommun 45035 CC du Pithiverais-Gâtinais 1 135 (2014)
Bondaroy 45038 CC du Pithiverais 413 (2014)
Bordeaux-en-Gâtinais 45041 CC du Pithiverais-Gâtinais 115 (2014)
Bouilly-en-Gâtinais 45045 CC du Pithiverais 339 (2014)
Bouzonville-aux-Bois 45047 CC du Pithiverais 443 (2014)
Boynes 45050 CC du Pithiverais 1 324 (2014)
Briarres-sur-Essonne 45054 CC du Pithiverais-Gâtinais 519 (2014)
Bromeilles 45056 CC du Pithiverais-Gâtinais 323 (2014)
Chambon-la-Forêt 45069 CC du Pithiverais-Gâtinais 937 (2014)
Chilleurs-aux-Bois 45095 CC du Pithiverais 1 961 (2014)
Courcelles 45110 CC du Pithiverais-Gâtinais 289 (2014)
Courcy-aux-Loges 45111 CC du Pithiverais 423 (2014)
Desmonts 45124 CC du Pithiverais-Gâtinais 167 (2014)
Dimancheville 45125 CC du Pithiverais-Gâtinais 123 (2014)
Échilleuses 45131 CC du Pithiverais-Gâtinais 391 (2014)
Égry 45132 CC du Pithiverais-Gâtinais 369 (2014)
Escrennes 45137 CC du Pithiverais 737 (2014)
Estouy 45139 CC du Pithiverais 524 (2014)
Gaubertin 45151 CC du Pithiverais-Gâtinais 275 (2014)
Givraines 45157 CC du Pithiverais 425 (2014)
Grangermont 45159 CC du Pithiverais-Gâtinais 201 (2014)
Juranville 45176 CC du Pithiverais-Gâtinais 457 (2014)
Laas 45177 CC du Pithiverais 229 (2014)
Lorcy 45186 CC du Pithiverais-Gâtinais 558 (2014)
Mareau-aux-Bois 45195 CC du Pithiverais 595 (2014)
Marsainvilliers 45198 CC du Pithiverais 302 (2014)
Montbarrois 45209 CC du Pithiverais-Gâtinais 296 (2014)
Montliard 45215 CC du Pithiverais-Gâtinais 213 (2014)
Nancray-sur-Rimarde 45220 CC du Pithiverais-Gâtinais 584 (2014)
La Neuville-sur-Essonne 45225 CC du Pithiverais-Gâtinais 377 (2014)
Nibelle 45228 CC du Pithiverais-Gâtinais 1 136 (2014)
Ondreville-sur-Essonne 45233 CC du Pithiverais-Gâtinais 402 (2014)
Orville 45237 CC du Pithiverais-Gâtinais 118 (2014)
Puiseaux 45258 CC du Pithiverais-Gâtinais 3 368 (2014)
Ramoulu 45260 CC du Pithiverais 259 (2014)
Saint-Loup-des-Vignes 45288 CC du Pithiverais-Gâtinais 409 (2014)
Saint-Michel 45294 CC du Pithiverais-Gâtinais 126 (2014)
Santeau 45301 CC du Pithiverais 396 (2014)
Vrigny 45347 CC du Pithiverais 843 (2014)
Yèvre-la-Ville 45348 CC du Pithiverais 714 (2014)

Représentation[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 M. Vautard   Juge de paix à Malesherbes
1848 1871 François Alphonse Hutteau[9]   Ancien capitaine
Juge de paix, maire de Malesherbes
1871 1892 Jules Rabier Droite Maire d'Audeville
Président du comice agricole de Pithiviers
1892 1910 Comte Adrien
de Lévis-Mirepoix
Libéral Lieutenant au 8ème Hussards, colonel de cavalerie.de réserve
Conseiller municipal de Malesherbes
1910 1917[Note 2] Charles Léon Poisson Radical Maire d'Engenville (1853-1917)
1917 1919 siège vacant    
1919 1922 Comte Adrien
de Lévis-Mirepoix[10]
Conservateur Lieutenant au 8ème Hussards, colonel de cavalerie.de réserve
Conseiller municipal de Malesherbes
1922 1935[Note 2] Henri Chevrier[11] Radical Entrepreneur de travaux
Maire de Malesherbes (1919-1935)
Député du Loiret (1924-1935)
1935[12] 1940 Georges Billard Radical Médecin
Maire de Malesherbes (1935-1941)
    Seconde Guerre mondiale    
1945 1952[Note 2] Maurice Tavernier Indépendant  
1952 1954[Note 2] Henri Fontaine RGR Maire de Malesherbes (1947-1954)
1954 1979 Jean-Marie Guilbert DVD Agriculteur
Maire de Dossainville
1979 1998 Roger Guerre UDF Maire de Malesherbes (1977-1983)
1998 2011 Michel Renault DVD puis UMP  
2011 2015 Michel Guérin UMP Maire de Malesherbes
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats électoraux détaillés[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2004 : Michel Renault (UMP) est élu au 2e tour avec 43,9 % des suffrages exprimés, devant Gérard Le Roux (PS) (39,03 %) et Patrice Laize (FN) (17,07 %). Le taux de participation est de 62,61 % (4 492 votants sur 7 174 inscrits)[13].
  • Élections cantonales de 2011 : Michel Guerin (UMP) est élu au 2e tour avec 63,6 % des suffrages exprimés, devant Patrice Laize (FN) (36,4 %). Le taux de participation est de 43,47 % (3 345 votants sur 7 695 inscrits)[14].

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Agnès Chantereau   DVD Maire de Boiscommun, Retraitée
2015 en cours Michel Guérin   LR 1er Adjoint à la maire de Malesherbes, Retraité

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Agnès Chantereau et Michel Guerin (Union de la Droite, 39,29 %) et Elizabeth Alagnoux et Valentin Manent (FN, 35,61 %). Le taux de participation est de 47,63 % (12 394 votants sur 26 024 inscrits)[15] contre 49,98 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17].

Au second tour, Agnès Chantereau et Michel Guerin (Union de la Droite) sont élus avec 58,05 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,16 % (6 772 voix pour 12 794 votants et 26 024 inscrits)[18].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, le canton comptait 11 979 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 886 7 132 8 047 9 374 10 776 11 236 11 499 11 915 11 979
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, du canton de Malesherbes en 2009[21] ainsi que, comparativement, celle du département du Loiret la même année[22] sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population du canton comporte 50,2 % d'hommes et 49,8 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge légèrement plus jeune que celle de la France métropolitaine[Note 3]. Il existe en effet 129 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France l'indice de jeunesse, qui est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est de 1,06. L'indice de jeunesse du canton est également supérieur à celui du département (1,1) et à celui de la région (0,95)[23].

Pyramide des âges du canton de Malesherbes en 2009 en pourcentage[21].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,7 
75 à 89 ans
8,6 
12,3 
60 à 74 ans
12,5 
21,8 
45 à 59 ans
20,5 
20,6 
30 à 44 ans
21,7 
17,6 
15 à 29 ans
16,8 
21,6 
0 à 14 ans
19,0 
Pyramide des âges du département du Loiret en 2009 en pourcentage[24].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,6 
75 à 89 ans
9,5 
13,4 
60 à 74 ans
13,9 
20,1 
45 à 59 ans
20,0 
20,3 
30 à 44 ans
19,5 
19,3 
15 à 29 ans
17,7 
19,9 
0 à 14 ans
18,2 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 36 823 habitants[25].


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nombre total de cantons d'un département doit obligatoirement être impair.
  2. a, b, c et d Décès en cours de mandat
  3. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'annLes résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 162
  2. Notice communale de Malesherbes sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 803.
  4. a et b Décret no 2014-244 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Loiret.
  5. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne), p. 162
  6. « Arrêté du 9 vendémiaire an X portant réduction des justices de paix du département du Loiret - Bulletin des lois de 1801 - page 42 », sur gallica.bnf.fr, Paris, Imprimerie nationale des lois (consulté le 5 décembre 2014)
  7. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 24 février 2014)
  8. « arrêté de création » (consulté le 4 décembre 2015)
  9. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH090/PG/FRDAFAN83_OL1331008v001.htm
  10. http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr;p=adrien+francois+guy+marie+valentin;n=de+levis+mirepoix
  11. Jean Jolly, Dictionnaire des parlementaires français : notices biographiques sur les ministres, députés et sénateurs français de 1889 à 1940, Paris, Presses universitaires de France, (lire en ligne), p. 1041-1042
  12. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2500611/f2.item.r=canton.zoom
  13. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 8 mai 2013.
  14. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 8 mai 2013.
  15. « Résultats du premier tour pour le canton de Malesherbes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du premier tour pour le département du Loiret », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le canton de Malesherbes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  21. a et b « Évolution et structure de la population du canton de Malesherbes en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 5 décembre 2012)
  22. « Recensement de la population du département du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr, INSEE (consulté le 5 décembre 2012)
  23. « Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko) », sur le site de l'Insee (consulté le 5 décembre 2012).
  24. « Résultats du recensement de la population du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 5 décembre 2012)
  25. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee