Agence Anadolu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anatolien.
Agence Anadolu
logo de Agence Anadolu

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Halidé Edip AdïvarVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social TurquieVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web aa.com.trVoir et modifier les données sur Wikidata

L'Agence Anadolu (en turc : Anadolu Ajansı, abrégé AA) est une agence de presse turque. Elle est fondée en 1920 avant la déclaration de la République de Turquie, au moment de la « lutte nationale turque » (Milli Mücadele) afin de « faire entendre la voix de l'Anatolie dans le monde entier ». Elle est l'une des deux principales agences de presses en Turquie avec la Doğan Haber Ajansı.

Historique[modifier | modifier le code]

L'histoire de l'Agence Anadolu a évolué en même temps que la Turquie moderne. Précédée par le « bureau de presse kémaliste », l'Agence Anadolu a été fondée le 6 avril 1920 par Mustafa Kemal Atatürk[1], 17 jours avant le premier rassemblement de la Grande Assemblée nationale de Turquie. L'Agence Anadolu a eu l'honneur d'annoncer la première législation votée par l'Assemblée de la République. L'Agence Anadolu a donc assisté à toutes les étapes de la lutte nationale (Milli Mücadele).

Après la mise sous occupation d'Istanbul le 16 mars 1920 et la fin du Parlement ottoman, Mustafa Kemal Atatürk a appelé toutes les provinces à organiser des élections pour créer un nouveau parlement à Ankara. Plusieurs intellectuels qui ont réalisé qu'ils ne pouvaient plus rester à Istanbul ont rejoint le « Milli Mücadele ». Cette migration vers Ankara a ouvert la voie vers la création de l'Agence Anadolu.

Parmi ces intellectuels quittant Istanbul pour Ankara, figuraient le journaliste Yunus Nadi Abalıoğlu et l'écrivain Halide Edip Adıvar. Ces deux personnalités ont décidé ensemble de créer au plus vite une agence de presse à Ankara et de la nommer "Anadolu Ajansi".

L'agence a récupéré par un contrat d'octobre 1923, la succursale commune en Turquie des agences de presse Havas et Reuters, qui s'étaient alliées en octobre 1922 avec l'Agence télégraphique ottomane, fondée en 1911 par le journaliste Salih Gourdji (père de Françoise Giroud), et un peu avant avec l'Agence "La Turquie", de Constantinople[1].

L'Agence Anadolu a mené une course de longue haleine durant la Guerre d'indépendance turque. L'Agence s'est chargée d'informer la population de ce qu'il se passait dans le reste du monde. Elle a également lutté contre la soumission des journaux étrangers et turcs à Istanbul. Cette dernière a également dû défendre la lutte nationale devant l'opinion mondiale, et l'informer des droits fondamentaux que la Turquie revendique tout en prenant le soin d'agir sans se laisser influencer par certains mouvements et milieux.

Mustafa Kemal Ataturk a également contribué au développement de l'Agence Anadolu en donnant la responsabilité à quelques-uns de ses amis proches de la transformer en une agence de presse occidentale. Ainsi, l'Anadolu Agency Corporation a été créée le 1er mars 1925. La charte organisationnelle de l'Agence Anadolu a acquis un statut d'autonomie sans précédent et ce, même dans les pays occidentaux d'aujourd'hui[2].

Le siège de l'Agence Anadolu a été établi à l'École de l'Agriculture, qui a également abrité le siège de Mustafa Kemal Ataturk. L'Agence a finalement été officiellement fondée le 6 avril 1920. L'Agence est devenue l'agence de presse officielle de la Turquie. L'Agence Anadolu est une société anonyme. Le gouvernement turc lui verse une subvention annuelle en vertu d'une convention.

Activités[modifier | modifier le code]

L'Agence Anadolu diffuse actuellement ses dépêches en 10 langues : en turc, en anglais, en russe, en kurde, en arabe, en bosniaque et en français (diffusion dès le 6 avril 2014). La version francophone du site officiel est déjà consultable http://www.aa.com.tr/fr. Pour fêter son centenaire en 2020, l'objectif de l'Agence est de devenir la cinquième agence de presse la plus influente dans le monde.[réf. nécessaire]

L'Agence publie quotidiennement près de 1 500 nouvelles, 1 000 photos et 200 vidéos[3].

Polémiques[modifier | modifier le code]

En juillet 2017, l'Agence Anadolu est accusée par le Pentagone d'avoir révélé l'emplacement de positions américaines en Syrie[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Un siècle de chasse aux nouvelles : de l'Agence d'information Havas à l'Agence France-presse (1835-1957), par Pierre Frédérix – 1959, page 342
  2. (en) The Anadolu Agency from its Foundation to Present sur aa.com.tr
  3. Kemal Öztürk, Chairman of the Board, Director General, Anadolu Agency
  4. « Syrie: une agence turque dévoile la localisation de forces de la coalition », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]