Allemant (Aisne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allemant.
Allemant
Image illustrative de l'article Allemant (Aisne)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Fère-en-Tardenois
Intercommunalité Val de l'Aisne
Maire
Mandat
Marc Henneveux
2014-2020
Code postal 02320
Code commune 02010
Démographie
Gentilé Allamants et Allamantes
Population
municipale
172 hab. (2015 en diminution de 4,44 % par rapport à 2010)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 42″ nord, 3° 27′ 16″ est
Altitude 100 m
Min. 83 m
Max. 171 m
Superficie 5,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Allemant

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Allemant

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Allemant

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Allemant

Allemant est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Allemans vers 980, Alemant en 1184[1] , Allemand en 1793, Allemant en 1801[2].

Ce toponyme dérive des Alamans, peuple germanique qui avait établi une colonie en ces lieux[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ruines du village pendant la Première Guerre mondiale.

Le 17 juin 1944, un V1 allemand lancé depuis Vignacourt dans la Somme dévie de sa trajectoire et s'abat sur le territoire de la commune à 4 h 30 du matin. Hitler, arrivé la veille à son quartier-général de Margival, le Wolfsschlucht II situé à 3 km de là (sa seule et unique visite dans ce quartier-général fortifié et sa dernière sortie du Reich) pour un faire un point avec les maréchaux Rommel et Von Rundstedt sur la situation du front de Normandie, se saisira du prétexte pour rentrer précipitamment en Allemagne et ne pas se rendre comme initialement prévu à La Roche-Guyon au quartier-général de Rommel, comme ce dernier avait réussi à l'en convaincre.[réf. nécessaire]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1888   Onésime Poëlle    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 12 mai 2014)
Marc Henneveux DVG Professeur
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2015, la commune comptait 172 habitants[Note 1], en diminution de 4,44 % par rapport à 2010 (Aisne : -0,34 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
230 263 285 276 307 291 311 334 303
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
296 270 270 271 252 256 272 218 220
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
234 215 189 60 86 148 153 188 167
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
150 137 126 128 136 117 164 171 176
2015 - - - - - - - -
172 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église d'Allemant.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le cartulaire de l'abbaye de Saint Martin de Laon.
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, tome 2, Formations non-romanes.
  3. Stéphane Gendron - Les noms des lieux en France: essai de toponymie - Page 127.
  4. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  5. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :