Vaudesson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vaudesson
Vaudesson
L'église Saint-Maurice.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Intercommunalité Communauté de communes du Val de l'Aisne
Maire
Mandat
Christian Meriaux
2020-2026
Code postal 02320
Code commune 02766
Démographie
Gentilé Vaudessonnais(es)
Population
municipale
236 hab. (2020 en diminution de 7,09 % par rapport à 2014)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 28′ 17″ nord, 3° 29′ 10″ est
Altitude 100 m
Min. 58 m
Max. 194 m
Superficie 8,42 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Soissons
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Fère-en-Tardenois
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Vaudesson
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Vaudesson
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
Vaudesson
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
Vaudesson

Vaudesson est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé à proximité du calvaire de l’Ange gardien et de la RN 2, au creux d'un vallon ouvert sur le nord.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Vaudesson est une commune rurale[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Soissons, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 93 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (54 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (54 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (49,4 %), forêts (46 %), zones agricoles hétérogènes (4,6 %)[6].

L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Histoire[modifier | modifier le code]

Au moment de l'invasion allemande au début de la Première Guerre mondiale, un peu plus de 300 personnes vivent à Vaudesson, village vivant de l'agriculture.

Vaudesson reste aux mains des Allemands jusqu'en  ; c’est une zone où ils concentrent leur artillerie, qui gêne beaucoup les Français lors de leurs offensives dans le secteur de Laffaux.

Vaudesson est reprise lors de la bataille de La Malmaison, le  ; les chars sont alors employés pour aider à la reprise du ravin et des tranchées voisines. Repris par les Allemands le à 8 heures, le village subit de nouveaux dégâts lors de la contre-offensive française d’octobre.

À la fin des combats, Vaudesson est entièrement en ruines. La population n'est encore que de 120 habitants au recensement de 1921, et ne remontera au-dessus des 200 personnes que dans les années 1930.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Vaudesson est membre de la communauté de communes du Val de l'Aisne, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Presles-et-Boves. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[7].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Soissons, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France[8]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Fère-en-Tardenois pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[8], et de la cinquième circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[9].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1965 1995 Louis Hamel    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Georges Leroy    
mars 2008 [10] 2017 Claude Quesada    
2014[11] 2017 Éliane Bleux SE Employée
(Démission)
octobre 2017[12] En cours
(au 14 juillet 2020)
Christian Meriaux SE Retraité
Réélu pour le mandat 2020-2026

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[14].

En 2020, la commune comptait 236 habitants[Note 3], en diminution de 7,09 % par rapport à 2014 (Aisne : −1,93 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
254232337338385346411405392
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
401416433434444411357322316
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
317310316120190214228202204
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
217220192178153178250256241
2020 - - - - - - - -
236--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Place De Vaudesson
Monument aux morts.
  • L'ancienne église de Vaudesson a été détruite pendant les guerres, elle se situait vers le haut de Vaudesson (rue des Sources), elle a donc été reconstruite peu après la guerre, en face de la place.
  • Le monument aux morts a été construit après la Première Guerre mondiale.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en décembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le )
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le )
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le )
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur insee.fr, (consulté le )
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. « communauté de communes du Val de l'Aisne - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  8. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Vaudesson », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  9. « Découpage électoral de l'Aisne (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le ).
  10. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  11. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le )
  12. « Vaudesson, petite commune entre Soissons et Laon s'est offert un nouveau maire », sur lunion.fr, (consulté le ) : « Christian Mériaux a été élu maire de ce petit village entre Soissons et Laon. Cinq conseillers avaient démissionné. ».
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.