Dommiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dommiers
Dommiers
Maire-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Vic-sur-Aisne
Intercommunalité Communauté de communes Retz-en-Valois
Maire
Mandat
Jean-Pascal Berson
2014-2020
Code postal 02600
Code commune 02267
Démographie
Gentilé Dommariens, Dommariennes
Population
municipale
287 hab. (2016 en diminution de 0,69 % par rapport à 2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 40″ nord, 3° 12′ 36″ est
Altitude Min. 75 m
Max. 162 m
Superficie 7,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Dommiers

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Dommiers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dommiers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dommiers

Dommiers est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cutry Pernant Saconin-et-Breuil Rose des vents
Saint-Pierre-Aigle N Missy-aux-Bois
O    Dommiers    E
S
Saint-Pierre-Aigle Saint-Pierre-Aigle Chaudun

Quartiers, hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Ferme de la Glaue, à l'est du village.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 12 mai 2014[1],[2])
Jean-Pascal Berson DVD Retraité de l'agriculture

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 287 habitants[Note 1], en diminution de 0,69 % par rapport à 2011 (Aisne : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400328382347471507501465464
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
475474477442424438441455422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
380376303202306318317367343
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
284260258221252279301288291
2016 - - - - - - - -
287--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame, reconstruite après 1918.
  • Monument aux morts, sur lequel sont gravés 18 noms[7].
  • Sur la mairie, deux plaques de la Societé coopérative de reconstruction.
  • Calvaire, mémorial de la 1e Division Américaine.
  • Une plaque commémorant Jean Baptiste Blanceart et une stèle commémorant Charles Pierre Caille.
  • Lavoir avec 2 plaques commémorant les guerres 1914-18 et 1939-1945.
  • Fontaine.
  • Ferme de la Glaue, encore entourée de son enceinte et ayant conservé son porche d'entrée voûté et son colombier octogonal.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Attaqué par une forte patrouille ennemie, Maurice Béranger, sous-lieutenant aviateur à l'escadrille de bombardement BR 29, trouva la mort au-dessus de Dommiers le 31 mai 1918 ; il était âgé de trente-trois ans. Titulaire de la Croix de guerre 1914-1918 avec quatre citations, Maurice Béranger fut fait chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  2. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. memorialgenweb.org Dommiers : monument aux morts