Bucy-le-Long

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bucy.

Bucy-le-Long
Bucy-le-Long
L'église de Bucy-le-Long.
Blason de Bucy-le-Long
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Fère-en-Tardenois
Intercommunalité Val de l'Aisne
Maire
Mandat
Thierry Routier
2014-2020
Code postal 02880
Code commune 02131
Démographie
Gentilé Les Bucycois
Population
municipale
1 895 hab. (2015 en diminution de 3,07 % par rapport à 2010)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 23′ 29″ nord, 3° 23′ 41″ est
Altitude Min. 39 m
Max. 161 m
Superficie 12,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Bucy-le-Long

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Bucy-le-Long

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bucy-le-Long

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bucy-le-Long

Bucy-le-Long est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Soissons Crouy Vregny Rose des vents
Villeneuve-Saint-Germain N Chivres-Val
Missy-sur-Aisne
O    Bucy-le-Long    E
S
Venizel Sermoise

La superficie de Bucy-le-Long, soit 12,86 km2, est supérieure à celle de Soissons, ville proche de la commune.

Au nord le plateau calcaire qui culmine à plus de 150 m, fait place en abordant la vallée à des coteaux boisés. À leurs pieds s'étire le village de part et d'autre de sa longue rue principale. Vers le sud, des étangs issus de l'extraction de graviers parsèment la vallée jusqu'à la rivière Aisne.

En outre, la route nationale 2, rocade de Soissons passe à l'ouest de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Âge du fer[modifier | modifier le code]

Dessin d'un dragon double faisant face sur un fourreau trouvé à Bucy.

Une nécropole celte a été découverte par des soldats allemands durant la Première Guerre mondiale. Depuis lors 235 tombes ont été fouillées et une centaine d'autres ont été détruites par l'exploitation d'une carrière dans les années 70. Les restes de 200 individus ont pu être étudiés, dont quatre femmes occupant des tombes à char dans un enclos circulaire et richement pourvues. L'absence de tombe masculine équivalente laisse supposer que des femmes pouvaient occuper de véritables positions de pouvoir dans la société de l'époque[1]. Un enclos quatrangulaire de 107m par 79m avec une entrée délimitée par un rangée double de six poyeaux au lieu-dit le Grand Marais [2].

Gallo-romain[modifier | modifier le code]

Des restes d'une nécropole à incinération au lieu-dit Longues-Raies

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Des traces de fossés et de fosses prouvant une occupation humaine.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
d'azur à la bande d'argent avec trois fleurons.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1987 mars 2008 Jean-Claude Camatte    
mars 2008[3] 2014 Jean-Pierre Battisacchi NI  
2014[4] en cours
(au 12 mai 2014)
Thierry Routier UDI Cadre

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 1 895 habitants[Note 1], en diminution de 3,07 % par rapport à 2010 (Aisne : -0,34 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1241 2871 1811 2201 1671 1701 1341 1151 098
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
998983985931938916861861866
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
8239039087879911 0611 0721 1101 099
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 2141 3871 6611 8011 8411 9581 9641 9651 966
2013 2015 - - - - - - -
1 9111 895-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs monuments à découvrir à Bucy-le-Long :

  • la tour de l'ancien château du XIVe siècle classée depuis 1926 ;
  • le château Le Vaux-Fourché ;
  • le château Les Egrets ;
  • le château des Ruisseaux (devenu un centre APTE) ;
  • le manoir Le Prieuré ;
  • la propriété Rozaux-Picard ou Logis de Madame Brodin ou fief du châpitre propriété Rozaux.

Depuis 1862, la sucrerie est établie sur les bords de l'Aisne à la limite de Crouy. La capacité de traitement est de 12 500 tonnes de betteraves sucrières par jour.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Anne Lehoërff, Préhistoires d'Europe - De Néandertal à Vercingétorix, Paris, éditions Belin, coll. « Mondes anciens », , 608 p. (ISBN 978-2-7011-5983-6), chap. 11 (« Être celte »)
  2. G. Auxiette et alii, fouilles de 1985
  3. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  4. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Bucy-le-long (Aisne) : une nécropole celtique », sur www.culturecommunication.gouv.fr, (consulté le 15 septembre 2016)
  10. « La nécropole gauloise de Bucy-le-long "Le fond du petit marais" (Aisne) », sur Revue archéologique de Picardie, (consulté le 15 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]