Cierges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cierge.
Cierges
Mairie de Cierges.
Mairie de Cierges.
Blason de Cierges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Château-Thierry
Canton Fère-en-Tardenois
Intercommunalité Région de Château-Thierry
Maire
Mandat
Gérard Bethgnies
2014-2020
Code postal 02130
Code commune 02193
Démographie
Gentilé Ciergeois, Ciergeoise
Population
municipale
70 hab. (2015 en diminution de 5,41 % par rapport à 2010)
Densité 8,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 07″ nord, 3° 35′ 58″ est
Altitude Min. 133 m
Max. 226 m
Superficie 8,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Cierges

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Cierges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cierges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cierges
Liens
Site web Site sur la commune.

Cierges est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence d'activités humaines d'époque gallo-romaine et mérovingienne est attestée sur la commune de Cierges à la suite de la découverte en 1851 d'une nécropole sur le site dit de Caranda[1]. Caranda, monticule de 3 Ha a été fouillé par F. Moreau en 1873-75 qui a mis au jour près de 2 500 sépultures allant de la Tène à l'époque mérovingienne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Cierges Blason D'azur à la tour d'argent, maçonnée de sable, terrassée de sinople et soutenue par deux lions affrontés d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants de la commune étant inférieur à 100, le nombre de membres du conseil municipal est de 7[2].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 12 mai 2014)
Gérard Bethgnies DVD Retraité agricole
Réélu pour le mandat 2014-2020[3],[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 70 habitants[Note 1], en diminution de 5,41 % par rapport à 2010 (Aisne : -0,34 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
154 289 275 335 321 327 335 325 303
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
302 271 281 267 236 250 245 241 214
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
207 207 219 136 130 129 120 117 124
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
122 111 121 78 81 62 72 74 75
2013 2015 - - - - - - -
72 70 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • G. Millescamps, Le Cimetière de Caranda et la coexistence de l'usage des instruments de pierre avec ceux de bronze et de fer jusqu'à l'époque mérovingienne par, 1875.
  • Frédéric Moreau, Collection Caranda aux époques préhistorique, gauloise, romaine et franque; album des principaux objets recueillis dans les sépultures... [du départemt de l'Aisne, de 1873 à 1893].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Blaise Pichon, Carte archéologique de la Gaule: 02. Aisne, Les Editions de la MSH, , 598 p. (ISBN 2877540812 et 9782877540810), p. 87; 181
  2. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  3. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  4. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :